S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessin: Higuchi Akihiko
Scenario: Taniguchi Gôro
Editeur: Doki Doki
Collection: Seinen
Genre: Suspens, Science Fiction
Public: + 12 ans
Contenu: 200 pages
Sortie: le 2 mai 2019
Prix: 7,50 euros
Statut: Série terminée en 6 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

Suite à sa miniaturisation, l’Atrail semble avoir disparu aux yeux des gens et la vie reprend petit à petit son cours normal, du moins, en apparence car une secte étrange a fait son apparition en ville et tente par tous les moyens de prendre le contrôle de l’Atrail n’hésitant pas, pour arriver à son but, d’utiliser les moyens les plus vils. Parallèlement, en plus de l’Innovation et du Régime, un troisième groupe se révèle, prétendant pouvoir prendre le contrôle de l’Atrail. Quel sera l’avenir de l’humanité?

Notre critique

Ca y est, les choses commencent enfin à bouger.

Après deux premiers tomes un peu mous au niveau de leurs actions, les choses commencent un peu à se bousculer. Il y a quelques révélations dans ce volume qui donnent envie de savoir ce qui va se passer plus tard. L’alternance de moments drôles, de scènes d’actions et de révélations permet au lecteur de reprendre son souffle tout en lui donnant l’envie de connaître la suite de l’histoire.

Le personnage principal: Iori Shijima, est poussé dans ses retranchements quand une bande de fanatiques sous couvert d’une secte s’en prennent à sa mère. Il montre ainsi ses sentiments et cela le rends à la fois fort et attachant. Bien qu’il poursuive son objectif de tenter d’avoir une vie la plus plan-plan possible, il montre qu’il est aussi prêt à tout pour défendre les gens auxquels il tient. Le personnage en sort grandi à la fois physiquement et psychologiquement. Suite à cet épisode, on ne le voit plus comme un gamin timoré mais comme un jeune homme qui, certes, ne perd pas ses objectifs de vue, mais sort de sa bulle et montre véritablement des sentiments.

D’un autre côté, Faï montre aussi un côté très humain lorsque l’on se rend compte combien elle est manipulée et sous l’emprise du Régime lors de l’enlèvement de Kozué. Alors que tout le monde se met en mouvement pour la retrouvée, elle refusera de bouger car elle n’a reçu aucun ordre alors que personnellement, elle voudrait agir et cela se voit clairement au travers de ses attitudes et de ses remarques. Ce duel entre sa personnalité et son devoir a l’air prometteur. Il faudra voir comment cet élément sera développé dans la suite du récit.

Le dessin et les compositions de page continuent de manière homogène avec la même qualité. Reste le petit bémol des choix de couleur de la couverture.

Notre critique du Tome 3 de Atrail
Ca y est, les choses bougent...
Scénario80%
Dessin85%
Edition80%
Originalité80%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • L'évolution des personnages
On a moins aimé
  • Les couleurs de la couverture
85%Note Finale

A propos de l'auteur

Geekette assumée et grande fan de manga depuis Dragon Ball. J'ai une fâcheuse manie de lire tout ce qui me tombe sous la main, ce qui permet de faire les meilleures découvertes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.