S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Kim Jae Hwan
Scénariste : Jay Skwar
Éditeur : Meian
Collection : Shônen
Genre : Fantastique, Drame, Action
Public : + 12 ans
Contenu : 218 pages
Sortie : 15 avril 2019
Prix : 6,95€
Statut : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« À l’issue de la Moisson nocturne, Foa, Raust, Pilin et Hatal sont séparés et projetés dans une toute nouvelle vie. Si leurs destinations respectives n’ont rien en commun, tous les quatre doivent faire leurs preuves dans un monde qui leur est encore inconnu, et où ils vont découvrir, souvent malgré eux, des vérités qui bousculeront leurs conceptions et leurs repères… »

Notre critique

Après un premier volume fort en action et en événements quelque peu déstabilisants, c’est un second tome un peu plus « tranquille » qui nous attend, ce qui n’est pas pour nous déplaire. En découvrant le nouveau quotidien de nos quatre jeunes héros, on en profite pour grappiller quelques informations en plus sur l’univers où ils évoluent mais aussi des explications sur les pouvoirs des Égides et des Faucheurs.

Après le drame qu’ils ont vécu, nul doute que nos héros en auront gardé quelques séquelles. C’est donc sans grande surprise qu’on découvre que Foa, par exemple, est plongé au début de ce tome dans un coma dont il semble incapable de se réveiller, prisonnier des cauchemars de la Moisson qui le tourmentent… Lui et ses amis vont toutefois accepter sans la fuir leur nouvelle réalité, tous habités par le même désir : surmonter leur faiblesse et devenir plus forts.

Tandis que Foa suit un rigoureux entraînement à l’épée sous la tutelle d’un « Presqu’Égide » qui n’y va pas de main morte pour lui inculquer les bases du combat, Pilin et Hatal font également de leur mieux dans les académies où ils ont été envoyés et tous trois découvrent peu à peu de quoi ils sont capables et apprennent à utiliser les pouvoirs qui s’étaient manifestés cette fameuse nuit. Pour Raust, en revanche, la situation est plus compliquée puisqu’il a été emmené contre son gré parmi les Faucheurs, leurs ennemis jurés… Ce qui nous ramène forcément à la question : pourquoi donc la « Faux de l’Adoration » Alkonost a-t-elle épargné ces quatre jeunes garçons, et pourquoi les a-t-elle guidés vers les institutions où ils pourront s’entraîner ? Beaucoup de mystères planent encore autour de nos héros et de leurs ennemis, et ils ne semblent pas près d’être résolus…

Étant donné que les protagonistes en sont à présent au stade de leur aventure où ils commencent tout juste leur entraînement, il ne faut en effet pas s’attendre à ce que l’histoire progresse énormément dans ce tome. Il ne s’agit cependant pas d’un défaut puisqu’avant d’avoir envie de découvrir la suite de leur aventure, il faut connaître les personnages et s’attacher à eux, et c’est justement ce que va permettre ce volume. On les découvre ainsi petit à petit, chacun leur tour, avec leurs spécificités et leur tempérament bien distinct les uns des autres.

Rien à redire sur les dessins qui sont toujours aussi plaisants et détaillés, avec des scènes d’action très intenses et des décors fantasy sublimes.

Enfin, il est intéressant de noter qu’en complément du manga, les éditions Meian nous proposent de découvrir gratuitement sur leur site web le « Journal de Foa » dans lequel notre héros va raconter, à la manière d’un journal intime, son nouveau quotidien au Rempart du Salut. En plus de nous donner des précisions sur l’univers ou sur les événements de l’histoire qui étaient résumés un peu rapidement dans le manga, il nous aide à mieux comprendre l’état d’esprit de Foa, ses pensées, ses craintes et ses ambitions. Un complément qui est donc le bienvenue et qu’on ne saurait trop recommander de lire – après la lecture du tome 2 – puisqu’il pallie justement à ce qui manquait un peu dans ce titre.

Notre critique du tome 2 de Egregor

Nos quatre jeunes héros débutent leur entraînement chacun de leur côté et, un à un, on apprend à connaître ces garçons et à s’y attacher, tout en obtenant quelques informations en plus sur l’univers. Quelques touches d’action bien dosée nous empêchent toutefois de nous ennuyer, et le Journal de Foa disponible en ligne est un plus pour en enrichir l’expérience de lecture !

Scénario85%
Dessin85%
Edition95%
Originalité80%
Mise en scène75%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Un tome plus centré sur les personnages
  • L'entraînement de Foa et ses amis
  • Le Journal de Foa
On a moins aimé
  • Foa encore assez effacé
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.