S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Actu Manga, Critique Manga, Delcourt / Tonkam, Food Wars, Manga, Shonen,

Actu Manga, Critique Manga, Delcourt / Tonkam, Food Wars, Manga, Shonen,

Dessinateur : Shun Saeki
Scénariste : Yuki Morisaki
Éditeur : Delcourt / Tonkam
Collection : Shonen
Genre : Décalé, Cuisine, Humour
Public : Tout public
Site officiel : Non
Prix : 6,99€
Sortie : 21 septembre 2016
Statut de la série : En cours de publication

Les épreuves se terminent et les trois derniers concurrents se soumettent au classement imposé par les juges. Tous trois en retirent une expérience supplémentaire de ce que doit être leur façon de cuisiner, de ce que doit devenir leur cuisine et Sôma entrevoit son avenir comme devant s’affranchir de l’influence de son père. L’épreuve suivante sera un stage en restaurant, par deux. Sôma se retrouve à faire équipe avec Hisako qui le déteste. Mais les jours passent et ils finissent par faire front ensemble face aux difficultés rencontrées par le patron du restaurant qui a bien besoin d’aide et de conseils…
La trame classique du shonen continue passant de l’affrontement avec un dénouement qui apporte une leçon au héros à la reprise de son apprentissage.
Sôma a donc passé les épreuves de sélection de l’Académie qui le regarde de haut et gagné le respect de nombreux de ses camarades, professeurs et compétiteurs. Mais le garçon, humble dans sa quête de perfection, ne s’en émeut pas plus que ça, il garde en tête que pour devenir le meilleur, il lui faut non seulement travailler encore plus mais surtout se définir comme cuisinier à part entière, loin de l’influence paternelle qui est pourtant à la source de sa vocation.
La seconde partie du tome est donc consacrée à une nouvelle phase d’apprentissage, sur le terrain. Sôma se retrouve une fois encore à faire équipe avec quelqu’un qui ne l’apprécie pas encore à sa juste valeur, mais qu’il va conquérir par ses qualités. On profite de l’occasion pour découvrir un peu mieux le personnage d’Hisako et son lien avec la grande rivale de Sôma, Erina. Par leur passion pour la cuisine et leur désir de devenir de grands chefs, tous deux remontent leurs manches et font plus que ce que l’on attendait d’eux lors de ce stage en venant en aide au patron du restaurant qui les a embauchés. Leurs points de vue extérieurs bien qu’encore jeunes mais objectifs car peu connaisseurs du lieu favorise un renouveau qui sauve le restaurant. Pari gagnant, Sôma remporte le challenge de l’Académie et se fait une nouvelle amie.
De même le duo Erina – Megumi, contre toute attente, se complète bien et fait même des étincelles dans un restaurant huppé et face à un chef qui n’apprécie guère l’autorité d’Erina.
Ça et là, on a aussi droit à quelques clins d’œil qui permettent de mettre en avant des personnages secondaires attachants, tels que le père de Sôma, le couple Akira et Jun…
Sous une structure narrative sans surprises, Yuki Morisaki mise tout sur ses personnages et l’originalité du thème général de Food Wars qui met en valeur un aspect primordial du quotidien nippon et la fierté toute japonaise de son art culinaire, décidément on ne s’en lasse pas.
Comme à chaque tome, l’art de Shun Saeki sublime le thème de la cuisine pour l’adapter aux codes du shonen, avec une énergie visible, une sensibilité qui donne envie de goûter les plats et un chara-design qui se plie aux caractères de chacun.
Délicate alliance shonen et réalisme du monde professionnel de la cuisine et de la restauration du point de vue nippon, Food Wars séduit toujours malgré un récit de base archi-classique.

Points forts : 

  • Sôma a trouvé comment développer son propre style, suite logique et prometteuse 
  • Humour + + 
  • Énergie + + + 
  • Personnages sympathiques que l’on découvre un peu plus 
  • Dynamisme 
  • Mise en scène énergique entre shonen et gag manga 
  • Contraste + + + codes graphiques du shonen et aspect réaliste du traitement des plats cuisinés 
  • Chara-design adapté au caractère des protagonistes 
  • Édition française réussie 

Points faibles : 

  • Peu de décors pour accentuer l’attention sur action 
  • Structure narrative super classique pour un shonen 
Verdict : Un Bon Tome !!! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.