S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Kohei Nagashii
Scénariste : Kohei Nagashii
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shônen
Genre : Comédie
Public : + 12 ans
Contenu : 200 pages
Sortie : 17 novembre 2018
Prix : 6,95€
Statut de la série : Terminée en 13 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

Une nouvelle épreuve artistique attend Kobayakawa et Matsukata quand Hoshino perd l’un de ses faux ongles. Un nouveau domaine exclusivement féminin pour lequel Kobayakawa va devoir se replonger dans ses recherches, car tout comme pour le maquillage, quand la jeune fille s’occupe seule de sa manucure, ça tourne en film d’horreur. De plus, Hoshino a bien l’intention d’aider de temps en temps le club de volley sous l’apparence de « La fille en jogging » et Kobayakawa va devoir réfléchir à un moyen d’allier féminité et côté pratique d’un manucure. Le lycéen apprécie ces moments avec Hoshino et Matsukata, redoutant un peu le regard des autres élèves après s’être fait remarquer dans la cours en protégeant Kano. Il est vrai que son intervention n’est pas passée inaperçue et Takashi, un camarade de classe, lui demande alors son aide car il s’est senti concerné par les paroles de Kobayakawa. Cependant ce dernier ne veut pas aider Takashi car il ne souhaite pas se mêler à ses camarades, mais inconsciemment, en étant simplement franc, le lycéen aide Takashi et il se fait par la même occasion un ami. Kobayakawa va une nouvelle fois se faire entrainer, bien malgré lui, dans une situation problème et il va commencer à côtoyer Takashi et sa bande pour permettre à son nouvel ami  de pouvoir déclarer ses sentiments à la personne qu’il aime depuis longtemps en secret. Kobayakawa a de plus en plus de personnes autour de lui et quand arrive le camp d’été, organisé par la professeur d’art plastique qui veut juste que les élèves s’amusent, tout le monde veut participer au séjour avec Kobayakawa. Même Kano qui est venue remercier le lycéen de l’avoir aidée, ne le quitte plus d’une semelle. Mais alors que l’ex-racaille se fait attaquer par ses anciennes amies, Kobayakawa l’aide à nouveau et découvre le secret qu’elle cache.

Notre critique

Après Hoshino, c’est au tour de Matsukata de faire son apparition sur la jaquette du 3ème tome de Make me up! La jeune fille timide et discrète semble cacher pas mal de secret mais le mystère reste entier. Alors qu’elle semblait être un personnage secondaire de soutien, elle apparaît plus dans ce 3ème tome et le développement de l’histoire tend à lui donner plus d’importance et à amener une certaine intrigue sur ce personnage, qui comme nous pouvons le voir dans ses décorations d’ongles, semble avoir un côté sombre.

Mais c’est Kobayakawa qui est le héro principal de ce 3ème tome. En effet, le côté maquillage de Hoshino est mis en retrait dans ce tome et nous pouvons ainsi en découvrir plus sur la vie sociale de nos héros et plus particulièrement de Kobayakawa. Sans s’en rendre compte et sans trop le vouloir, le lycéen se retrouve entouré de beaucoup de personnes qui deviennent ses amis. C’est bien-sûr sa rencontre avec Hoshino qui a permis tout cela, mais la lycéenne est comme mise en retrait dans ce 3ème volume pour permettre à Kobayakawa de développer pleinement ses liens sociaux.

Aider les autres, c’est s’aider soit même et ça Kobayakawa va en faire l’expérience. C’est son allocution devant tous les élèves de l’école, en protégeant Kano, qui a été l’élément déclencheur de tous les bouleversements dans la vie du lycéen. C’est suite à cela que Takahashi, un nouveau personnage qui viendra à son tour graviter autour de Kobayakawa, va avoir le courage de révéler ses véritables sentiments et qu’il aura ainsi envie de devenir ami avec Kobayakawa. Mais ce n’est pas le seul qui a changé grâce au lycéen, qui pourtant, au départ, tendait à une vie de solitude, car tous les élèves semblent se comporter différemment. Ou serait-ce Kobayakawa qui après s’être libéré d’un poids, appréhende la vie et les autres d’un œil nouveau?

Nous en apprenons plus sur le passé de Kobayakawa et sur la personne qu’il n’a pas pu protéger quand il était plus jeune. Une révélation surprenante est faite à ce sujet en fin de tome et nous ne pouvons qu’être surpris par cette annonce. De nombreux rebondissements sont à attendre dans les prochains tomes qui nous en apprendrons très certainement plus sur notre héro et son ancien camarade de classe qu’il vient de retrouver.

Le thème récurrent de l’amitié est encore un peu plus fort dans ce tome avec la réelle ouverture aux autres de Kobayakawa. On le voit ainsi découvrir la joie d’étudier avec des amis ou encore d’avoir des projets pour les vacances d’été. Nous vivons ces nouveautés à ses côtés comme si nous étions également l’un de ses nouveaux amis, ce qui permet au lecteur de s’immerger complètement dans l’histoire. Le chapitre dédié au trio Takashi – Fujimoto – Megumi vient renforcer ce thème en nous montrant les liens forts entre les trois amis d’enfance.

L’humour est toujours présent dans ce 3ème tome avec notamment une séance de manucure et du Nail Art plus farfelu d’un doigt à l’autre. Hoshino se retrouvera ainsi avec un château en 3 D sur un ongle ce qui est très drôle car on peut se demander comment elle peut faire quoi que ce soit avec ses mains avec de tels ongles. D’un autre côté, il y a Kobayakawa qui nous offre des têtes plus drôles les unes que les autres car lui qui d’habitude est si calme et indifférent, explose maintenant à la moindre occasion.

Les nouveaux personnages viennent étoffer le chara-design. Le visage des personnages est très détaillé et nous montrent ainsi avec minutie les émotions des personnages. Les grands yeux de nos héros sont très expressifs et expriment leurs sentiments à merveille. Le camp d’été nous permet de les voir dans des tenues de tous les jours, ce qui change de leur uniforme, nous en révélant ainsi un peu plus sur la personnalité de chacun.

Les arrière-plans sont très détaillés que ce soit des décors scolaires: comme les classes, la cour de gym; ou encore des décors extérieurs où chaque brin d’herbe, chaque buisson ou encore chaque ombre est minutieusement détaillés. De nombreuses lignes sont utilisées en fond pour marquer par exemple la déception ou encore la colère dans la voix de Kobayakawa qui réprimande Kano. Tous ces détails sont une véritable aide à la lecture nous donnant ainsi une idée du ton employé lors d’une scène.

Notre critique du tome 3 de Make me up !

En conclusion, le thème du maquillage est mis de côté dans ce 3ème tome de Make me up et cela nous permet d'en découvrir plus sur nos héros. Les liens sociaux sont mis en avant et Kobayakawa s'ouvre enfin aux autres et se fait des amis. Tout change autour du lycéen et toutes les personnes qui le côtoient change également. Mais son passé se rappelle à son bon souvenir et il va devoir y faire face.

Scénario80%
Dessin76%
Édition78%
Originalité74%
Mise en scène75%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Nouveaux personnages
  • Développement du passé de Kobayakawa
  • Maquillage mis en retrait
On a moins aimé
  • Néant
77%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.