S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Suivez toute l'actu de Un baiser à la Vanille sur Japan Touch, le meilleur site d'actualité manga, anime, jeux vidéo et cinéma

Lisez notre avis concernant le tome 2 de Un baiser à la Vanille

Dessinateur : Rina Yagami
Scénariste : Rina Yagami
Éditeur : Soleil Manga
Collection : Shojo
Genre : Romance, Scolaire
Public : Tout public
Site officiel : Aucun
Sortie : 24 août 2016
Prix : 6,99€
Statut de la série : Terminée en 6 tomes

Kokoa vient à peine d’avouer son amour à Banri que celui-ci la laisse en plan après un appel d’Aki, sa belle-mère qui vient d’être hospitalisée. Interloquée et déçue, elle ne sait comment réagir la prochaine fois qu’elle verra Banri. Kotetsu qui connaît bien Aki, lui propose d’aller ensemble lui rendre visite à l’hôpital dès le lendemain. A leur arrivée, Aki est toute heureuse car elle pense que Kokoa et Banri sortent effectivement ensemble et quand le jeune homme ne dément pas, Kokoa ne sait plus quoi penser. Lorsqu’ils sont seuls tous les deux, Banri lui dit d’emblée qu’il veut faire croire à sa belle-mère qu’ils sont en couple parce que cela la rend heureuse. Ecoeurée, Kokoa rejette le garçon. Comment ose t-il se servir d’elle ainsi, en ignorant les sentiments qu’elle lui a avoué ?
Suite trop évidente car typique des codes scénaristiques du shojo, ce tome 2 voit entrer en scène les problèmes familiaux et les rivaux potentiels.
Toujours trop gentille pour ne pas se faire marcher sur les pieds, Kokoa, a beau être déçue de l’attitude de Banri, il fait à peine un geste dans sa direction qu’elle tombe en émoi et accepte son hypocrite proposition. Est-elle trop amoureuse pour simplement l’ignorer ? Sans doute mais on ne peut s’empêcher de penser qu’elle est trop gentille pour se préserver ? Cela dit, en apprenant les tourments passés de Banri, quelle fille déjà amoureuse ne lui céderait pas ?
Le jeu de l’amour entre ces deux êtres aux antipodes prend une nouvelle direction même si Kokoa en impose quelques règles. C’est donc au tour de Banri de lui prouver qu’elle a raison de se laisser embobiner et qui sait, de lui courir après le moment venu. Et ce moment se profile avec l’entrée en scène de rivaux potentiels, tous des garçons très beaux qui connaissent Banri depuis longtemps et se plaisent à taquiner sa « conquête ».
Le manga shojo aime reprendre ce type de schéma pour le plus grand plaisir des fans du genre. Force est d’admettre que Rina Yagami se prête bien au jeu, qu’elle plie ses personnages et son récit à chaque étape obligatoire pour se série.
Dans le même esprit, en parfaite corrélation d’ailleurs avec l’écrit, le dessin très multiplie l’usage des codes : héroïne super kawai dans son look comme dans les expressions de son visage, personnages masculins sans grande carrure donc efféminés, trames très légères, additionnées d’effets tendres et mignons.
Suite logique et attendue, ce tome 2 de Un Baiser à la Vanille lève le voile sur le caractère renfermé de son héros mais insiste pour rester dans les sentiers balisés des codes suprêmes du shojo manga.

Points forts : 

  • Suite logique du récit 
  • On explore un peu le passé de Banri 
  • Relation qui évolue entre les deux héros même si ce n’est pas ce que souhaitait Kokoa 
  • Nouveaux personnages 
  • Respect à la lettre et au trait des codes du shojo 
  • Dessin joli et kawai à souhait 
  • Édition française sans défaut 

Points faibles : 

  • Aucune originalité
    Nouveaux personnages 100% clichés 
Verdict : Un Bon Tome !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.