S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Yamada Sansuke
Scénariste : Yamada Sansuke
Éditeur : Casterman
Collection : Sakka
Genre : Historique
Public : + 16 ans
Contenu : 224 pages
Sortie : 29 janvier 2020
Prix : 9,95€
Statut de la série : Terminée en 7 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

« Ravi d’avoir renoué avec Kawashima, son ancien supérieur, Kadomatsu ne le quitte plus, convaincu que ces retrouvailles augurent d’une vie meilleure dans un Tokyo détruit et occupé. Mais Kawashima, lui, est hanté par ce qu’il a vécu pendant la guerre, et menace de sombrer à tout moment dans les ténèbres.
Retour en arrière, au cœur du bourbier d’un conflit qui touche à sa fin : dans une caserne quelque part sur le vaste continent chinois, le sergent-chef Kawashima, le « plus malin des benêts de la compagnie », se voit confier le commandement d’une embarrassante escouade composée presque exclusivement d’éléments problématiques. »

Notre critique

Ce volume est un flash-back racontant la rencontre entre les deux personnages de la série.

Dans ce tome, il est question de la vie de caserne en campagne, quelque part en Manchourie. C’est une réalité qui est montrée de manière crue et sans fard, comme dans le premier volume. On y voit le quotidien des soldats, entre les brimades, les entraînements, les permissions suivies des visites aux bordels et les traitements infligés aux chinois capturés.

Kawashima sa voit confier un groupe de soldats dits ‘difficiles’ mais, grâce à des méthodes peu communes par rapport aux manières de faire de l’époque, il arrive à attirer leur sympathie et à avoir leur respect, tout particulièrement celui d’une forte-tête désobéissante du nom de Kadomatsu.

Comme dans le premier tome, l’auteur arrive à rendre avec réalisme le quotidien glauque de ses personnages tout en y apportant ici et là une petite touche d’humour. Néanmoins, ce panorama permet de comprendre le comportement de l’après-guerre des personnages. On peut y voir également certains traits de caractères que l’on a déjà vu dans le premier volume comme le fait que Kadomatsu arrive toujours à se mettre dans des situations très délicates et que c’est souvent Kawashima qui le sort de là.

Dans ce volume, nous sommes sur le front de guerre mais aucune scène de bataille n’y est montrée, l’auteur préférant se concentrer sur la vie à la caserne. C’est un point de vue peu montré que le lecteur découvre au travers de ce récit. Les images sont parfois dures et peuvent choquer les lecteurs les plus sensibles mais l’auteur a pris le parti de représenter les situation de la manière la plus réaliste possible. Cependant, il garde son dessin sobre. Il n’y a aucun jet de sang inutile, ni aucun artifice d’aucune sorte.

La couverture du livre est sobre et reflète parfaitement le ton de la série. C’est une édition de bonne qualité.

Nous connaissons maintenant les circonstances de la rencontre entre Kadomatsu et Kawashima, ce qui explique les liens qui les unissent et que l’on voit dans le premier volume. Ces deux volumes peuvent se lire d’une seule traite tant ils sont complémentaires. Malgré le contexte historique difficile, l’auteur nous donne une histoire très vivante dans laquelle l’espoir se montre par petites touches et donne envie de savoir la suite.

Notre critique du tome 2 de Sengo
Rencontre improbable en Manchourie.
Scénario85%
Dessin90%
Edition90%
Originalité90%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • L'ambiance glauque bien rendue.
  • Les personnages.
  • Le dessin.
On a moins aimé
  • Certaines scènes peuvent choquer.
90%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.