S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Mao Nanami
Scénariste : Mao Nanami
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shojo
Genre : Romance
Public : + 12 ans
Contenu : 160 pages
Sortie : 28 novembre 2018
Prix : 6,95€
Statut de la série : Terminée en 12 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

Hikari Tsutsui n’a plus qu’Iroha Igarashi en tête, il en rêve la nuit et pense à elle à chaque instant. N’étant pas habitué à ce genre de sentiments, il ne sait pas comment agir face à la jeune fille. Son attitude est alors mal interprétée et Igarashi pense qu’il regrette de s’être mis en couple avec elle. C’est alors à son tour de prendre ses distances, pensant ainsi laisser souffler un peu Tsutsui et pour également réfléchir à leur relation, mais cela ne fait qu’accentuer le malentendu. Tsutsui demande alors conseil à Ishino, une camarade de classe, mais Igarashi n’apprécie pas cette proximité, qui est pourtant tout à fait anodine, et elle clame alors haut et fort que Tsutsui est à elle. Cette petite crise de jalousie permet au jeune couple de mettre un terme à ce quiproquo et de se rapprocher encore plus. Ishino, étant de bons conseils, s’intègre petit à petit à leur groupe avec Itô, l’ami de Tsutsui. Igarashi, même si elle dit ne pas vouloir d’amies, est heureuse de la présence d’Ishino. Et quand le petit copain de cette dernière se joue d’elle et de ses sentiments, Igarashi lui vient en aide et assomme le lycéen coureur de jupon. Mais Tsutsui n’a pas le temps de s’attarder sur cette nouvelle amitié car un rival amoureux fait son apparition. Mitsuya Takanashi donne rendez-vous à Tsutsui dans un endroit reculé et déclare être amoureux d’Igarashi. Le lycéen le menace alors, ne comprenant pas ce qu’elle peut trouver à Tsutsui. En temps normal, ce dernier se serait excusé et aurait passé son chemin mais il tient trop à la la jeune fille. Takanashi lance alors une rumeur sur Tsutsui qui est dès lors est encore plus détesté par ses camarades de classe. Tsutsui garde tout pour lui, voulant protéger Igarashi. Mais alors que Takanashi tente de se déclarer à elle, la lycéenne découvre le « pot aux roses ».

Notre critique

Les sentiments amoureux s’accentuent dans ce 2ème tome de Real Girl. Tsutsui est en pleine découverte des filles en 3D, ce qui est déjà un terrain totalement inconnu pour l’otaku qui n’avait, jusque-là, l’occasion de côtoyer des jeunes filles que via des écrans. Apprendre à connaitre le sexe opposé est déjà une épreuve en soit pour le jeune homme mais ajoutez à cela une relation amoureuse et c’est tout un univers qu’il doit découvrir. Tsutsui se demande encore pourquoi Igarashi sort avec lui, alors le doute est omniprésent dans sa tête, d’autant plus qu’il pense constamment à la jeune fille. En temps normal, les relations amoureuses sont déjà compliquées alors quand vous n’avez pas la moindre idée de comment agit avec l’être aimé et comment lui transmettre vos sentiments, ça l’est encore plus. Nous pouvons ainsi suivre Tsutsui dans ses réflexions et ses doutes qui mèneront à de nombreux malentendus. Par chance, Igarashi est une fille très compréhensive et le petit couple passera rapidement au-dessus de ces quiproquos. Nous suivons principalement Tsutsui dans cette découverte de l’amour et même si Igarashi, d’après ce qu’elle dit, a déjà eu des relations amoureuses, il serait intéressant de voir son point de vue un peu plus développé dans les prochains tomes.

Un trait de caractère de la jeune fille ressort cependant dans ce second tome: la jalousie. En effet, Tsutsui ayant demandé son avis à Ishino, Igarashi ne voit pas d’un bon œil ce rapprochement, même si il n’est qu’amical, et n’hésitera pas à « marquer son territoire ». Igarashi étant assez peu expressive, le lecteur pouvait se demandé si elle ne jouait pas avec les sentiments de Tsutsui, ce que ce dernier redoutait également par moment. Il est donc intéressant d’en apprendre un peu plus sur son ressenti même si on en a un goût de trop peu.

