S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Erubo Hijihara
Scénariste : Erubo Hijihara
Éditeur : Kana
Collection : Dark Kana
Genre : Shonen, Suspence, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 204 pages
Sortie : 4 janvier 2019
Prix : 6,85€
Statut de la série : Terminée en 3 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

« Un Idra de forme humaine atterrit sur le toit du quartier général, plongeant le C.I.O. dans le chaos le plus total. Seul Jeff, l’un des scientifiques, semble garder son sang-froid. Sait-il quelque chose qu’Ilya et ses amis ignorent ? Anna, quant à elle, perd totalement le contrôle, les cellules Idra prenant le dessus sur son cerveau. Considérée comme une menace pour l’humanité, le commandant Sullivan décide de la placer en quarantaine. Après la découverte du plus sombre secret concernant les Idra, nos deux héros parviendront-ils à reprendre en main leur destin ? »

Notre critique

Lorsque l’on démarre une série courte, notre principale inquiétude est de savoir si le dénouement ne nous laissera pas un peu sur notre faim. C’est d’autant plus le cas avec les séries de science-fiction comme Arcanum, avec une grande part de mystère et de questions auxquelles on va forcément chercher une réponse. Et il faut dire qu’avec son scénario à la Evangelion, la série d’Erubo Hijihara semblait difficile à développer en seulement trois volumes…

C’est finalement avec un certain soulagement que l’on réalise, en approchant des derniers chapitres de l’histoire, la tournure que l’auteur aura choisi de faire prendre à la fin de son manga. Pas d’enchainements de combats bâclés, pas de révélation surprise sortie de nulle part… en vérité, le sort de l’humanité ne sera absolument pas décidé à la fin de l’histoire ! Et pourtant, on ne ressent pas de manque. Certes, il reste quelques mystères dans l’histoire, mais les principales questions que l’on se posait – notamment sur ce que sont réellement les Idra – auront eu leur réponse.

L’auteur n’aura donc pas eu l’ambition probablement démesurée de boucler la guerre entre l’humanité et les Idra en trois volumes, et il va à la place se concentrer sur l’histoire de nos deux héros, Ilya et Anna. Et c’est tant mieux, en fin de compte ! Plutôt que nous servir une fin bâclée comme c’est le cas pour beaucoup d’histoires courtes, il nous aura fait suivre le destin un peu spécial d’un frère et d’une sœur pris dans des événements qui les dépassent.

Ilya et Anna sont par ailleurs au centre de ce dernier volume, et les personnages secondaires sont donc mis un peu de côté afin de ne pas entraver le dénouement de l’histoire. La relation frère-sœur qui lie nos deux héros a ainsi tout le temps de s’épanouir, et le récit se focalise sur ce qui nous intéresse le plus : ce qu’il adviendra d’Anna après que les cellules de l’Idra aient pris le contrôle et comment Ilya va pouvoir agir pour tenter de sauver sa sœur.

Beaucoup d’émotion nous attend ainsi dans ce tome, avec des scènes incroyablement touchantes et un dénouement auquel on ne s’attendait pas forcément. Les personnages d’Ilya et Anna se montrent tout deux encore plus attachants qu’avant, et les expériences pénibles qu’ils auront vécu les auront aidés à grandir et à décider eux-mêmes comment façonner leur destin. C’est surtout le cas pour Ilya : enfant innocent et peut-être un peu naïf au début de l’histoire, son développement en tant que personnage et héros de l’histoire aura été impressionnant.

Ce dernier tome d’Arcanum aura donc été une très bonne surprise, puisqu’il parvient non seulement à nous émouvoir et à nous faire apprécier davantage des personnages qui auraient pu être un peu fades, mais également à nous offrir une fin plus que satisfaisante pour une histoire aussi courte. Au final c’est une très belle histoire qui s’achève, et qui valait réellement le coup d’aller jusqu’au bout.

Notre critique du tome 3 de Arcanum

Arcanum réussit l’exploit rare de proposer en seulement trois tomes une histoire touchante dans un univers de science-fiction captivant, au cours de laquelle on accompagne un frère et une sœur dans leur destin hors du commun. Une très belle fin qui répond à nos questions sans chercher à tout résoudre à la hâte, ce qui est tout aussi bien.

Scénario90%
Dessin80%
Edition90%
Originalité80%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • Une fin qui ne frustre pas
  • La relation frère-soeur très touchante
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.