S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Hidenori Yamaji
Scénariste : Hidenori Yamaji
Éditeur : Kana
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 15 mars 2019
Prix : 5,45€
Statut de la série : Terminée en 5 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

« L’humanité est au bord de l’extinction ! De puissants démons ont envahi le territoire des humains. Sawyer Riseman semble voyager sans but précis, aidant les villageois à se débarrasser çà et là de quelques féroces monstres. Mais le cercueil, qu’il porte en permanence sur son dos, renferme, la dépouille de sa femme, Rosalie. Sawyer est, en fait, à la recherche des nombreux ingrédients d’une mystérieuse recette qui lui permettra de la ramener à la vie ! Et cette recette risque de susciter bien des convoitises…!! Sawyer aura-t-il assez d’une vie pour réunir tous les ingrédients ? Sans compter qu’en récupérer certains pourrait s’avérer bien périlleux… Et que Sawyer cache un autre secret… »

Notre critique

Le nouveau shônen fort en action de Hidenori Yamaji commence fort en nous plongeant dans un monde au bord de l’apocalypse. Envahi de toutes parts par des monstres sanguinaires – orcs, gobelins et autres joyeusetés – les quelques êtres humains restants vivent cachés et dans la peur de se faire attaquer. C’est dans cet univers assez lugubre que voyage Sawyer Riseman, jeune homme couvert de bandages et de cicatrices, un grand cercueil sur le dos. Ce cercueil contient en réalité le corps de sa femme et son voyage a pour but de rassembler des ingrédients pour la ressusciter…

Malgré le synopsis plutôt macabre, Sawyer se présente comme une sorte de mélange entre Allen de D. Gray-man et Luffy de One Piece : toujours souriant et joyeux, ses réactions sont souvent extrêmes et il semble avoir le chic pour s’attirer des ennuis. Toutefois, on s’en doute, il cache un sombre secret : un corps immortel qui se régénère à la moindre blessure et l’empêche de décéder. Situation bien pratique dans un monde aussi dangereux certes, mais pour Sawyer, il s’agit plutôt d’une cruelle malédiction.

En effet, l’autre particularité de Sawyer est qu’il est éperdument amoureux de sa femme, Rosalie. Un destin tragique les ayant séparés à peine mariés, son unique désir est de la retrouver, que ce soit dans la vie… ou dans la mort. Or, ne pouvant lui-même la rejoindre puisqu’il ne peut mourir, il est résolu à la ramener à la vie par tous les moyens.

Cet amour qui lie Sawyer et Rosalie semble plus fort que tout, et des révélations sur Rosalie faites au cours du tome nous montrent qu’elle est tout aussi attachée à son mari que lui à elle. En découvrant leur passé à tous les deux, ce qui pouvait avoir l’air d’une obsession malsaine de Sawyer (après tout, garder un cadavre en décomposition avec soi, ce n’est pas vraiment courant !) se révèle plutôt être une belle histoire d’amour ayant malheureusement pris un tournant tragique.

Ce premier tome nous fait suivre les péripéties de Sawyer dans plusieurs lieux, où il rencontre à chaque fois de nouvelles personnes qu’il va devoir aider afin de récupérer un des nombreux et rarissimes ingrédients qu’il recherche. On est là dans un début de shônen manga assez classique, visant à nous faire découvrir l’univers et les personnages principaux à travers des péripéties courtes mais fortes en action et en drame. Rien donc d’incroyablement prenant pour l’instant, mais pour un début d’histoire, ce premier tome est bien ficelé et prometteur.

On est ici dans un univers résolument fantastique et, que ce soit les décors ou les créatures qui l’habitent, tout évoque un conte de fée – mais plutôt le genre qui finit mal. Une forêt sombre et lugubre, un village de fées aux maisons aux toits biscornus… tous les paysages fourmillent de petits détails qui enrichissent ce monde magique, et le résultat est bien réussi avec toujours des pages bien remplies et des arrière-plans travaillés. Les diverses créatures maléfiques sont représentées de manière particulièrement répugnante et effrayante ce qui rend les affrontements encore plus prenants.

Pour un premier tome, l’ensemble est donc plutôt positif pour l’instant, avec tous les éléments que l’on attend d’une histoire du genre : un héros joyeux mais au passé tragique, des combats contre des monstres terrifiants, de la magie et des aventures. Reste donc à voir si la suite saura se démarquer des autres shônen du genre et nous offrir quelque chose d’un peu différent.

Notre critique du tome 1 de Marry Grave

Un héros intéressant, un univers fantastique grouillant de monstres et de dangers et un synopsis qui donne envie de savoir la suite : tout est là pour faire de Marry Grave un bon manga, à condition qu’il parvienne dans les prochains tomes à nous surprendre avec des histoires et des situations un peu moins classiques.

Scénario75%
Dessin80%
Edition95%
Originalité70%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée75%
On a aimé
  • Le héros attachant
  • L'amour fort entre Sawyer et Rosalie
  • L'univers fantastique et sombre
On a moins aimé
  • Peu de surprises pour l'instant
75%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.