S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Tadadi Tamori
Scénariste : Keiichi Sigsawa
Editeur : Ototo
Collection : shonen
Genre : SF, baston, humour
Public : tout public
Site officiel : Ototo
Sortie : 26 avril 2019
Prix : 7,99
Statut de la série au Japon : en cours, adapté en animé

Acheter Site officiel

Résumé

« Karen Kohiruimaki est une jeune étudiante complexée par sa grande taille mais, depuis quelques jours, elle a trouvé un moyen d’échapper à son calvaire quotidien : le jeu VR Gun Gale Online, où elle incarne l’adorable avatar de ses rêves. Llenn. C’est là qu’elle rencontre la surprenante Pitohui, qui va rapidement lu i proposer de participer à la Squad Jam, une battle royale virtuelle… »

Notre critique

Cela faisait un moment que les différents opus inspirés par la saga SAO ne nous surprenaient plus beaucoup. Avec SAO Alternative – Gun Gale Online, on peut se réjouir de sortir des sentiers trop battus du monde de Reki Kawahara. Il faut dire que l’histoire est cette fois-ci fruit du travail de Keiichi Sigsawa et cela fait une belle différence.

Exit pour un temps les héros que l’on connaît par cœur et bonjour à Karen, grande perche supra complexée qui se cache tant du regard des autres qu’elle passe à côté de ses belles années de jeunesse et d’amitiés potentielles. Sa seule amie dans la vie lui recommande de se créer un avatar dans le monde des jeux virtuels et Karen s’y lance à corps perdu. Après avoir testé tous les jeux qui génèrent les avatars alternativement et l’ont déçue, son bonheur prend « corps » dans Gun Gale Online. Sous la forme d’une toute petite fille au costume militaire rose, Karen devient Llenn et sort les griffes. Cet exutoire est parfait pour elle : elle prend une apparence aux antipodes de sa réalité et peut flinguer tout ce qui bouge, profitant de tous les avantages d’une petite taille. Rapide, agile, maligne, elle remporte de nombreuses victoires et attire l’attention de Pitohui, une flingueuse sexy qui paraît bien cacher son jeu… Avec pour règle de ne rien se révéler de leur vie réelle, les deux filles défient les groupes et éliminent les gêneurs. Leur succès encourage Pitohui à parler de la Squad Jam à Llenn, sorte de défi dans lequel plusieurs équipes d’affrontent. Llenn est partante jusqu’au moment où elle comprend que son équipe va se réduire à deux individus, elle-même et un nouveau venu plutôt baraqué et intimidant, M. Réticente mais finalement convaincue par les aptitudes de M, Llenn accepte la compétition qui promet d’être acharnée. Mais avant tout cela, il la convie à un entraînement féroce, testant ses capacités et lui enseignant des techniques de combat et de survie qui semblent tout droit sorties d’un manuel militaire réel… Mais qui est M en vérité ? Et Pitohui avec ses regards parfois inquiétants posés sur elle ? Llenn a peu de temps pour ces questions car la Squad Jam débute et toute son attention est requise : certes, il y a quelques rigolos en face mais aussi des groupes franchement professionnels. Sera-t-elle à la hauteur, elle qui n’est qu’une débutante ?
Cela va très vite et se révèle musclé, dynamique et franchement addictif ! Dès les premières pages, ça semble bouger dans tous les sens et l’on s’immerge volontiers aux côtés de Llenn/Karen qui ne cesse de progresser dans l’art du combat. Ses déplacements sont aussi vifs que son esprit bien disposé à faire d’elle une mauvaise surprise miniature pour quiconque la sous-estime. Karen s’éclate bien plus dans le monde virtuel et Pitohui, sous ses dehors froids et distants, sait en tirer profit. On remarque même qu’elle pousse Llenn/Karen à laisser libre court à une agressivité surprenante qui fait d’elle une sacrée flingueuse ! Le secret autour de cette équipière enfle à mesure qu’elle déploie des trésors de malice pour s’assurer la victoire, quitte à laisser Llenn/Karen prendre un maximum de risques. On en vient ensuite à penser que la Squad Jam est un nouveau stratagème qu’elle a imaginé pour faire en sorte que Llenn/Karen augmente encore de niveau. Mais qu’est-ce que cela pourrait bien cacher ?

 


Tout comme Llenn/Karen, le lecteur a peu de temps pour se poser des questions, les évènements s’enchaînent à un rythme rapide et mouvementé, parfaitement mis en lumière par un graphisme qui accentue encore cette impression d’ensemble. Suspense, énergie, rapidité dans la mise en scène, rien n’est laissé au hasard, pas même le travail sur les arrières plans qui participent à nous plonger dans cette aventure qui dépote !

Dès ce 1er tome, le charme agit, SAO Alternative – Gun Gale Online nous change du connu de la saga avec une recette captivante, un point de vue renouvelé du monde de SAO, pour le plus grand plaisir des fans comme des néophytes ! Du très bon SAO (et plus encore) !!

Notre critique du tome 1 de Sword Art Online Alternative - Gun Gale Online
Karen est complexée par sa grande taille et trouve un exutoire dans son mini avatar de Gun Gale Online. Son acolyte lui propose de participer à une battle royale...
Scénario90%
Dessin95%
Edition90%
Originalité90%
Mise en scène97%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé :
  • Ryhtme supra-dynamique qui dépote
  • Personnage principal sympathique
  • Graphisme dynamique à souhait
On a moins aimé :
  • Néant
95%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.