S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Naoko Kodama
Scénariste : Naoko Kodama
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Yuri
Genre : Romance, Tranche de vie, Drame
Public : Public averti
Contenu : 169 pages
Sortie : 30 janvier 2020
Prix : 7,99 €
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

C’est au lycée que Yuma fait la rencontre de son premier petit ami. Ne sachant comment faire avancer cette relation, elle demande conseil à son amie d’enfance, Hotaru, une charmante brune bien plus expérimentée qu’elle en amour. Mais quand celle-ci se met à toucher et à embrasser sa meilleure amie en guise d’« entraînement », Yuma découvre un pan de sa sexualité dont elle ignorait tout…et dont son copain ne fait certainement pas partie.

Notre critique

Netsuzô Trap – NTR – est le petit nouveau dans la famille Yuri de Taifu Comics…mais passé le plaisir de lire un inédit, on ne lui trouve guère de charme.

Le scénario pose pourtant un parti pris de départ attrayant. Deux belles adolescentes qui se connaissent par cœur et partagent une grande amitié. A tel point que Yuma n’hésite pas un instant à se confier ni demander l’aide d’Hotaru. Le reste est un peu rapide et « codé yuri » puisque Hotaru semble saisir la balle au bond !

Ni une ni deux, la fausse frêle camarade montre rapidement au lecteur combien elle attendait une pareille occasion. Aucun suspense quant à ses motivations, Hotaru veut Yuma pour elle seule depuis longtemps… Elle passe ainsi de mec en mec, se faisant trop remarqué par les autres filles, comme si elle attendait sa véritable amoureuse…

Les troubles de Yuma face à cette intimité toute nouvelle avec Hotaru sont un peu plus intéressants. Mais on regrette que Naoko Kodama ne les développe pas. La psychologie des personnages reste en surface, rien de très approfondi alors qu’il y a une belle matière !

Le lecteur comprend très (trop) vite l’échelle des relations de Netsuzô Trap – NTR – . Hotaru et Fujiwara sont un couple sans en être un, proche uniquement pour le sexe. A l’inverse, Yuma et Takeda pourraient vivre une vraie romance si l’éveil des sens ne venaient troubler la jeune fille.

Les questions qui naissent peu à peu dans l’esprit de Yuma mettent à nu la complicité qui l’unit déjà à Hotaru. De même, on comprend que cette dernière a un passif compliqué en milieu scolaire et que Yuma est sa seule amie. Cette exclusivité subie ou voulue explique l’obsession et l’ascendance d’Hotaru sur Yuma.

Pourtant, Yuma n’est pas la dernière à se soucier de son amie. Elle commence même à ressentir une pointe de jalousie quand elle la trouve en compagnie coquine avec Fujiwara. Ce dernier est une vraie caricature du mec violent et possessif qui, éventuellement, pourrait être un déclencheur pour Yuma…

Autre déconvenue, tout va super vite… Comme dans de trop nombreux manga du genre, Yuma et Takeda commencent à peine à sortir ensemble qu’ils pensent déjà à se retrouver au lit ! S’ils n’avaient pas l’air de puceaux ça passerait encore mais la crédibilité narrative en prend un coup. Est-ce l’influence d’Hotaru ou la fébrilité adolescence ? Qu’importe, ça manque de charme.

Le dessin rattrape un peu les manquements du récit. Même s’il est aussi convenu et dénué d’originalité, il remplit son rôle. La mise en scène suit la narration à la case près et propose un déroulé clair. L’expressivité des protagonistes colle à leur personnalité. Les arrières plans sont bien choisis et permettent de situer les différentes scènes, un bon point.

Netsuzô Trap – NTR – ne nous éblouit pas. Le romantisme s’efface très vite devant les impératifs de la sexualité sans développer réellement la relation des héroïnes, alors qu’il y a de bonnes bases. Dommage pour un premier tome !

Notre critique du tome 1 de Netsuzô Trap - NTR -
La romance n'est pas palpitante... L'accent est mis sur les courbes et les émois physiques des héroïnes mais sans profondeur aucune...
Scénario50%
Dessin70%
Edition90%
Originalité50%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée55%
On a aimé :
  • Parti pris de départ prometteur
  • Efforts sur l'émotionnel
On a moins aimé :
  • On passe à côté de la psychologie des personnages
  • Dessin convenu pour aguicher uniquement
  • Tout va trop vite, aucun réalisme
60%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.