S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Nanamiya Tsugumi
Scénariste : Kamoshida Hajime
Éditeur : Ototo Manga
Collection : Seinen
Genre : Tranche-de-vie, Comédie
Public : + 12 ans 
Contenu : 162 pages
Sortie : 5 juin 2020
Prix : 6,99€
Statut de la série : Terminée en 2 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Mai, une jeune actrice célèbre qui a mis sa carrière en pause, est atteinte du « Syndrome de la puberté ». Petit à petit, elle disparaît aux yeux des autres. Elle a compris qu’elle aime jouer la comédie et que le métier d’actrice est celui qui lui permettra de vivre de sa passion, elle décide donc de contacter son agent, qui est également sa mère, pour lui faire part de sa décision. Sauf que celle-ci ne la connaît plus. Pareil pour ses camarades de classe. Sakuta va faire de son mieux pour que tous se souvienne de la jeune fille, que personne ne l’oublie.

Notre critique

On retrouve dans ce tome nos deux héros, Sakuta et Mai, une jeune actrice qui souffre du « syndrome de la puberté ». Sakuta essaye de faire au mieux pour aider sa camarade de lycée, pour qui il a un petit béguin. Afin qu’elle reprenne confiance en elle, et faire taire les rumeurs sur son compte, il pousse Mai a retourner dans le monde du spectacle. Elle qui adore jouer la comédie, a pourtant tout quitter pour mener une vie plus normale. Il faut dire que sa vie de star n’a pas été facile, car sa propre mère, qui est également sont agent, l’a traitée comme un produit commercial, juste un moyen de gagner de l’argent sur le dos de sa fille. Mai va enfin prendre la décision que tous attendent : revenir sur le devant de la scène. Elle contacte sa mère, qui lui donne un rendez-vous. Une fois sur place, Sakuta s’aperçoit que la mère de Mai a oublié l’existence de sa propre fille. Et ce n’est pas la seule : leurs camarades de classe aussi l’ont oubliée. Sakuta ne baisse pas les bras et va enquêter afin de trouver l’origine de cet oubli et tenter d’y remédier.

Du fantastique, de la romance et un peu de psychologie, voici comment on peut résumer cette série. Mai veut disparaître aux yeux de tous, afin de vivre une vie au calme, mais en même temps, elle est victime de cet invisibilité, car les autres oublient qu’elle existe, pire même, elle disparaît à leurs yeux. C’est un peu le serpent qui se mord la queue : elle veut devenir invisible à tous, mais elle ne veut pas disparaître. Même si elle se fait à l’idée de ne plus exister aux yeux des autres, elle en souffre et ne veut pas que Sakuta l’oublie. Ce dernier n’abandonne pas et tente de faire se souvenir ceux qui ont oublié la jeune fille. Il met sa santé en péril, ainsi que son travail scolaire, mais rien ne l’arrête, car il est amoureux de Mai. Mais cet amour sera-t-il capable de sauver Mai?

Qu’est-ce qui est à l’origine de ce « Syndrome de la puberté »? Est-ce une étape pour passer dans le monde des adultes? Un deuxième tome assez prenant, mais qui laisse le lecteur sur sa faim. On a l’impression que l’auteur a manqué de pages et cela donne un deuxième tome qui survole certains passages, et une fin un peu bâclée, précipitée, avec des questions sans réponse. Plus de pages ou un éventuel autre volume auraient été bienvenus.

Dans cette série, il y a peu de décors, les personnages sont mis en avant, ainsi que leurs émotions. Le trait est fin et les expressions sont bien rendues sur les visages des héros. Les chevelures des héroïnes sont assez travaillées, avec des mouvements dedans qui les rendent naturelles.  Nos deux héros souriants en tenue de lycéens sont sur la jaquette : sur la face, on a Mai et au dos, Sakuta. Une fois dépliée, la jaquette ne fait qu’une seule image, avec les deux amoureux.

Notre critique du tome 2 de Rascal does not dream of bunny girl senpai

En résumé, une petite série en deux volumes qui mérite d'être lue, avec une histoire fantastique assez agréable, même si la fin est un peu précipitée. Bonne lecture!

Scénario90%
Dessin90%
Édition90%
Originalité90%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé
  • Le soutien indéfectible de Sakuta pour Mai
  • La qualité du dessin
On a moins aimé
  • Il manque quelques pages explicatives
90%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.