S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Kana Ozawa
Scénariste : Kana Ozawa
Éditeur : Komikku Édition
Collection : Seinen
Genre : Tranche-de-vie, Sport
Public : + 14 ans
Contenu : 224 pages
Sortie : 28 mars 2019
Prix : 8,50€
Statut de la série : Terminée en 5 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

Tamaki participe à un camp d’entrainement avec son club d’aéronautique. Son club va affronter l’université d’Hannankan, dont le capitaine n’est autre que sa soeur Chizu. Leur relation étant houleuse, cette compétition aura un goût particulier pour Tsurutama, surtout que Jun a bien remarqué ses aptitudes en vol et compte la pousser un maximum à prendre son envol.

Notre critique

Dans ce tome, on retrouve Tamaki, toujours aux prises avec ses doutes. Mais au fur et à mesure que l’on tourne les pages, et que notre héroïne évolue au sein du club d’aéronautique, Tamaki évolue et prend de l’assurance. On voit la différence entre le tome 1 et celui-ci, quand elle rencontre sa soeur, qui est à l’origine de sa perte de confiance en elle. Au départ, Tsurutama est submergée par ses sentiments devant sa soeur, et à la fin de la compétition, elle arrive à garder la tête froide en sa présence.

Ici, on fait la connaissance de Chizu Higurashi, la sœur de Tamaki. Ou plutôt sa demi-sœur. Leur relation est conflictuelle, Chizu reprochant à Tamaki de lui avoir enlevé tout ce qu’elle avait avant sa naissance. La relation entre Jun, le capitaine du club de Tamaki, et Chizu, semble pousser ce dernier à veiller sur Tamaki, plus en tous les cas que ne devrait un capitaine de club universitaire. Daisuke est toujours aux côtés de Tamaki quand elle a besoin d’aide. Seule Tamaki ne le remarque pas. Il lui offre même un porte-bonheur et n’hésitera pas à s’en prendre à son capitaine, que pourtant il vénère. On fait la connaissance de certains membres du club, comme Eita, passionné de photo, et Yukari, grande colporteuse de ragots, habillée en salopette rose, alors que celles des autres sont blanches. Asahina, coach spécial du club et ancien universitaire, fait également son apparition. Ce dernier ne semble pas trop apprécier la façon dont Jun gère le club d’aéronautique. L’histoire et les personnages se mettent en place. Sortir les deux premiers tomes à la même date est une excellente idée afin de suivre au mieux les aventures de notre club d’aéronautique.

Les paysages vus du ciel sont toujours à couper le souffle. La mangaka maîtrise les décors et cela nous donne de grandes pages de paysages magnifiquement dessinés. Les traits des héros sont réguliers et dans la continuité de ceux du premier tome. Jun en gros plan et Tamaki en arrière-plan, avec un planeur, font la couverture de la jaquette. Comme le tome 1, le bleu du ciel est mis en avant. Le manga, sous la jaquette, est présenté comme « le carnet de vol du pilote de planeur« , avec la liste des thèmes de référence pour un vol d’entrainement. La mise en place de la compétition entre les universités Aonagi et de l’univesité Hannankan prend du temps, mais toutes les étapes sont expliquées ainsi que les termes techniques. Une bibliographie consultée par la mangaka est signalée à la fin du tome, c’est la même que celle du tome 1. Une histoire bonus, à la fin du dernier chapitre, nous montre l’anniversaire de Tamaki, aux côtés des membres du club.

Notre critique du tome 2 de Blue Thermal

En bref, une histoire qui suit son chemin, à son propre rythme, et qui nous donne plein d'informations sur le vol des planeurs. Une lecture qui allie plaisir et culture!

Scénario80%
Dessin85%
Edition80%
Originalité80%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • Les vues du ciel
On a moins aimé
  • Parfois un peu trop d'explications, ce qui ralentit l'histoire
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.