S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Sankichi Hinodeya
Scénariste : Sankichi Hinodeya
Éditeur : Soleil Manga
Collection : Shonen
Genre : Humour
Public : Tout public
Contenu : 160 pages
Sortie : 4 octobre 2017
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé
« À Chromapolis, vivent plein d’adolescents, mi-homme, mi… calamar. La ville est le théâtre de titanesques affrontements entre deux équipes de quatre participants. Le but ? Gagner, bien évidemment, et ce, quelles que soient les règles ! Pour cela, tous les coups (de pinceaux) sont permis ! À l’aide de peinture, il faudra repeindre chaque arène et triompher de ses adversaires. L’équipe bleue s’est forgée une solide réputation… de loosers idiots. Mais ils comptent sur leur esprit d’équipe pour aller le plus loin possible dans la compétition ! Adapté du célèbre jeu vidéo de Nintendo, Splatoon nous fait donc découvrir les aventures de la Blue Team, composée de Miss Casque, Miss Bonnet, Mr Binoclard et Little Mask. Cette équipe, des plus médiocre, va participer à un tournoi de la ville de Chromapolis en se retrouvant d’entrée de jeu face à l’un des meilleurs joueurs. »

 

Notre critique

 

Dès les premières pages, nous sommes directement plongé dans le tournoi, découvrant nos quatre héros lors de leur arrivée à celui-ci et sur le point de débuter leur premier match. N’ayant jamais joué au jeu, j’étais un peu perdu sur certains points du match. En effet, en dehors de la règle de base, qui est de recouvrir au maximum la zone de combat avec sa couleur, le reste n’est expliqué qu’à la fin du tome.

 

Le public ciblé est assez jeune, et cela se remarque sur plusieurs points. Le dessin est assez simple, disposant de très peu d’arrière-plans (souvent minimalistes). Cela se voit aussi au niveau de l’humour et des quelques running-gags, notamment sur les oublis de Little Mask.  Le schéma narratif est quand à lui assez répétitif. Les différents chapitres racontent chacun le déroulement d’un match de la Blue Team, et toujours en suivant le même scénario : domination de l’adversaire, retournement de situation loufoque, victoire inattendue de la Blue Team. Chaque chapitre se déroulant de cette manière, il est difficile d’imaginer que le manga puisse continuer ainsi sur plusieurs tomes sans lasser le lecteur.

 

Pour les fans du jeu vidéo, certains personnages font une ou plusieurs apparitions, comme le Charbitre ou les différents commerçants. Leur présence se limite simplement à de la figuration, mais cela fait toujours plaisir de retrouver des protagonistes de l’œuvre d’origine dans une adaptation.

 

On peut aussi retrouver, à la fin du tome, une petite encyclopédie nous donnant quelques informations supplémentaires sur les membres des différentes équipes découvertes au fil du volume.

 

Notre critique du tome 1 de Splatoon
Il s'agit donc d'une série assez moyenne à conseiller seulement aux fans du jeu vidéo.
Scénario54%
Dessin60%
Édition70%
Originalité57%
Mise en scène60%
Intérêt sur la durée50%
On a aimé :
  • Présence de références et personnages du jeu
  • Règles respectées
  • Humour en adéquation avec le public visé
On a moins aimé :
  • Arrière-plans peu présents et souvent minimalistes
  • Règles expliquées seulement à la fin du volume
  • Schéma narratif très répétitif et donc assez prévisible
59%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.