S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Isaku Natsume
Scénariste : Isaku Natsume
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Romance
Public : Averti
Contenu : 192 pages
Sortie : 27 septembre 2018
Prix : 8,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Gensuke a fait un pas décisif en enlaçant Sôgôrô et en lui déclarant qu’il ne le laisserait à personne d’autre. Depuis, Sôgôrô ne cesse d’y penser et se trouve mal à l’aise en sa présence. Après une brève mise au point, ils tombent d’accord sur le fait qu’il leur faut se concentrer sur la prochaine pièce et rien d’autre, que les explications peuvent attendre. Sôgôrô reprend le dessus et le succès les accueille encore une fois. Sôgôrô pense donc à mettre les choses à plat avec Gensuke mais quand il réitère sa déclaration, cela n’a plus rien à voir avec ce que Sôgôrô pensait avoir compris… »

Notre critique

Les pièges de l’amour se referment sur Sôgôrô plus rapidement que ce dernier ne le pensait !

Avec logique, Sôgôrô réagit aux mots de Gensuke, embarrassé, gêné, il ne sait pas encore quoi lui répondre en début de ce volume. Mais les jours s’écoulent et, avec les répétitions et leur désir commun de bien jouer leur rôle respectif, la passion de leur métier prend le dessus. La nouvelle représentation rencontre le succès espéré mais dès que la fièvre de jouer est passée, les questionnements reviennent au galop dans l’esprit de Sôgôrô. Comment réagir à la déclaration de Gensuke ? D’ailleurs que pense-t-il de lui ? Aime-t-il seulement jouer avec lui ou bien y a-t-il plus ? A force de chercher à comprendre ses propres sentiments vis-à-vis de Gensuke, Sôgôrô réalise que ce qu’il ressent est peut-être bien de l’amour. Il est prêt à répondre à ses sentiments mais c’est la douche froide qui se présente quand Gensuke réitère sa déclaration en d’autres termes : il voit en Sôgôrô LE partenaire de scène parfait, celui qui sait et saura toujours le pousser au maximum de son talent, celui avec lequel il souhaite jouer en priorité ! Atterré, Sôgôrô comprend alors que les sentiments de Gensuke ne sont qu’une admiration poussée à son paroxysme mais pas de l’amour. Pourtant, il s’est laissé séduire, lui est réellement tombé amoureux! Que faire ? Conforme à son caractère déjà bien décrit dans le premier tome, Sôgôrô refuse l’explication franche et choisi la fuite. Il rejette Gensuke comme partenaire de scène et ami, ne lui laissant aucune chance, pas même d’entrevoir ses vrais sentiments et son chagrin. Mais il en faut plus pour que Gensuke déclare forfait. Et si la famille de Sôgôrô mettait son grain de sel, les choses pourraient s’arranger…

Ce qui devait arriver tombe donc sur notre héros adulé dans ce tome 2 : à force d’entendre Gensuke lui dire combien il l’aime, l’admire etc, Sôgôrô s’est laissé séduire. Le lecteur tout heureux de ce retournement de situation trouvera dans son côté attendu la surprise de ne plus savoir si Gensuke exprimait effectivement un sentiment amoureux ou bien si Sôgôrô ne s’est effectivement pas trompé sur le vrai sens de sa seconde déclaration. Plutôt habile, Isaku Natsume ajoute une petite dose de suspense romantique dans ce récit qui, en dehors du contexte Kabuki très sympathique et bien mis en valeur, n’avait rien de très original. Et même si Sôgôrô se jette à l’eau, la réaction de Gensuke est déroutante…

Le graphisme continue sur sa lancée, oscillant entre clichés banals du chara-design et un soin particulier dans le travail sur tous les éléments évoquant le théâtre Kabuki qui fait le contexte de l’histoire. La mise en scène montre bien les tourments émotionnels de Sôgôrô dont le cœur ne cesse de faire des bonds.

Avec malice, Isaku Natsume nous propose un retournement de situation un peu inattendu, à tel point que le lecteur finit par ne plus savoir lequel des deux protagonistes est le véritable amoureux…

Notre critique du tome 2 de Le Théâtre des Fleurs

Gensuke a déclaré vouloir Sôgôrô pour lui seul mais quand ce dernier croit au sentiment amoureux, il est bien surpris d'entendre que ce n'est pas le cas...

Scénario85%
Dessin93%
Edition97%
Originalité75%
Mise en scène94%
Intérêt sur la durée93%
On a aimé :
  • Personnages attachants
  • Contexte original
  • Rebondissement qui surprend
On a moins aimé :
  • On avance à très petits pas
90%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.