S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur: Zelihan
Scénariste: Zelihan
Éditeur: H2T
Collection: Création originale
Genre: aventure, fantastique
Public: + 14 ans
Contenu: 212 pages
Sortie: 17 juin 2020
Prix: 7,95 euros
Statut de la série: Terminée en 2 volumes

Acheter Site officiel

Résumé

« Ayten est une jeune orpheline qui vit dans un village de chasseurs au cœur des montagnes. à cause de sa capacité à communiquer avec les dépouilles d’animaux, elle mène une vie isolée des autres membres de sa tribu. Mais alors qu’elle fait une chute mortelle du haut d’une falaise, Ayten se régénère sous les yeux des villageois qui, terrorisés, décident de la bannir.

Pour la jeune exilée, ce jour marquera le début d’un voyage extraordinaire à travers les terres des dieux oubliés, les Shagaï. Et c’est dans un temple abandonné qu’Ayten fera une rencontre inattendue qui bouleversera sa vie à jamais. »

Notre critique

Premier manga de l’auteur Zelihan, cette pépite nous emmène dans une quête initiatique hors du temps.

Le personnage principal, Ayten, est dotée d’un don particulier: elle peut communiquer avec les dépouilles d’animaux. Cette particularité la met à l’écart de sa communauté mais, quand les villageois se rendront compte qu’elle peut, en plus se régénérer, elle sera chassée. Livré à lui-même, le personnage va errer quelques temps avant de trouver refuge dans un temple abandonné où elle fera la connaissance de Zêd, un jeune garçon qui y vit depuis un moment.

Ayten est une jeune fille avec un caractère fort et volontaire. Elle prend conscience de ses pouvoirs qui sont ses particularités et ne les rejettent pas. Elle comprends même très vite qu’ils peuvent devenir une force et l’aider à avancer. Après son bannissement, il lui fallait un but et ce but à atteindre, elle va le trouver dans sa rencontre avec Zêd, coincé dans les ruines d’un temple. Elle ne porte pas de colère et de rancune. Elle n’en veut même pas aux hommes qui l’ont bannie.

Zêd, de prime abord, ressemble à un petit garçon perdu dans un monde qui lui échappe et qui l’effraie. Au fur et à mesure des pages, il va se dévoiler, jusqu’à révéler sa véritable nature. En effet, Zêd est un ‘Shagaï’, un esprit, qui a perdu son statut de divinité. Il erre dans ce monde à la recherche de ses os bleus et demande à Ayten de l’aider à les rassembler.

Ensemble, ils se lancent dans cette quête et affrontent la nature et ses esprits. Le duo est attachant et émouvant.

L’histoire prend place dans un monde animiste où les humains et les esprits de toutes sortes cohabitent. La nature est omniprésente et, selon les moments, elle peut être un simple décor, un allié ou un ennemi. L’alchimie entre les personnages et cette nature prend bien. La relation n’est pas facile et il faut faire avec les sautes d’humeur d’une des deux parties, voire des deux. Le récit est prenant et le lecteur a envie de connaître la suite. C’est presque dommage que la série ne comporte que deux tomes.

Le scénario est bien construit et clair mais il y a pas mal de choses à lire. C’est une histoire qui mérite qu’on s’y attarde et qui demandera un peu plus de temps pour sa lecture afin d’en saisir toutes les nuances.

Le dessin est beau et détaillé. Il s’approche plus d’un dessin occidental de ce qu’on peut voir habituellement dans les mangas. Il dessert bien le récit. L’auteur avoue s’être inspirée des films du studio Ghibli et de diverses autres séries mangas. L’influence des films de chez Ghibli se sent très fort dans le rôle que joue la nature dans le récit. Cepedant, l’auteur ne copie pas cette relation, elle se l’approprie.

Le résultat est prometteur. Vivement le deuxième volume pour connaître la suite et la fin de l’histoire.

Notre critique du tome 1 de Wandering Souls

Moi...je refuse qu'on me dicte ce que je dois faire et où je dois aller. Je sais me débrouiller seule, alors je n'ai pas besoin d'avoir de famille.

Scénario90%
Dessin80%
Edition80%
Originalité90%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • Les personnages
  • L'histoire
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.