Avec la présence d’Igarashi à ses côtés et dans ses pensées, Tsutsui commence à changer. Il devient un peu plus sociable, lui qui n’avait plus aucun contact avec ses pairs depuis des années. Il est vrai qu’il est rapide et facile de se renfermer sur soi et de devenir solitaire mais quand il faut se rouvrir au monde extérieur, le chemin est long et difficile et parfois certaines personnes n’arrivent jamais à remonter la pente. Cependant, l’amour change les gens et c’est le cas pour Tsutsui. C’est ainsi qu’il vient en aide à Ishino qui, grâce à Igarashi, se méfiera moins de l’otaku et la lycéenne viendra ainsi agrandir le petit monde social du jeune homme. Cette découverte de l’amitié à travers les yeux de Tsutsui est très touchante car malgré qu’il soit déjà un lycéen, il voit avec des yeux d’enfant les liens qu’il se crée avec les autres. Cependant, ses camarades de classe, eux, sont bien des lycéens et tous les coups sont permis. Tsutsui va d’ailleurs en faire les frais avec Takanashi.

Ce nouveau personnage va amener une touche de piquant dans le récit car il représente à lui seul le côté « sadique » et « calculateur » que peuvent avoir les garçons de son âge dans le milieu scolaire. Takanashi nous apportera également un classique du shojo: le triangle amoureux. Même si Igarashi, dont il est amoureux, ne semble pas du tout intéressée, Takanashi a bien l’intention de faire vivre un enfer à Tsutsui pour qu’il lui laisse la lycéenne. Il ira même jusqu’à faire passer notre héro pour un pervers, ne lui laissant plus aucune chance pour son ouverture sociale. Takanashi est la représentation type du beau gosse à qui tout réussi et qui a toutes les filles à ses pieds. En clair tout l’inverse de Tsutsui. L’auteure nous présente donc la confrontation de deux mondes, de deux classes sociales scolaires et nous montre ainsi qu’être différent ou impopulaire ne veut pas forcément dire que l’on n’a aucune chance avec l’amour. Cette vision peut redonner un peu d’espoir aux personnes isolées et c’est finalement un beau message qui est transmis via ce début de triangle amoureux.

Les arrière-plans sont très épurés ce qui est classique pour un shojo manga. Des petites bulles ou encore des nuages viennent agrémenter les fonds ci et là, faisant ressortir le côté romantique d’une scène. Les rêves de Tsutsui sont également représentés avec un fond nébuleux, faisant facilement comprendre au lecteur qu’il se trouve dans la pensée du jeune homme. Différents styles de bulles sont utilisées pour marquer l’intonation d’un texte ou encore l’émotion des héros.

Le chara-design est très détaillés et plus particulièrement les yeux des héros qui sont un véritable miroir de leurs émotions. Le regard est très expressif chez tous les personnages, leur donnant un côté encore plus vivant. De nombreux traits d’expression sont utilisés, exprimant la frustration, la peur ou encore la dépression, combinés parfois avec des onomatopées qui nous donne plus de détails sur la scène.

Notre critique du tome 2 de Real Girl

En conclusion, l'amour est omniprésent dans ce 2ème tome de Real Girl, même si le chemin du petit couple est semé d’embûches. Le nouveau personnage de Takanashi sera à l'origine de certains de ces problèmes mais contrairement à son habitude, Tsutsui n'est pas prêt à abandonner cette fois ci. Tant qu'Igarashi voudra bien de lui, il ne la laissera pas tomber même si les 6 mois qu'ils ont à passer ensemble lui semble bien trop peu.

Scénario90%
Dessin90%
Édition90%
Originalité80%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé
  • Amour
  • Triangle amoureux
  • Beau message d'espoir
On a moins aimé
  • Néant
90%Note Finale

A propos de l'auteur

Tombée dans l'univers manga par hasard, elle ne l'a plus lâché et en est devenue passionnée. Plus attirée par le shojo et le shonen, elle n'a pas peur de relever des défis et de découvrir d'autres styles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.