S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Taamo
Scénariste : Taamo
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shojo
Genre : Tanche-de-vie, Romance
Public : + 12 ans
Contenu : 184 pages
Sortie : 3 avril 2019
Prix : 6,95€
Statut de la série : Terminée en 5 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

Mahiru et Mayo Yanase sont jumelles, mais tandis que tout souri à Mayo, qui est aimée de tous, Mahiru quant à elle n’a jamais eu beaucoup de chance. Dès qu’une chose bien lui arrive, immédiatement après une mésaventure s’en suit. Pour repartir sur une bonne base au lycée, Mahiru est inscrite dans une autre école que sa sœur. Le jour de la rentrée, elle fait la connaissance de Aoi Satomi, un très beau garçon qui de plus est très gentil avec elle. Mahiru pense alors qu’autant de chance d’un coup ça va lui coûter cher. Et le contre coup ne se pas attendre puisqu’elle se retrouve en classe avec une ancienne camarade du collège, Moriya, très peu aimable, qui lui rappelle ses difficultés passées. D’un côté Mahiru est heureuse de recevoir des remontrances de Moriya car elle pense ainsi que sa chance s’est rééquilibrée mais à sa grande surprise, Aoi vient de nouveau lui parler et il l’emmène même dans une pâtisserie. La lycéenne ne sait pas comment se comporter car elle n’a jamais connu ce genre de situation puisqu’on lui a toujours dit: « Pas toi, l’autre Yanase ». Mahiru ne se fait donc pas trop d’illusions sur cette sorite, pensant que Aoi n’avait simplement personne d’autre à qui demander sur le moment. Mais les choses se compliquent pour Mahiru quand Aoi lui fait une déclaration d’amour et lui demande de sortir avec lui. La lycéenne évite alors au maximum le jeune homme pensant que cette chance ne peut que conduire à la fin du monde. Elle prend alors la fuite à chaque fois qu’elle le croise mais le lycéen est bien décidé à ne pas lâcher l’affaire. Sans qu’elle ne s’en rende compte, cette rencontre va changer la vie de Mahiru qui par la même occasion se rapproche de certains de ses camardes comme Moriya, avec qui elle partage un secret ou encore Ginga, un ami d’Aoi qui le suit partout et qui vient donc naturellement s’ajouter au groupe. Mais un secret semble entourer Aoi avec qui Ginga est très protecteur. De plus Mahiru et Aoi se seraient déjà rencontrés dans le passé et le lycéen aime la jeune fille depuis ce jour mais cette dernière n’en a aucun souvenir.

Notre critique

Après La maison du Soleil, dont le dernier tome est sorti en janvier 2019, nous retrouvons Taamo avec une nouvelle romance: Too Bad, I’m in love! De nombreux thèmes, communs aux deux séries sont présentés dans ce 1er tome.

Le sujet principal est la fuite face à l’amour. Même si le fond de l’histoire ainsi que la raison pour laquelle l’héroïne pense ne pas avoir droit à l’amour sont différentes, dans les deux œuvres de l’auteure, ce thème est récurrent et fait dès lors le lien entre les deux histoires. Mahiru fuit Aoi pensant qu’un malheur va arriver si elle s’approche de ce beau gosse et il sera touchant et par moment amusant de vivre aux côtés de Mahiru sa découverte de l’amour. Les lecteurs de La maison du Soleil seront heureux de retrouver Taamo sur ce thème et ceux qui la lisent pour la première fois découvriront un univers tout doux, tout mignon auquel on accroche très rapidement.

