S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Suivez toute l'actu de Bienvenue chez Protect sur Japan Touch, le meilleur site d'actualité manga, anime, jeux vidéo et cinéma

Lisez notre avis concernant le tome 2 de Bienvenue chez Protect Dessinateur : Miso Suzuki
Scénariste : Miso Suzuki
Éditeur : Akata
Collection : Seinen
Genre : Société, Tranche de Vie, High-Tech
Public : Tout public
Site officiel : Aucun
Sortie : 30 juin 2016
Prix : 7,95€
Statut de la série : En cours de publication

Jingorô a déjà une nouvelle mission pour Nanami. Un chef du service développement jeux vidéo d’une entreprise qui rencontre un franc succès avec des jeux pour smartphones est venu chez Protect demander de l’aide pour se débarrasser d’un de ses emlpoyés. Cet homme est un petit génie qui enchaîne les succès mais voilà qui dérange bien son responsable car il oriente du même coup les choix marketing de la société… Et dénigre ses collègues. Nanami devient donc la nouvelle employée du service de conception, une petite espionne qui va tenter d’en apprendre plus sur ce mystérieux créateur de génie que l’on veut chasser…

Dans ce 2e tome, Nanami est vraiment sur le devant de la scène car elle jour à la fois une espionne, une habile calculatrice mais aussi une bonne élève qui apprend rapidement au contact de son étrange patron et des gens qu’elle doit fréquenter pour le travail. Pas trop candide ainsi qu’on a pu la découvrir dans le 1er tome, elle manque encore de maturité mais comble facilement ses lacunes avec sérieux, grâce aux différents personnages qu’elle rencontre. C’est son désir d’apprendre et de comprendre qui la fait progresser et sortir un peu de sa carapace. Car Nanami est un peu orgueilleuse et juge sévèrement les adultes. En cherchant à les comprendre, elle s’ouvre à leur réalité celle qui l’attend dans quelques années et les considère avec moins de froideur. Elle est notre guide dans le milieu de la conception des jeux vidéo made in Japan. Domaine sans pitié, aux enjeux créatifs et économiques internationaux qui favorisent autant d’opinions et de rivalités qu’il existe d’individus, le milieu pro du jeu vidéo est donc présenté avec la qualité et le détail documentaire et réaliste propres à la série. L’honnêteté est la première force de Miso Suzuki, elle ancre la narration dans un réalisme pédagogue qui ne juge ni n’impose aucun postulat mais pose les bonnes questions et directions, sources de solutions qui peuvent se compléter ou s’opposer. Comme Nanami, on apprend, on explore et on peut se faire une opinion propre même si on ne connaît rien aux jeux vidéo.

Le dessin demeure un peu détonnant par rapport au propos, plus stylisé que détaillé, plus tourné vers la gag manga que le réalisme. La mise en scène est un peu plate et ne dynamise pas beaucoup le texte qui garde l’ascendance sur le graphisme.

On l’avait déjà apprécié dans le premier tome, le grand atout de la série se confirme ici : avec son texte riche mais clair, le récit s’attache à présenter et à analyser les questions d’actualité qui intéressent le grand public.

Points forts :

  • Une thématique différente, les jeux vidéo cette fois
  • L’approche d’ensemble est la même que dans le 1er tome : présentation réelle du problème posé, analyses et proposition de solutions
  • Personnage de Nanami qui évolue, grandit
  • Nouveaux intervenants secondaires intéressants
  • Approche documentaire du monde du jeux vidéo
  • Propose accessible à tous les publics
  • Structure narrative précise
  • Mise en scène au service du récit
  • Humour +
  • Édition française réussie

Points faibles :

  • Graphisme un peu statique
  • Chara-design un peu stylisé
Verdict : Un Bon Tome !!!

A propos de l'auteur

Fondateur de Nipponzilla. Cet amateur de mangas, de japanimation et de jeux vidéo japonais n'a peur de rien, et surtout pas de s'intéresser aux œuvres les plus méconnues... au risque de tomber régulièrement sur de belles bouses.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.