S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur: Yusuke Ochiai
Scénariste: Yusuke Ochiai
Editeur: Komikku
Collection: Seinen
Genre: Seinen
Public: + 14 ans
Contenu: 200 pages
Sortie: le 28 février 2019
Prix: 8,5 euros
Statut de la série: En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

«Dans un futur proche, le Japon a aboli la peine de mort qui a été remplacée par une peine de bannissement. Les personnes qui reçoivent cette peine sont exilés sur une île lointaine pour le reste de leur vie. C’est sur cette île qu’est envoyé Jin Sunosaki, accusé de meurtre. Or, ce dernier est amnésique. Est-ce vraiment lui qui devait être envoyé là-bas?»

Critique

L’action prend place sept ans après la fin du premier cycle. L’île a changé mais le principe reste le même. Le lecteur peut s’attendre à une impression de déjà-vu. Impression qui est balayée dès les premières pages. En effet, si la peine reste la même, le fonctionnement sur l’île lui, a bien changé et c’est une bonne surprise. L’ambiance reste glauque et prend aux tripes dès le début du récit.

Le personnage principal est secondé par un autre condamné, ce qui rappelle un peu le premier cycle. Néanmoins, les caractères sont fondamentalement différents. Jin Sunosaki, que l’on suivra principalement au cours de l’histoire, arrive sur l’île complètement amnésique. Les éléments de son passé sont révélés via de courts flash-backs qui surviennent lorsqu’il subit des chocs émotionnels. Cependant, pas mal de zones d’ombres restent et seront encore à dévoiler. Le duo qu’il forme avec son co-détenu est ambigu. Est-ce de la protection, de la survie? C’est difficile de le dire pour le moment. Son rapprochement avec un des gardiens pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses mais les éléments, dans les deux relations, sont habilement dosés et donnent envie de connaître la suite.

Une force du scénario est qu’il est tout à fait possible de commencer l’histoire dès le deuxième cycle, sans avoir lu le premier. Le principe est expliqué au début de l’histoire et il n’y a qu’un seul personnage issu du premier cycle présent sur la nouvelle île. Ce dernier fait un résumé rapide et clair de la situation, ce qui permet de comprendre certains enjeux et ce qui est réellement caché derrière cet exil forcé.

Le dessin sert l’histoire, jouant habilement sur des phases de clair-obscur qui montrent à la fois l’état d’esprit des personnages et l’ambiance souvent oppressante de ce lieu hors du commun.

L’édition est dans la continuité du premier cycle, que ce soit au niveau du dessin, de la typographie ou du travail graphique de la jaquette.

L’auteur a pris là un pari risqué mais cela en valait la peine car les débuts de ce second cycle sont prometteurs et donnent envie de connaître la suite. Attention toutefois car certaines thématiques abordées dans l’histoire peuvent choquer.

Notre critique du Tome 1 de L'île infernale (saison 2)

L'auteur a trouvé une formule qui marche et il la réapplique de manière efficace dès le début de son deuxième cycle.

Scénario85%
Dessin85%
Edition85%
Originalité75%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • Il n'y a pas besoin de lire le premier cycle pour bien comprendre l'histoire.
  • Le fonctionnement de la nouvelle île
On a moins aimé
  • Rien
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.