S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Hinako
Scénariste : Hinako
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : yaoi, romance
Public : public averti
Site officiel : non
Sortie : 26 avril 2019
Prix : 8,99
Statut de la série au Japon : terminée en 3 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

« Hayato a finalement avoué à Sôma le secret de son passé tout en lui assurant qu’il était tombé amoureux de lui. Déstabilisé, Sôma l’a d’abord rejeté mais ses sentiments restent partagés. Il décide de demander conseil à Noboru. Ce dernier ne fait qu’ajouter à sa confusion en lui apprenant qu’il n’est autre que celui qui hante l’esprit d’Hayato. Troublé, Sôma décide qu’Hayato confond culpabilité et amour et qu’il ferait mieux de tomber amoureux de quelqu’un d’autre. Soupçonnant les troubles de son ami, Noboru s’arrange pour voir Hayato… »

Notre critique

Hinako aura su mener son récit avec tendresse et une attention au réalisme jusqu’à sa dernière page.
Car le lecteur comprend immédiatement les doutes qui assaillent Sôma. Alors qu’il était prêt à accueillir les sentiments déclarés d’Hayato, l’aide espérée de Noboru ne fait que le replonger dans sa peur de l’avenir. Il faut avouer qu’Hayato s’est bien caché de lui parler de son lien avec Noboru, la claque est donc rude pour Sôma et la confiance qu’il souhaitait rendre à son ami et amoureux s’évanouit. Pour Sôma, le doute est devenu certitude : Hayato ne voit en lui qu’un substitut de Noboru et ce qu’il pense être de l’amour ne serait qu’un désir inconscient motivé par sa culpabilité. Il décide donc de s’éloigner d’Hayato, de tomber amoureux d’un autre, un gay comme lui, quelqu’un qui lui ressemble, qui l’acceptera d’emblée et dont il ne craindra pas la trahison ou la rupture. Pour Sôma, Hayato est un hétéro qui s’égare par compassion.
Il faudra bien l’intervention de Noboru pour aider notre couple de maladroits. Fort de son propre traumatisme, ce dernier pressent bien que Sôma ne repart pas indemne de leur conversation. Pour l’aider, et peut-être pour exorciser son passé, il contacte Hayato et lui demande de le rejoindre. Une autre conversation s’installe, entre une victime et celui qui fut l’origine de son drame, ce meilleur ami qui l’a plongé en enfer par lâcheté et ignorance. Hayato ne se défile pas et Noboru en profite pour lui balancer tout ce qu’il a gardé sur le cœur, sachant au fond de lui qu’il s’est déjà vengé depuis longtemps. En effet, Hayato est demeuré aussi traumatisé que lui. Or, Noboru a compris en rencontrant Sôma et en faisant de nouveau face à Hayato qu’il devait aller de l’avant, ce qui implique de pardonner. Après avoir accepté les excuses de son ancien meilleur ami, il le teste pour s’assurer de ses sentiments envers Sôma et lui donne un seul mais précieux conseil.
Un peu libéré de sa culpabilité, Hayato n’a plus d’hésitation, il aime Sôma et il fera tout pour que ce soit « de nouveau réciproque ». Et ce sera difficile.
Mais que les lecteurs se rassurent, si Hinako se plaît à ne pas proposer un happy end candide et trop facile, il a tout de même lieu. L’amitié discrète et chaleureuse de Mâ et Itô n’est pas plus étrangère que la bienveillance de Noboru aux retrouvailles de nos deux héros. Les arguments avancés pendant la reconquête compliquée du cœur de Sôma accentuent le réalisme qui fait toute la qualité de ce manga. Décidément, on aura tremblé jusqu’au bout pour Sôma et Hayato !
Le graphisme d’Hinako s’apprécie pour sa constante qualité. Le chara-design n’a rien d’original mais il colle au caractère des protagonistes et surtout joue sur les expressions pour enrichir le propos parfois très sombre. A ce titre, la mise en scène et les jeux de trame animent toute la profondeur du récit et la force des émotions de chacun.

Avec ses personnages très bien construits, complexes, riches et attachants, son scénario qui traite à la fois d’homosexualité, d’homophobie, d’amour et d’amitié et son dessin pointilleux, Blue Lust se révèle être un très bon manga yaoi.

Notre critique du tome 3 de Blue Lust
Sôma apprend toute la vérité sur le passé d'Hayato et Noboru. Persuadé que les sentiments d'Hayato sont erronés, il décide de tomber amoureux de quelqu'un d'autre, n'importe qui...
Scénario97%
Dessin95%
Edition93%
Originalité85%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé :
  • Personnages bien construits et attachants
  • Mélange réalisme, romance, drame
  • Mise en scène de qualité
On a moins aimé :
  • Néant
95%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.