S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Ponjea
Scénariste : Ponjea
Éditeur : Kana
Collection : Shonen
Genre : Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 168 pages
Sortie : 25 mai 2018
Prix : 6,85€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Arrivés au quartier général de l’organisation « Chronos » afin d’y trouver le journal de Victor et une piste pour retrouver le horas qui a volé son temps, nos deux héros se retrouvent dans une situation dangereuse. Tandis que Kiri affronte un adversaire manipulant les flammes – l’élément opposé à l’eau qu’il utilise – Victor se retrouve face au chef de Chronos, et une déesse du temps, qui plus est. Quant à Mina, elle entre dans une rage folle en voyant Victor gravement blessé…

Notre critique

Les combats ne manquent pas dans ce troisième volume de Chronos Ruler ! Séparés et piégés par les membres de Chronos, Victor et Kiri vont tous les deux devoir combattre des adversaires de haut niveau et, comme d’habitude, il leur faudra faire preuve d’ingéniosité s’ils veulent gagner – ou simplement survivre. Les mécanismes de combat utilisant le temps sont toujours aussi bien trouvés, parfois un peu complexes mais assez originaux pour ne pas tomber dans le répétitif. Cette fois, ce ne sont pas des monstres sans cervelle qu’ils affrontent, mais des adversaires humains avec de nombreux stratagèmes et des pouvoirs différents des leurs, ce qui va rendre ces combats particulièrement intéressants.

Leurs adversaires se dévoilent dans ce tome, et ils se révèlent plein de surprises. Blaze, l’ennemi de Kiri, se présente comme le « numéro 1 des méchants ». Sous ses apparences d’idiot impulsif, il révèle un aspect très inattendu de sa personnalité durant le combat ! Astrid, pour sa part, est assez difficile à cerner. Descendante du dieu Chronos et ayant vécu on ne sait combien d’années, elle ne prend pas à la légère son statut de déesse. Ses motivations sont encore assez floues : cherche-t-elle à anéantir Victor ou à l’aider ? C’est en tout cas un personnage très fort et imposant, et leur affrontement va s’avérer décisif pour Victor.

Mina, qui illustre la couverture de ce volume, se dévoile aussi un peu plus et gagne de l’importance, pour notre plus grand plaisir. Toujours aussi entourée de mystère, la seule certitude la concernant semble être ses sentiments forts pour Victor, qui ne sont plus à prouver. Ce volume étant surtout centré sur l’action, l’histoire n’avance pas énormément et les questions que l’on se pose ne sont toujours pas élucidées ; en revanche, de nouveaux pouvoirs apportent leur lot de nouvelles possibilités pour nos deux héros, ce qui est loin d’être une mauvaise chose dans un shônen.

Rien à dire au niveau du dessin si ce n’est peut-être dans les arrière-plans, tantôt vides, tantôt trop chargés. Les personnages sont une fois de plus mis en avant, et leur charisme parvient à nous faire oublier le reste, heureusement. L’humour et le suspense ont toujours leur place dans l’histoire, et la fin du tome semble annonciatrice d’une nouvelle avancée scénaristique qui promet. Jusqu’à présent, l’auteur parvient à maintenir un bon rythme ; espérons que cela dure !

Notre critique du tome 3 de Chronos Ruler

Un troisième volume fort en action, avec des combats toujours aussi satisfaisants, autant au niveau du dessin que des stratégies utilisant le temps de manière ingénieuse et originale. Avec ses personnages énigmatiques et sa bonne dose d’humour, Chronos Ruler n’a certainement pas fini de nous surprendre.

Scénario85%
Dessin92%
Edition95%
Originalité90%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • Des combats dynamiques et ingénieux
  • Des antagonistes intéressants
  • L'histoire avance à bon rythme
On a moins aimé
  • Les arrière-plans peu laborieux
  • Peu de révélations scénaristiques
89%Note Finale

A propos de l'auteur

Fan de mangas, de RPG et d'animation, elle a vu beaucoup trop d'anime dans sa vie pour se souvenir de tous. Ce qui ne l'empêche pas de continuer de regarder tout ce qui a l'air intéressant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.