Un deuxième thème fort dans ce tome, c’est la rivalité. Dans tout bon shojo, on s’attend à avoir de la concurrence en amour mais quand la rivalité va au-delà des sentiments et que votre pire ennemie est votre sœur, le sujet prend tout de suite plus d’ampleur. Mahiru a toujours tout cédé à sa sœur Mayo, elle que tout le monde admire et avec qui tout le monde veut être. Cependant, elle est bien décidée à ne rien lâcher cette fois, souhaitant même qu’Aoi ne la rencontre pas. Un changement s’effectue en Mahiru et il sera intéressant de voir le développement de ce personnage au fil des tomes. La lycéenne est comme une page blanche, ne souhaitant aucunes interactions avec ses camarades ni se mêler de rien. Cependant Aoi, dont le nom signifie bleu, est venu mettre une tâche de couleur sur ce papier en lui déclarant sa flamme, ce qui à ébranlé le monde de Mahiru sans qu’elle ne s’en aperçoive et petit à petit elle se fait un groupe d’amis grâce à Aoi. L’amour, l’amitié, … Mahiru découvre tout et prend conscience qu’elle peut être vue par les autres pour elle-même et non pas comme « l’autre Yanase ». Le lecteur peut dès lors suivre ces apprentissages aux côtés de Mahiru, faisant de lui un témoin privilégié de cette nouvelle vie, ce qui donne beaucoup d’émotions au récit.

Petit bémol toutefois, puisque ce 1er tome ne tourne presque qu’autour de la fuite de Mahiru face à Aoi. Les chapitres sont très répétitifs sur le fond et l’histoire n’avance pas beaucoup. La série ne comptant que
5 tomes, le rythme risque d’être plus soutenu par la suite et on ne peut qu’espérer que le récit n’en perde pas en qualité.

Plusieurs éléments sont mis en place dans ce 1er tome pour titiller la curiosité du lecteur. De nombreux mystères sont mis en place, dont celui de Moriya et son professeur. La jeune fille semble très proche de lui mais d’un autre côté elle lui crée des problèmes. La relation de ces deux-là n’est pas très claire et on ne peut qu’être impatient d’en savoir plus. Ensuite Aoi cumule deux intrigues à lui seul. Tout d’abord, il semble amoureux de Mahiru depuis longtemps mais comment se fait-il qu’il la connaisse et où se sont-ils rencontrés? Ensuite sa situation familiale parait difficile et nébuleuse. Ginga, son meilleur ami, est très protecteur vis-à-vis d’Aoi et il semble être au courant de ce que le jeune homme vit mais pour le moment, nous ne sommes pas dans la confidence et nous ne pouvons qu’attendre la suite avec empressement.

Ce 1er volume de Too Bad, I’m in love! contient beaucoup d’humour. Que ce soit par les têtes que Mahiru fait, qui sont très expressives et drôles ou encore par son côté défaitiste et un peu masochiste qui remercie les gens parce qu’ils la sermonnent, on a le sourire tout du long. L’humour se trouve également où on ne l’attend pas, comme sur la couverture du tome. Tout comme pour sa première œuvre, Taamo nous gratifie d’une mini histoire bonus sous la jaquette, mettant en scène les héros et leur réaction à propos de la photo mise en avant sur le tome.

Le chara-design est très ressemblant à l’œuvre précédente de Taamo avec des héros qui sont quasi identiques à ceux de La maison du soleil. Les personnages sont toujours aussi bien détaillés avec une héroïne aux grands yeux qui expriment à merveille ses sentiments. Plusieurs thèmes originaux comme les origamis, la pâtisserie ou encore les amulettes, nous permettrons de voir la créativité et le talent de dessinateur de la mangaka.

Les arrière-plans sont assez épurés, ce qui est classique dans les shojos. Les personnages apparaissent régulièrement en gros plans, ce qui laisse peu de place pour un fond. Des lignes de vitesses et des onomatopées viennent de temps à autre agrémenter les cases.

Notre critique du tome 1 de Too Bad I'm in Love!

En conclusion, nous ne pouvons qu'être heureux de retrouver Taamo dans ce 1er tome de Too Bad, I'm in Love! et ceux qui la découvre seront conquis. Une histoire d'amour qui débute tout en douceur avec de nombreux mystères qui nous tiennent en haleine dans l'attente de la suite des aventures de Mahiru et Aoi.

Scénario85%
Dessin85%
Édition90%
Originalité81%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • Dessins
  • Humour
  • Romance
On a moins aimé
  • Rythme un peu lent
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.