S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Keiko Ishihara
Scénariste : Keiko Ishihara
Éditeur :
Doki-Doki

Collection : Shôjo
Genre : Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 3 octobre 2018
Prix : 6,95€
Statut de la série : Terminée en 3 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

« Après avoir fait du dragon rouge Isara son gardien, la princesse Hibana est maintenant devenue Reine. Mais une fois la cérémonie passée, tous deux repensent, chacun de leur côté, au sens de leur baiser échangé, et une gêne s’installe entre eux… L’ancien responsable des affaires internes, Suzuri, fait son retour à la capitale au grand soulagement de la jeune Reine. Mais celui-ci ne semble pas accepter Isara… Qui plus est, quelqu’un semble vouloir s’en prendre à Hibana ! Son dragon gardien saura-t-il la protéger ? »

Notre critique

Dans le premier volume de Strange Dragon, on découvrait l’histoire de la princesse Hibana partie à la recherche d’un dragon gardien afin de regagner sa place sur le trône. Son objectif achevé grâce au dragon Isara, avec qui elle avait en plus fini par lier d’étroits sentiments, l’histoire était originellement prévue pour s’achever à la fin du tome 1. Finalement, la série aura droit à deux volumes supplémentaires, ce qui rattrape heureusement la fin un peu trop « bâclée » du premier tome.

Ainsi, dans ce volume, Hibana n’est toujours pas officiellement reine et va devoir prouver sa valeur en s’occupant d’un conflit avec un clan allié. Elle part ainsi avec son dragon gardien et le jeune Shata afin de tenter de convaincre les chefs du clan de reformer l’alliance avec son royaume, mais la réputation du précédent roi, son oncle, ne rend pas sa tâche aisée. Alors qu’elle cherche désespérément à trouver comment devenir une reine digne de ce nom, Isara, de son côté, est tourmenté par d’autres inquiétudes : lui qui n’est pas un « pur » dragon, est-il réellement capable de protéger Hibana ?

Ce second volume, en plus d’introduire de nouveaux personnages et une nouvelle histoire, est surtout l’occasion pour Keiko Ishihara de développer davantage la relation entre ses deux personnages. Leur baiser un peu précipité à la fin du premier volume place Hibana et Isara dans une situation délicate, et tous deux sont trop gênés pour savoir comment réagir l’un envers l’autre. Cette distance entre eux s’inscrit assez bien dans le scénario, puisqu’elle va de pair avec leurs inquiétudes respectives, dont ils n’osent pas parler à l’autre.

Durant ce tome, nos deux héros vont ainsi progresser lentement mais sûrement, à la fois individuellement et dans leur relation. Les nouveaux personnages introduits dans l’histoire rajoutent un peu de piment au scénario, notamment le jeune et charmeur Tekka qui fera office de rival amoureux. L’histoire reste toujours bien dosée entre drame et humour, des petits passages plus légers et amusants se glissant entre les scènes plus sérieuses, ce qui donne un rythme plutôt équilibré au manga. Isara est toujours aussi timide et le charme innocent de l’héroïne ne le laisse évidemment pas indifférent, laissant naître bon nombre de situations tantôt comiques, tantôt émouvantes.

En définitive, on retrouve dans Strange Dragon les codes habituels d’un manga shôjo, que ce soit au niveau du dessin ou des personnages, mais son univers fantastique et son scénario bien construit lui donnent une touche d’originalité bien appréciable dans le genre. Le thème de la princesse courageuse et au grand cœur protégée par son chevalier servant – ou « dragon » servant dans le cas présent – est décidément une formule qui marche, et à laquelle il est bien difficile de résister.

Notre critique du tome 2 de Strange Dragon

L’histoire qui s’était achevée un peu trop précipitamment à la fin du premier volume reprend tranquillement dans ce second tome, qui s’attarde davantage au développement des personnages et de leur relation. Tous les aspects intéressants du début de l’histoire sont conservés, et l’auteure parvient à poursuivre et même approfondir son scénario sans tourner en rond. Une suite bien sympathique pour cette romance fantastique comme on les aime.

Scénario80%
Dessin75%
Edition70%
Originalité73%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • Une histoire fantastique comme on les aime
  • Le développement des personnages
  • Un scénario bien construit
On a moins aimé
  • Romance shôjo classique
  • Le nom d'un personnage mal orthographié dans une case...
79%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.