S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : AHNDONGSHIK
Scénariste : AHNDONGSHIK
Éditeur : Édition Casterman
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 12 juin 2019
Prix : 6,95€
Statut de la série : Terminée en 8 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

Eldura, le pays des Brumes Opaques, est coupé du reste du monde par une falaise appelée « Frontière ». Les personnes qui tenteraient de créer un appareil volant pour quitter le pays sont punies pour « Crime d’envol« . Melius, gardien frontière et père du jeune Knit, a créé des ailes pour aller voir par-delà la falaise et il en est mort. Knit, dès lors orphelin, est exclu par tous, à une ou deux exceptions près, et maltraité par la royauté à cause du crime de son père. Une chance qu’il puisse compter sur Plamo, une créature qui ressemble à un lézard et qui se prend pour un chien, que son père lui a confié après l’avoir trouvé sur la frontière. Un jour un monstre ailé fend le ciel du pays avec un homme sur son dos. Tous deux s’écrasent et la bête est tuée par les gardes. Quant à l’humain, Knit le trouve en premier et le ramène chez lui pour le soigner. Il a tant de questions à lui poser sur qui il est, d’où il vient et ce qu’était cette créature ailée. Le voyageur du nom de Shark lui raconte alors qu’il chevauchait un Lindbergh et il est persuadé que Plamo en est un lui aussi. Mais Knit connait son petit compagnon depuis toujours et il ne l’a jamais vu voler. Cependant, alors que Knit est en danger de mort, Plamo s’envole pour le protéger. Recherchés pour ce crime d’envol, Knit et Plamo ne peuvent pas rester à Eldura et leur envie de connaitre le monde se fait de plus en plus forte. Avec les ailes de son père, accrochées sur Plamo et l’aide de Shark pour manœuvrer, Knit quitte son pays natal par les airs. Son aventure commence alors aux côtés de Shark qui après avoir quitté Eldura rejoint son équipage. Knit qui pensait alors débuter une nouvelle vie de découvertes, se retrouve embarqué sur Le Delagrange, un vaisseau pirate des cieux dont Shark n’est autre que le capitaine. Le jeune garçon comprend alors qu’il s’est fait manipuler et découvre qu’il ne pourra sans doute jamais retourner sur Eldura qui n’était auparavant qu’une légende pour « le monde d’en bas ». Knit qui rêvait d’aventures se retrouve au milieu de brigands et il souhaite à présent rentrer chez lui. Mais ces pirates sont-ils si méchants?

Notre critique

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir voler? Cette liberté que l’on voit en regardant les oiseaux dans le ciel, on y a tous un jour rêvé et c’est dans cet univers que nous emmène Sky Wars. Grâce à d’incroyables créatures qui peuvent sauter sur le vent et avec un dispositif qui ressemble à des ailes, les hommes ont pu dompter les cieux, le côté « Sky » du titre. Le jeune Knit se retrouve dans un équipage de pirates qui livre bataille à tous les navires volants qui passent nous dévoilant ainsi le côté « Wars ».

Les étranges créatures volantes portent le nom de Lindbergh. Un sacré clin d’œil à l’aviateur Charles Lindbergh qui fut le 1er pilote à relier New-York à Paris. Le monde l’aviation est donc omniprésent dans ces 2 premiers tomes de Sky Wars avec un côté fantastique. Les Lindberghs sont des créatures très mystérieuses. Si on sait à peu près comment elles sont capables de « voler », on ne sait pas d’où viennent ces bêtes pour le moins insolites. Nous découvrons l’histoire à travers les yeux de Knit qui jusque-là ne connaissait rien de la vie au-delà de sa falaise et pour les autres protagonistes la vie avec ces immenses créatures est tout ce qu’il y a de plus naturel donc nous en savons très peu sur la mise en place de ce partenariat homme-bête pour découvrir les cieux. Ce sera peut-être à découvrir par la suite ce qui pourrait être très intéressant.

Les personnages et le décor se mettent en place dans ces 2 premiers tomes et l’aventure va maintenant pouvoir commencer. C’est tout un monde que l’on a à apprendre avec Knit. Des pays inédits, des personnages encore inconnus, et une toute nouvelle façon de vivre aux côté de l’équipage de Shark, … voilà ce que le jeune héro va devoir découvrir. Son Lindbergh, Plamo, lui aussi vit de toutes nouvelles expériences. Jusque-là, il ne savait pas qu’il avait la capacité de voler et le jeune Lindbergh qui côtoie maintenant ses ainés va sûrement vouloir lui aussi devenir plus fort. Il sera intéressant de voir son développement. Le capitaine Shark semble s’être pris d’affection pour Knit et ce dernier pourrait y trouver une figure paternelle. Il sera très intéressant de voir comment la relation entre le pirate et le jeune garçon va évoluer.

Les expressions des personnages sont exagérées avec par exemple des bouches démesurément grandes pour marquer l’étonnement ou l’effroie. Shark est particulièrement bien détaillé avec ses cheveux en bataille et des dents comme celle d’un requin, dont il porte le nom. Les Lindberghs sont plus variés les uns que les autres nous offrant un vaste panel de créatures.

Les personnages apparaissent souvent en gros plan, ce qui laisse peu de place pour des arrière-plans. Les combats quant à eux sont très détaillés avec des lignes de vitesse et des onomatopées. Malheureusement, les combats ne sont pas toujours fluides et les cases s’enchainent parfois de manière peu naturelle.

Notre critique du tome 1 et 2 de Sky Wars

En conclusion, alors que dans son pays l'envol était un crime, Knit découvre un monde où les créatures volent en compagnie des hommes. Découvrons avec lui le bonheur de se sentir libre au milieu des nuages avec des Lindberghs, créatures très mystérieuses et un équipage de pirates qui attaque tout ce qui bouge.

Scénario59%
Dessin70%
Édition90%
Originalité70%
Mise en scène60%
Intérêt sur la durée60%
On a aimé
  • Référence à l'aviation
On a moins aimé
  • Manque de fluidité
70%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.