S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Nakao Takuya
Scénariste : Nakao Takuya
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 10 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 01 juillet 2020
Prix : 7,20€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Afin d’aider Iris à enfin déclencher sa métamorphose, Mia et Junk sont en route vers les Ruines Sylvestres. Là, ils rencontrent deux bandits, qui les attaquent. Un des deux voyous est assez puissant et nos deux amis sont en mauvaise posture. Iris, qui les a suivi, arrive à temps pour les aider… sauf que cette dernière n’est pas encore prête à affronter un adversaire aussi fort, puisqu’elle n’a pas encore métamorphosée sa magicae anima. C’est à ce moment qu’arrive un de leur professeur, mais ce dernier, envahit par la haine, n’a pas comme priorité d’aider ses élèves.

Notre critique

Mia croit en les capacités d’Iris, et même si leurs liens sont moins forts que lors de leur enfance, elle fait ce qu’elle peut pour l’aider. Elle a enfin trouvé la fleur de Clarisse qu’elle cherchait, mais Junk et elle sont attaqués par Nistas et son compère, Santa. Nistas est très puissant et maîtrise le vent. Ce dernier n’a aucune considération pour Junk, qu’il considère comme un produit défectueux, un moins que rien, car il est un sans baguette. Ces paroles vont fortement blesser le jeune homme, qui va avoir de grandes difficultés à surmonter ces insultes. De son côté, Iris va chercher au plus profond de son être la volonté de sauver ses amis et de surmonter le blocage qui l’empêche de métamorphoser sa magicae anima.

Dans ce tome, on est confronté à la rivalité entre deux professeurs. Un des deux n’hésite pas à mettre la vie de ses élèves en danger pour se débarrasser de son rival. La haine qui l’habite est plus forte que tout et seul son objectif compte. Mais ce n’est pas tout, car Iris arrive à surmonter son blocage et à puiser au fond d’elle-même la force et la volonté d’avancer. Junk, lui, fait face à une sorte de racisme et les paroles qu’il entend le blesse énormément. Il ne sent pas bien dans sa peau, mais il peut compter sur ses amis, en particulier, Alisa Ravy, un jeune homme fier de sa féminité. Ce dernier va permettre à Junk de prendre conscience que la différence n’est pas une tare et qu’il peut être quelqu’un de bien, malgré son absence de baguette. Le message de ce tome est clair : il faut s’accepter soi-même, tel que l’on est!

Il y a peu de décors, mais les traits du mangaka sont fins et assez régulier. Comme il y pas mal d’action et de scènes de combat, il y a pas mal de lignes de mouvement, mais celles-ci ne surchargent pas le dessin et en facilite la compréhension. Bonus de fin :des gag en 4 cases et une historiette sur l’enfance de Nistas, qui nous permet de mieux cerner le personnage. Sur la jaquette, on retrouve Mia et Junk, ainsi que la fameuse fleur de Clarisse sur le côté face. Coté pile, on découvre le professeur Allen, sourire aux lèvres.

Notre critique du tome 3 de Black Shadow

En résumé, un tome qui met en lumière de nouveaux camarades de Junk, comme Alisa par exemple, et qui ont une personnalité propre et une psychologie assez élaborée. On suit avec intérêt l'apprentissage de Junk et de ses amis. Une agréable série à suivre!

Scénario80%
Dessin80%
Édition85%
Originalité80%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • La présence plus grande de certains personnages secondaires
  • Un scénario qui a du punch
  • La psychologie des personnages
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.