S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Takashi Iwasaki
Scénariste : Takashi Iwasaki
Éditeur : Ototo
Collection : Shonen
Genre : Fantastique, Humour, Suspense
Public : Tout public
Contenu : 160 pages
Sortie : 16 mars 2018
Prix : 6,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Alors qu’Albus doit faire un choix crucial, le magicien Treize convoque le Bestial pour une petite entrevue. Il lui apprend que Zero l’a manipulé pour qu’il soit à son service et qu’il existe un moyen plus simple pour lui de retrouver une apparence humaine : quitter Zero en échange d’une potion magique de sa fabrication. Le sorcier explique tout simplement au Bestial que Zero s’est servie de lui en exerçant des charmes magiques pour le convaincre mais que leur association n’est que mensonge. Peu à peu, le mercenaire se laisse convaincre, d’autant qu’un bestial n’a rien à faire aux côtés d’une sorcière dont le seul but, finalement, sera sans doute de lui couper la tête au moment opportun. Il quitte donc la cité non sans avoir été vu par Zero qui, déçue de la défiance qu’il affiche à son égard, le chasse. Mais une rencontre avec un autre bestial va permettre au mercenaire de comprendre que Treize lui a menti dans le seul but de l’éloigner de Zero

Notre critique

Dans ce 3e tome de Grimoire of Zero, on voit peu l’héroïne dont le nom reste pourtant le fil conducteur qui lie tous les personnages. Si la ficelle est un peu grosse, on adhère rapidement à ce qui en découle : trompé par les mensonges habiles de Treize, notre mercenaire prend donc la fuite, abandonnant Zero à ce fourbe magicien. Mais les regrets, les questions et bientôt les scrupules viennent hanter la détermination toute neuve du Bestial. Et il faut bien le bête traquenard organisé par un autre bestial cherchant une revanche pour le sort que lui a jeté Zero quelques heures auparavant pour que notre héros massif ouvre les yeux. Une fois le piège déjoué avec une aisance amusante, le loup sans poil, blessé, supplie le mercenaire de l’aider, au nom de leur similarité animale et parce qu’il a des informations à lui offrir. Le marché conclut s’avère payant : le loup apprend au mercenaire qu’il est impossible qu’un humain devienne bestial suite à une malédiction jetée avant la naissance, qu’un mage doit implanter l’âme de l’animal dans l’humain mais pas l’inverse ! De plus, une vraie sorcière puissante n’a pas besoin de la tête d’un bestial pour renforcer ses pouvoirs, donc Zero n’a pas l’intention de le décapiter à tout moment, cela lui serait inutile. Treize a donc menti de même que Zero…. Les promesses des deux sorciers ne sont plus valables mais une question dès lors se pose : que cherche Treize en isolant Zero de ses rares compagnons et surtout de son protecteur ? Le récit du loup et de sa rencontre avec la sorcière Saurenna éclaire le mercenaire. Treize fait la chasse aux sorcières qui renient le pacte d’allégeance, c’est ainsi que Saurenna aurait été brûlée vive un an auparavant, pour rébellion. Le mercenaire comme son nouvel allié fait le rapprochement entre la mystérieuse personne responsable de la mort de la maîtresse de Zero, le vol du grimoire et la mort de Saurenna. Treize serait-il cette personne ?

Zero est alors en grand danger de même qu’Albus, qui devait choisir entre prêter allégeance ou finir brûlé. Et la plus étonnante des révélations est encore à venir, car le loup connaît Albus !

Gardons le suspense pour nos lecteurs mais assurons-leur que ce volume, bien que truffé de dialogues, est riche en révélations et rebondissements. De quoi vous donner l’envie de lire chaque page d’une traite !

Un zest d’action éclair dynamise la fin du tome avant de nous offrir de nouvelles vérités. La quête du Grimoire se poursuit au prix de dangers grandissants.

Le travail esthétique reste de même facture que dans les premiers tomes, un peu trop clair dans l’ensemble pour un genre seinen qui, par habitude impose souvent un encrage puissant. Ici le tout est plutôt épuré pour mieux mettre en valeur les visages expressifs, les arrières plans succincts mais bien installés pour situer les scènes, les gros plans sur les personnages en proie à leurs réflexions ou à une vérité cruciale qui pourrait bien engendrer de tragiques conséquences. La révélation majeure concernant Albus pourrait ne pas étonner certains lecteurs au vu du chara-design du personnage mais on apprécie tout de même le final.

Décidément, Ototo prouve qu’on peut encore dénicher quelques pépites dans l’immense production manga! Suspense, complot, révélations en série, ce 3e tome nous entraîne un peu plus dans les secrets du Grimoire que tous les sorciers s’arrachent et pour lequel ils sont prêts au pire…

Notre critique du tome 3 de Grimoire of Zero

Manipulé par Treize, le mercenaire abandonne Zero avant de comprendre qu'il l'a laissée en grand danger...

Scénario87%
Dessin87%
Edition93%
Originalité89%
Mise en scène92%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé :
  • Révélations en cascade
  • Equilibre dialogues/action
  • Rencontre entre bestiaux bien pensée
On a moins aimé :
  • Trop de fan-service
91%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.