S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Kôichirô Hoshino / Chara-design : lack
Scénariste : Keishi Ayasato d’après le roman de Keishi Ayasato
Editeur : Ototo
Collection : Shonen
Genre : Fantasy, fantastique, baston
Public : Tout public
Contenu : 184 pages
Sortie : 15 novembre 2019
Prix : 6,99 €
Statut de la série au Japon : Terminée en 2 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

Dans un monde fantastique peuplé tant d’humains que de créatures fascinantes qui ont parfois du mal à cohabiter, seuls les inspecteurs de créatures légendaires ont autorité pour intervenir. La jeune Felly Ehéna n’est pas inspectrice. Son travail est de réunir des informations au titre d’enquêtrice sur les créatures légendaires. Pourtant, en raison d’un manque d’effectifs, elle peut agir en cas de conflit entre espèces. Accompagnée de sa chauve-souris et d’un esprit divin, le redoutable Kooshna, Felly explore le monde et solutionne bien des situations, parfois au péril de sa vie…

Notre critique

Une surprise étonnante que ce premier tome de Mythical Beast Investigator, un dyptique qui pourrait nous laisser sur notre faim.

Certes, à la lecture des premières pages, cela ne saute pas aux yeux. Passée la bonne impression de l’entrée en scène de Kooshna, sur fond de drame sanglant, la plongée dans le quotidien de Felly rappelle bien trop rapidement nombre de mangas.

Pourtant, il y a là un charme discret, un appel à poursuivre sa lecture. La relation exclusive de ce dieu ultra protecteur aux allures de lapin noir géant avec la frêle jeune fille incite à suivre leurs pas. Les facéties de la chauve-souris de compagnie, Trow, agrémentent le duo atypique et laisse flotter une légèreté agréable. Cet humour est immédiatement contré par le drame que vit un village victime d’attaques de Vouivre.

Mais la créature dragonne est vite cernée par Felly. Sous ses dehors calmes, doux et candides, la jeune fille ne s’en laisse pas conter : les villageois ne sont pas des innocents ! Soucieuse de ne pas abandonner humains et bête à leur triste guerre, Felly laisse Kooshna prendre les devants et même certaines libertés. Les méthodes du dieu lapin cassent l’image véhiculée par son allure. Brutal dans ses propos, définitif dans ses actes, il ne souffre cependant aucun reproche de la part de Felly.

Les chapitres suivants alternent comédie et drame, plus ou moins grave. On rit beaucoup face aux peurs toutes faites d’un village entier face à un œuf de basilic qui se révèle inoffensif, on s’attendrit lorsqu’une sirène regrette la nature aventureuse et mortelle des hommes puis on tremble quand Felly rencontre un père rendu fou de colère par le meurtre de sa fille. Toutes les créatures légendaires ne sont pas des dangers pour les humains et Felly tente chaque fois une conciliation, s’appuyant sur ses connaissances. Kooshna veille jalousement sur sa sécurité et n’est jamais avare de menaces ou de coups.

La complicité de ces deux êtres aux antipodes fait la saveur de ce tome 1. Felly cache une grande force de caractère tandis que Kooshna, ancien roi des ténèbres, masque sa certitude de la voir mourir un jour sous des dehors flatteurs sirupeux.

Le danger s’attarde parfois sur leur chemin et la fin de ce tome promet une suite musclée. La qualité générale est là et tout commence comme une série longue. Une relation étrange et complexe, un monde gavé de problèmes magiques, un chemin initiatique pour une apprentie inspectrice… Il est étonnant de penser que cela se résumera en 2 volumes !

Le dessin de Kôichirô Hoshino offre la même qualité de contraste que le récit. Felly est toute menue, toute douce et jolie mais elle porte une épée et semble prête à tout pour ses missions. Kooshna ressemble à un Arsène Lupin à tête de lapin aux oreilles infinies, aux yeux rouges malicieux ou menaçants. Les créatures légendaires croisées sont tour à tour terrifiantes ou enivrantes de beauté. La mise en scène plante l’atmosphère de chaque chapitre et mène efficacement la narration. Les arrières plans composés de paysages et de personnages rencontrés sont variés, plantent chaque région visitée.

Mythical Beast Investigator cache bien son jeu. Sous ses dehors magiques et pastels, on découvre un récit riche, aux personnages étonnants de densité confrontés à de multiples aventures. Un vrai plaisir de lecture !

Notre critique du tome 1 de Mythical Beast Investigator
Un premier tome qui met l'eau à la bouche, l'impression de déjà lue disparaît très vite tant les personnages sont intrigants!
Scénario85%
Dessin90%
Edition90%
Originalité85%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé :
  • Personnages intrigants
  • Univers fantasy très réussi
  • Dynamisme du dessin
On a moins aimé :
  • Une construction narrative classique
85%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.