S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Misao
Scénariste : Ninjyamu
Éditeur :
 Kana
Collection : Dark Kana
Genre : Thriller
Public : + 14 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 7 décembre 2018
Prix : 7,45€
Statut de la série : Terminée en 4 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

« Sela Hiiragi, l’idole la plus populaire du Japon, a perdu une jambe suite à un tragique attentat à la bombe, perpétré pendant l’un de ses concerts. L’auteur des faits n’a pas été identifié. Fous de rage, ses fans en viennent à provoquer des émeutes qui menacent l’ordre public… Cependant, peu de gens savent que le vrai visage de Sela est tout autre, que Sela a commis des attentats à la bombe dans le passé et que c’est… un garçon. Bien plus encore, c’est Sela elle-même qui a provoqué l’explosion qui lui a coûté une jambe. Elle seule sait vers quel avenir se dirige le pays… »

Notre critique

Depuis l’attentat à la bombe qui lui a arraché une jambe, la « super-idole » Sela Hiiragi est de plus en plus populaire. Mais on connaît désormais le secret de Sela : elle est en réalité Kazutaka Nichiya, un garçon coupable de nombreux attentats par le passé. Son conseiller Tatsuya Kudô – le protagoniste que l’on suit dans cette histoire – est une des rares personnes à connaître son secret et à savoir que Sela a provoqué elle-même l’explosion qui l’a blessée.

Ce que l’on ignore encore toutefois, ce sont les motivations de Sela et son but ultime. Une chose est sûre : son plan pour changer la société semble être en marche et il semble pratiquement impossible de l’arrêter à présent. Comment s’opposer à elle alors que la majorité de la population est de son côté ? Tatsuya Kudô comprend très vite qu’il ne pourra rien faire seul et va dès lors chercher des alliés pour contrer les plans de Sela, quels qu’ils soient.

De nouveaux personnages vont ainsi prendre part à la trame, notamment d’anciens criminels ayant eux aussi reçu le traitement SRTP – ce même traitement qu’a subi Sela en tant que Kazutaka Nichiya et qui a pour but d’inhiber toute pulsion destructrice chez une personne. On va ainsi suivre plusieurs personnes décidées à mettre un terme aux agissements de Sela, mais même s’ils semblent tous avoir une chance d’y parvenir, le fait que l’on ignore encore l’étendue du plan de la super-idole nous laisse complètement dans le doute.

Les choses s’accélèrent encore plus dans ce tome lorsque Sela, durant une conférence de presse, annonce que seules les personnes ayant suivi le traitement SRTP seront autorisées à assister à son prochain concert. La tension grimpe tandis que l’on réalise peu à peu ce que cette annonce de Sela implique : en effet, les personnes recevant ce traitement deviennent totalement incapable de faire du mal à quelqu’un… et ce, même si c’est pour se défendre.

On l’avait déjà compris avec le premier tome, mais toute la puissance de l’histoire de Fool’s Paradise est dans son réalisme. À aucun moment du manga on se dit que ces évènements semblent totalement improbables, qu’ils ne pourraient pas se produire un jour dans notre société, si le contexte s’y prêtait.

Un autre point intéressant à relever est qu’à ce stade de l’histoire, le lecteur a encore du mal à savoir quels personnages encourager. D’un côté, Sela Hiiragi agit clairement de manière immorale, visiblement indifférente au chaos qu’elle provoque indirectement. De l’autre, même si ses intentions sont encore floues, elle semble agir dans le but de corriger une société corrompue. On a également le dilemme moral autour du traitement SRTP : est-il inhumain de l’infliger aux criminels, en sachant qu’ils ne pourront jamais plus mener une vie normale après l’avoir subi, ou est-ce que la fin justifie les moyens pour faire baisser la criminalité ? On fait ainsi face à une situation assez similaire à celle du manga Death Note, et il est véritablement difficile de prendre parti.

On arrive à la moitié de cette histoire (série finie en 4 tomes) et il ne fait aucun doute que les deux tomes à venir nous réserveront leur lot de surprise. Et à présent que l’histoire est lancée, on a hâte de découvrir comment elle va s’achever !

Notre critique du tome 2 de Fool's Paradise

Les plans de Sela Hiiragi se dévoilent peu à peu et leur impact sur la société est déjà immense, mais impossible à ce stade de deviner jusqu’où la super-idole compte aller. Sela cherche-t-elle à créer une utopie ou à semer le chaos ? Une chose est sûre, c’est que cette courte série va être difficile à lâcher jusqu'à la fin.

Scénario80%
Dessin70%
Edition90%
Originalité85%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • Encore beaucoup de mystères
  • La société qui change peu à peu
  • Les dilemmes moraux
On a moins aimé
  • Néant
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.