S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Keito Koume/ Chara-design : Jyuu Ayakura
Scénariste : Isuna Hasekura
Editeur : Ototo
Collection : shonen
Genre : Fantasy, romance, action
Public : tout public
Site officiel : Ototo
Sortie : 30 novembre 2018
Prix : 7,99
Statut de la série au Japon : terminée en 16 tomes, original en LN, adaptée en animé

Acheter Site officiel

Résumé

« Lawrence, un marchand ambulant, rencontre sur sa route Holo, une divinité des moissons à l’apparence humaine, mais aux oreilles et à la queue de loup. C’est le début d’un long périple durant lequel les deux compagnons de route vont petit à petit apprendre à mieux se connaître, sur fond de commerce et d’économie monétaire médiévale.
Lawrence et Holo se replient dans la ville de Svelnel après avoir essuyé une défaite face au comptoir de Devau… Ils sont sur le point de s’enfuir tous les deux lorsqu’un évènement inattendu va à nouveau bouleverser la donne ! »

Notre critique

Ultime volume de cette adaptation manga du Light Novel à succès, ce tome 16 offre tout d’une bonne fin.
Il faut bien 180 pages pour mettre un terme habile et cohérent à la lutte orchestrée par le comptoir de Devau sans oublier de clore un récit aussi riche par un happy end, après tout la romance Lawrence-Holo est le fil conducteur de cette histoire !
Attendu et redouté par les fans, le dénouement est à la hauteur de l’ensemble de l’œuvre, complet à tous points de vue.
Lawrence met du temps à se remettre de sa blessure mais aussi de son échec face à ce géant du commerce aux méthodes déloyales. Réfugié dans la cité réputée intègre de Svelnel, il est soigné par Holo mais comprend que la ville sera très prochainement assiégée par Devau et ses mercenaires. La menace est telle qu’Holo parvient presque à le convaincre de fuir discrètement. Mais c’est sous-estimer Lawrence… On sait qu’il est attaché aux vraies valeurs du commerce, de l’économie qu’il créé, et l’injustice perpétrée par Devau ne l’incite pas à abandonner ses principes. Une fois encore, Holo choisira d’écouter ce cœur courageux et de le soutenir en dépit des risques. Aidés par les amis qu’ils se sont faits tout au long de leur périple, nos deux héros affrontent alors leur dernier et farouche ennemi, avec la foule de Svelnel pour arbitre.
Cette lutte qui use et parfait toutes les subtilités du commerce et de l’économie monétaire ouvre sur une victoire telle que Lawrence et Holo peuvent, enfin, atteindre leur but. Ce rêve d’une boutique qui les rendrait heureux prend corps une fois pour toutes, assorti d’une cérémonie, d’un serment qui leur ressemblent.
Les personnages secondaires nourrissent les idées, les motivations et la détermination de ce couple engagé dans un affrontement qui les a rapprochés pour le meilleur et pour le pire.

Le graphisme de qualité égale depuis le premier tome accompagne un texte dense de sorte que toute l’intensité des différentes situations ressort aux yeux du lecteur, agrémentée de nombreuses scènes nocturnes aux trames subtiles, d’arrières plans travaillés pour laisser savourer chaque ambiance, de la plus intime à la plus publique.

C’est donc sur cette fin idéale que se termine l’aventure de Spice & Wolf version manga, un happy end sans fioritures inutiles et sans omission de toute la richesse d’un récit qui nous a tenu en haleine durant ses 16 tomes.

Notre critique du tome 16 de Spice & Wolf
Réfugiés à Svelnel, Lawrence et Holo doivent choisir : fuir ou rester pour affronter une fois encore le comptoir de Devau...
Scénario96%
Dessin96%
Edition97%
Originalité95%
Mise en scène95%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé :
  • Un fin idéale qui n'oublie rien
  • Conclusion à la hauteur du récit et des fans
  • Richesse et originalité globales du récit
On a moins aimé :
  • Néant
96%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.