S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Harukawa 35
Scénariste : Kafka Asagiri
Éditeur : Ototo
Collection : Seinen
Genre : Baston, Science-Fiction, Drame
Public : + 12 ans
Contenu : 180 pages
Sortie : 5 juin 2020
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Mis dos au mur par les pouvoirs du « Livre », les Détectives armés sont désormais jugés responsables de la prise d’otages des membres du gouvernement. Parvenant de justesse à s’échapper, ils doivent cette fois affronter les Forces spéciales de la police militaire, les « Chiens de chasse », menées par leur commandant Ôchi Fukuchi. Les chiens errants vont-ils parvenir à échapper aux crocs de leurs impitoyables adversaires ? »

Notre critique

Les pouvoirs du « Livre » ont fait leurs effets, les Détectives armés se trouvent piégés et jugés coupables de la prise d’otages des membres du gouvernement !

Kunikida, Yosano, Miyazawa, Tanizaki et Izumi doivent absolument trouver un moyen de s’échapper, tandis que leur chef Fukuzawa est prêt à se laisser arrêter… Mais face au “chiens de chasse”, forces spéciales de la police militaire, appelés en renfort pour traquer à tout prix nos héros, nous voulons savoir si l’Agence des Détective Armés va s’en sortir car rapidement nous constatons leur force et leur savoir-faire : ces 5 brillants éléments sont tous dotés d’un pouvoir spécifique qui, lorsqu’ils sont réunis, sont d’une complémentarité exemplaire.

D’ailleurs ce n’est pas pour rien qu’ils posent de véritables soucis aux Détectives armés, ce qui va même déboucher sur un petit suspense concernant le sort d’un de nos protagonistes, parti en sacrifice pour sauver les autres…

En dehors du groupe de Kunikida, Dazai ne donne plus aucun signe de vie. Du côté d’Atsushi, qui est lui aussi acculé dans son coin, notre héros va recevoir une aide précieuse de sa plus fidèle partenaire, et ils vont ensemble tenter de contrer les plans de Dostoïevski, quitte à s’allier avec un ancien ennemi !

Et puis nous revenons un peu dans le passé juste avant l’arrestation de Fukuzawa, qui choisit de passer un marché avec son ennemi de toujours, pour protéger ses employés, un pacte qui pourrait avoir de sacrées conséquences plus tard.

Comme c’était à prévoir, Dostoïevski n’avait pas dit son dernier mot, et avait même tout prévu, il se dresse dès lors comme, certainement, l’adversaire le plus rusé depuis le début de la série. Surtout qu’il continue de mener ses plans depuis sa cellule !

Néanmoins une surprise l’attend, en fin de volume, avec un protagoniste fidèle à lui-même qui entrera de sa propre volonté en prison pour essayer de déjouer ses plans.

On peut dire que les personnages sont déterminés à se battre, pour arriver à reconstruire petit à petit l’agence qui est désormais dans de beaux draps.

L’histoire est bien rythmée, la tension monte de plus en plus au fil des chapitres, les événements s’enchainent, ne nous donnant pas le temps de souffler !

Les dessins sont soignés, le découpage des planches est efficace et les visages des personnages sont expressifs, les scènes de poursuites et de combats sont très bien mises en scène.

Petite appréciation de la double page en couleur au début du tome qui nous illustre parfaitement le contenu.

Notre critique du tome 15 de Bungô Stray Dogs

Un quinzième opus de Bungô Stray Dogs particulièrement intense et riche en rebondissements que nous offrent Kafka Asagiri et Harukawa 35 !

Scénario85%
Dessin85%
Edition85%
Originalité85%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé :
  • Un tome excellent dans son ensemble
On a moins aimé :
  • Néant
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.