S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Tohru Tagura
Scénariste : Tohru Tagura
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi Blue
Genre : Yaoi, romance, société
Public : Tout public
Contenu : 190 pages
Sortie : 23 mai 2019
Prix : 8,99 €
Statut de la série au Japon : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Yuiji et Yamato sont dans la même classe. Après que le premier ait découvert par hasard l’homosexualité du second, ils se sont liés d’amitié. Yuiji était mal à l’aise au début mais, après l’avoir fréquenté à l’occasion d’un groupe d’étude, il s’est pris d’affection pour Yamato et, peu à peu, maladroitement puis très sérieusement, il s’est mis à souhaiter son bonheur. L’été s’est retiré paresseusement, avec son lot de soucis et de réflexions : Yuiji commence à douter de sa relation avec sa copine et Yamato tente vainement d’aider Sakura, son seul ami gay. Et voilà qu’à la rentrée, photo à l’appui, un de leur camarade demande à Yamato s’il est gay devant toute la classe. Rapidement, la rumeur se répand dans toute l’école… »

Notre critique

On l’a attendu longtemps mais le plaisir de lecture face à ce tome 2 si réussi n’en est que plus intense. On retrouve avec plaisir le petit monde de Yuiji et Yamato, à cheval entre honnêteté et mensonges, entre la complicité et les secrets.

La première partie poursuit l’incursion sans-gêne de Sakura dans la vie d’un Yamato qui tente toujours de cacher qui il est à un maximum de gens. Sakura ne comprend pas Yamato et l’envie en même temps : pour lui qui a déjà fait son coming-out il y a longtemps, les choses sont difficiles à vivre au quotidien depuis des années. Il cherche un réconfort auprès de Yamato dont le calme l’apaise mais il comprend rapidement que ce n’est qu’une façade : Yamato a peur des conséquences s’il devait se révéler tel qu’il est au grand jour. Respectant son choix, Sakura l’entraîne malgré lui dans ses problèmes avec sa famille. Heureusement, Yamato peut compter sur sa propre détermination ainsi que sur Yuiji et sur Akiyama. Ce qui le trouble le plus est de réaliser combien le soutien inconditionnel de Yuiji lui est précieux, qu’il participe à son fragile équilibre, que grâce à lui il a commencé à changer positivement. Mais cet été est aussi celui de la réflexion et de la rupture pour Yuiji : il a beau passer du temps avec sa petite amie, il ne peut plus nier l’évidence, ce qui existait entre eux a disparu, peut-être même que cela n’a jamais été un vrai amour. Alors pourquoi a-t-il voulu sortir avec elle ? Qu’aurait-il dû faire pour que leur couple fonctionne mieux ? Est-il donc si maladroit en amour ? C’est à son tour de trouver du réconfort auprès d’un Yamato qui écoute ses doutes, ses peurs et son chagrin en ami, sans le juger, le soutenant par sa seule présence.

Mais leur tranquillité relative tourne court dès la rentrée : un élève de sa classe a pris une photo de lui alors que Sakura lui faisait une bise de remerciement. Equivoque, le cliché nourrit une rumeur qui enfle jour après jour et pousse progressivement Yamato au pied du mur. Refusant de répondre à la provocation, il garde son secret, aidé par ses deux confidents que sont Natsumi et Yuiji. Mais bientôt, il comprend que cela ne suffira sans doute pas. De son côté, Yuiji bouillonne de voir son ami être si maltraité psychologiquement et de se sentir si impuissant à l’aider. Car le choix, s’il est un dilemme, n’appartient qu’à Yamato. Ainsi qu’on le dit souvent, c’est dans l’adversité que l’on reconnaît ses vrais amis et Yamato va recevoir des soutiens assez inattendus : après Natsumi et Yuiji, Kyôsuke, Seki, l’équipe du club de foot, nombreux sont ceux qui prennent son parti, même sans savoir s’il ou non homosexuel. Ces réactions agacent bien sûr Doi, le détenteur de la fameuse photo, qui provoque de plus en plus Yamato et son entourage. Entre résolutions qui s’installent dans l’esprit du jeune, crises d’angoisses, colère et réconfort, les jours défilent jusqu’à l’inévitable : ulcéré, Yuiji frappe Doi et se fait provisoirement renvoyer. Il n’en fallait pas plus pour que Yamato ne prenne une décision, il va parler, faire un premier pas vers l’acceptation de lui-même et peut-être apprendre à s’aimer au risque d’être rejeté. Mais cette première étape ne sera pas franchie comme s’y attend le lecteur…

Entre tourments amoureux et identitaires, ce tome 2 distille entre ses pages une nouvelle étape de la relation Yamato-Yuiji. Leur complicité grandit, elle franchit une nouvelle limite dans l’intimité émotionnelle qui les lie. On le remarque peu à peu, alors que Yuiji attise la curiosité puis l’envie chez un Sakura qui n’a pas eu la chance d’avoir un tel ami, lorsque Yuiji trouve à son tour réconfort auprès de Yamato ou qu’il Yuiji franchit publiquement une distance pudique pour soutenir son ami face à ses détracteurs, quand Yamato, perdu, ne peut résister à son chagrin et enlace son ami qui ne le repousse pas tant qu’il n’est pas calmé… Le point final de ce tome 2 axe ainsi la narration sur une nouvelle base : Yamato commence à douter de ce qu’il éprouve pour Yuiji. Et si cela était devenu plus que de l’amitié, que ferait-il ? Risquerait-il de perdre cette relation si précieuse en lui avouant tout ?

Le dessin affiche une égale qualité définie par un style graphique assez personnel. Le chara-design pointilleux et expressif permet de distinguer chacun des nombreux personnages qui peuplent ce volume. La mise en scène s’attache à servir au plus près du réalisme ce récit très dense et riche à la fois, soulignant les tourments comme les instants de douce complicité. Le personnage de Yamato évoluant plus que les autres, l’accent est mis sur lui sans occulter le rôle des autres. L’artiste ne laisse rien au hasard et plante les décors avec soin pour accentuer encore le réalisme de son récit.

Tout au long de ses 190 pages, Tagura Tohru continue de dépeindre une amitié précieuse, d’une maturité exaltante qui prend au cœur et aux tripes face aux obstacles qui ne manquent pas de s’inviter dans la vie de ses héros.

Notre critique du tome 2 de Love Stories
Alors que la entrée approche, c'est au tour de Yamato d'être à l'écoute de son ami...et voilà qu'une rumeur déferle sur le lycée...
Scénario97%
Dessin97%
Edition95%
Originalité98%
Mise en scène97%
Intérêt sur la durée97%
On a aimé :
  • Personnages complexes qui évoluent
  • Réalisme des relations amicales et sociales
  • Graphisme travaillé
On a moins aimé :
  • Néant
100%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.