S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Kenshirô Sakamoto
Scénariste : Kenchirô Sakamoto
Editeur : Pika Édition
Collection : Shônen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 14 ans
Contenu : 240 pages
Sortie : 11 décembre 2019
Prix : 6,90 €
Statut : Terminé en 3 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

« La Ville du Bonheur, un piège diabolique élaboré par Clown, un redoutable apôtre de Luna. Momo et Ten y font la connaissance de Goemon, un maître artificier aux côtés de qui ils prennent d’assaut la tour centrale pour y combattre le maître des lieux. La cruauté de Clown n’a toutefois pas de limites et, après avoir vaincu Goemon, le missionnaire entame la destruction de sa ville. Que répondra Ten à la question posée par l’apôtre au summum de sa puissance: ‘Est-ce que tu t’amuses bien?' »

Notre critique

Dans ce volume, Ten enchaîne combat sur combat. Il se fait beaucoup aider par Momo et Goemon qui développent diverses techniques pour lui venir en aide. Malheureusement, malgré la volonté de l’auteur de tenter de diversifier les actions, les combats de font que s’enchaîner et lassent.

La fin est précipitée et l’on sent que l’auteur a été obligé d’arrêter son histoire faute de retours des lecteurs favorables au Japon. En effet, de nombreuses questions restent sans réponses et le récit s’achève à la fin d’un combat mais sans plus. Cela peut créer un sentiment de frustration chez le lecteur qui percevra sans soucis le côté inachevé de l’histoire. De plus, l’auteur réserve une petite surprise à la fin du dernier chapitre, pied de nez ou clin d’oeil final pour bien faire comprendre qu’il aurait bien voulu continuer à faire évoluer ses personnages et son histoire.

L’édition est soignée et présente trois bonus. Tout d’abord une histoire courte qui semble être un chapitre qui aurait été inséré plus loin dans le récit et, sous la jaquette, sur la couverture, une petite bande dessinée de Tarô Oda, le responsable éditorial de l’auteur. Pour conclure, l’auteur donne une petite explication sur son récit dans une postface à la toute fin du volume. Tout comme Akira Toriyama l’avait fait avec Dragon Ball, il s’est inspiré d’un conte traditionnel (Momotarô). Il en a fait une illustration que l’on peut voir au début du volume.

Pitch Black-Ten est un manga inachevé conclus de manière un peu maladroite et précipitée. C’est une série principalement axée sur les combats qui s’adresse surtout à des adolescents.

Notre critique du tome 3 de Pitch-Black Ten
Fin de l'histoire pour Ten et Momo.
Scénario75%
Dessin75%
Edition80%
Originalité70%
Mise en scène75%
Intérêt sur la durée45%
On a aimé
  • Les explications de l'auteur.
On a moins aimé
  • La fin précipitée.
70%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.