S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Sharoh Hanten
Scénariste : Sharoh Hanten
Éditeur : Soleil Manga
Collection : Seinen
Genre : Suspens, Thriller
Public : + 14 ans
Contenu : 224 pages
Sortie : 3 juillet 2019
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

La jeune Riko Arisu fait des envieuses parmi ses condisciples car elle est très proche de leur beau professeur principal, Mr Ichiro Satô. Ces dernières leur attribuent une romance interdite mais elles sont loin du compte. Mr Satô est en fait un assassin et Arisu est son apprentie. A la fin des cours, le professeur apprend à la jeune fille des techniques de meurtre qu’ils mettent ensuite en pratique sur des criminels recherchés. Une nouvelle affaire perturbe les médias avec un meurtrier qui joue au chat et à la souris avec des lycéennes avant de leur porter le coup de grâce. Mr Satô et Arisu se chargent du dossier et se lancent à la poursuite du criminel. A son tour maintenant d’être la souris dans cette chasse sanglante avec le professeur en chat diabolique à sa poursuite. Après chaque meurtre, Mr Satô a son petit rituel, il trempe un trèfle à 4 feuilles dans le sang de ses victimes, avant de le coller dans un petit carnet où il note le nom de l’affaire avec quelques indications sur le criminel et son arme de prédilection. Il garde ainsi une trace de ses frasques qui le rend tant heureux. Professeur et élève continuent leur poursuite des meurtriers, coupable de massacre plus sanglant les uns que les autres, afin de leur faire subir le même châtiment qu’ils infligent à leur victime. Même si pour le moment la jeune Arisu ne joue qu’un rôle d’appui lors de leurs escapades nocturnes, elle apprend tout ce qu’elle peut auprès de son professeur assassin, pour pouvoir un jour venger ses parents en tuant l’homme qui leur a ôté la vie, et qui a laissé derrière lui un trèfle à 4 feuilles.

Notre critique

Il faut avoir le cœur bien accroché et un estomac en béton pour lire ce 1er tome de Teacher Killer. Les méthodes employées par les criminels sont très détaillées et plus glauques et sanglantes les unes que les autres. Mais si on met le côté gore de côté, on se retrouve avec une histoire atypique et pleine d’humour. Sharoh Hanten nous dit au début du tome, qu’il souhaitait raconter une histoire d’amour entre un professeur et son élève mais il est peu courant de voit ce genre de duo passer leur soirée à apprendre à tuer des criminels avant de passer à leur exécution. Le scénario en lui-même est de ce fait très drôle et les attitudes très décalées de Mr Satô, qui passe en mode assassin seulement en retirant ses lunettes, sont très amusantes. Sans oublier de petites scènes sous la jaquette qui donne tout de suite le ton humoristique. Malheureusement, le côté romance souhaité par le mangaka n’est pas encore très visible dans ce 1er tome même si on sent que le cœur d’Arisu pourrait chavirer pour son professeur d’un moment à l’autre.

Le personnage de Mr Satô est très intriguant. Nous en connaissons très peu à son sujet alors qu’il est un des deux héros de l’histoire. Tuer le met en joie mais, contrairement à ce que l’on peut voir d’ordinaire dans des récits de sérial killer, le professeur n’a pas une méthode d’assassinat qui lui est propre. En effet, il s’approprie les techniques de chacun des meurtriers pour leur faire ressentir ce qu’ils font subir à leurs victimes. Mr Sâto a, cependant, un petit rituel bien à lui puisqu’il trempe un trèfle à 4 feuilles dans le sang de ses victimes avant de le coller dans un petit carnet avec des indications sur le criminel.

Pourquoi utilise-t-il des trèfles? Cela a-t-il une signification? Nous avons peu d’indication à ce sujet. De plus ce petit carnet qui regroupe ses méfaits pourrait lui être néfaste si il tombait entre les mains de la justice alors pourquoi garde t’il toutes ces preuves. Mr Satô est vraiment très intriguant mais c’est aussi cela qui rend ce personnage attachant. Le professeur assassin semble avoir un « associé », qu’on le voit appeler une fois pour nettoyer la scène de crime mais nous n’avons jusqu’ici aucune information à ce sujet. Cette personne pourrait être celle qui l’a conduit sur le chemin du crime et qui lui donne des indications sur les prochains meurtriers à éliminer. Tout cela sera à découvrir, on l’espère, dans la suite de la série.

A côté du beau professeur nous avons Arisu, une lycéenne qui semble de prime à borde tout à fait banale, qui forme l’autre moitié du duo. Nous en savons un peu plus sur elle puisque c’est de son point de vue que l’histoire nous est racontée. Son passé nous est quelque peu dévoilé ainsi que le pourquoi de son envie d’apprendre à tuer et sa cible qui est des plus surprenantes. Mais il y a encore de nombreuses zones d’ombre sur la jeune fille que l’on ne peut qu’être impatient de découvrir dans les prochains tomes.

Les personnages sont très détaillés que ce soit les héros, les élèves de Mr Satô ou encore les criminels et leurs victimes. La moindre coupure ou membre arraché sont minutieusement détaillés rendant les scènes très réelles parfois trop et il faut avoir le cœur bien accroché. Les émotions des personnages sont parfaitement transmises par le regard de ces derniers. Mr Satô a des traits fins, un véritable beau gosse et même couvert de sang il ne perd rien de son charisme et de son charme. Ce côté un peu hypnotique commence sur la jaquette du manga qui est dans les tons de noir et blanc, où seul les yeux du professeur et ceux de son élève se détachent du reste avec leur couleur rouge à côté de quelques gouttes de sang.

Les protagonistes sont souvent présentés en gros plan, ce qui nous permet de voir tout le talent de Sharoh Hanten dans ses dessins mais de ce fait cela laisse peu de place pour un arrière-plan. Mais une fois que les personnages reprennent une taille normale, les décors sont très détaillés et nous offrent, notamment, des scènes de crime très variées agrémentées parfois de lignes de vitesse traduisant la force de Mr Satô.

Notre critique du tome 1 de Teacher Killer

En conclusion, un très bon 1er tome pour Teacher Killer, plein d'humour et un dessin tout simplement magnifique. Beaucoup d'intrigues et peut-être un début de romance pour la suite des aventures d'Arisu et Mr Satô que nous ne pouvons qu'être impatient de retrouver dans les prochains tomes.

Scénario90%
Dessin95%
Édition90%
Originalité90%
Mise en scène95%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé
  • Humour
  • Dessin
On a moins aimé
  • Néant
95%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.