S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Akane Ogura
Scénariste : Akane Ogura
Éditeur : Delcourt/Tonkam
Collection : Shojo
Genre : Romance, Fantastique
Public : + de 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 22 mai 2019
Prix : 6,99€
Statut de la série : Terminée en 4 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

Le temps a passé et Miyoshi semble avoir accepté son nouvel état de femme. Lui et Mamiyaforment un couple mais ce dernier préfère que cela se fasse discrètement. Sauf que Miyoshi est une belle jeune femme et que son physique ne laisse pas indifférent les autres jeunes hommes de son entourage à l’université. Et puis, Miyoshi ne peut s’empêcher de charmer ses interlocuteurs, alors qu’adolescent, il était déjà un grand tombeur. Mamiya craint pour l’avenir de leur relation…

Notre critique

Ce deuxième tome nous propulse quelques années après le réveil de Miyoshi en tant que femme. Depuis, il mène une vie normale, suit des cours à l’université et il est en couple avec Mamiya, qui à son propre appartement. Même si Miyoshi est une femme depuis quelques temps, il a encore des difficultés à accepter ce changement : il est trop à l’aise avec ses camarades masculins de l’université, reste un charmeur comme au temps de son adolescence et à parfois des réactions masculines, il n’a donc rien de la jeune fille made in Japan réservée et toute fragile.

Et ce qui est le gros thème de ce tome : sa ressemblance avec sa mère. Miyoshi ressemble très fort physiquement à cette femme qu’il exècre et il a de très grosses difficultés à l’accepter. Il craint au fond de son coeur de lui ressembler et de poser les mêmes actes qu’elle, c’est-à-dire abandonner mari et enfant, car elle se trouve plus heurseuse avec ses amants qu’avec eux… Et Miyoshi a peur d’abandonner Mamiya, qu’il aime. Et il en découlera un comportement parfois difficile à comprendre pour le pauvre Mamiya, qui s’aperçoit que la femme qu’il aime n’est pas bien dans sa peau. Résultat : entre Mamiya qui refuse d’aimer Miyoshi en public afin de la protéger du regard des autres et Miyoshi qui aguiche ses camarades et finit par retourner chez son père, la vie n’est pas toute simple pour nos deux héros. Et les commentaires racistes sur les « émergents » n’aide pas notre jeune ami, qui jure ses grands dieux que peu importe le sexe de Miyoshi, il l’aimera toujours.

L’abandon, l’homosexualité, le regard des autres, le racisme, la confiance en soi et en l’autre sont des thèmes abordés par ce tome. Et pourtant, l’histoire avance assez vite même si les sujets sont traités avec assez de profondeurs pour qu’on accroche à l’histoire. Ce tome est même plus agréable à lire que le précédent, car justement, il s’attarde un peu plus sur la relation entre Miyoshi et Mamiya. Faire une suite à ce qui était au départ un one-shot est une très bonne idée et suivre la vie commune de nos deux héros nous permet de nous plonger dans leur quotidien, avec leurs joies et leurs embûches, leurs amours et leurs peines.

Une logique s’installe dans les jaquettes de cette série : nos deux héros s’enlaçant font la couverture. Cette image nous montre un Mamiya amoureux enlaçant tendrement sa Miyoshi, qui montre une personnalité plus affirmée et surtout, elle assume son côté sexy avec une chemise ouverte sur la poitrine… Le tout dans une lumière gris-bleue, dans le même ton que le premier tome. Cette jaquette nous résume très bien la relation de nos deux amoureux dans ce volume.

Notre critique du tome 2 de Switch Love

En bref, ce tome est très chouette à lire. La mangaka a eu une très bonne idée de créer cette suite, qui est très bien et beaucoup plus complète que le premier tome. Le tome 3 est prévu pour le mois de d’août 2019 et on s’en réjouit déjà!

Scénario90%
Dessin90%
Edition90%
Originalité85%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • La profondeur du scénario
  • Les thèmes abordés
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.