S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Daiki Kobayashi
Scénariste : Daiki Kobayashi
Éditeur : Kana
Collection : Dark Kana
Genre : Shonen, Suspense, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 282 pages
Sortie : 5 juillet 2019
Prix : 7,95€
Statut : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Ragna et Crimson se sont rendus à Célesbiella, la capitale du royaume de Reise, pour attaquer Altémacia. Afin d’établir un plan d’attaque pour terrasser le roi des Ailés, Crimson retrouve ses deux subordonnés, Golem et Chimère. Pendant ce temps, dans les rues de la ville, Ragna tombe sur Altémacia. Que va faire Ragna face à ce roi des dragons capable de manipuler le temps ? »

Notre critique

On franchit un cap dans ce troisième volume de Ragna Crimson puisque, après s’être fait la main sur plusieurs dragons de rang supérieur, c’est à nul autre qu’au Roi des Ailés, Altémacia, que Ragna et Crimson décident de s’attaquer.

Pour élaborer une stratégie, Crimson fera appel à ses deux autres serviteurs que l’on découvre donc enfin : Golem et Chimère, deux nouveaux personnages au caractère bien trempé ! Ajoutons-y le petit Slime et ils formeront une clique bien particulière et surtout assez comique, déjà parce que Golem et Chimère s’entendent comme chien et chat, mais également parce que Crimson en lui-même est déjà un personnage très espiègle. Avec Ragna qui se laisse toujours autant marcher sur les pieds, on a donc bien assez d’éléments pour créer de nombreuses scènes et discussions très amusantes.

Mais bien sûr, la situation ne se prête pas toujours à la comédie, surtout avec l’effroyable adversaire auquel ils vont devoir faire face. Déjà présentée dans le tome précédent, Altémacia paraît presque invincible avec son pouvoir de figer ou de remonter le temps, et on peine à entrapercevoir une issue favorable pour nos héros ! D’autant plus que deux autres dragons de rang supérieur, que l’on découvrira dans ce tome, la protègent de très près.

Encore plus que ses pouvoirs, c’est la personnalité d’Altémacia qui fait réellement froid dans le dos. On a en effet ici affaire à un personnage plein de gentillesse ; tout dans son apparence évoque la pureté et la bonté, sa figure de jeune fille, ses ailes angéliques et ses sourires chaleureux… mais c’est cette gentillesse poussée à l’extrême qui est terrifiante, puisque son idée de clémence est d’offrir à tous les humains une mort instantanée et sans peur. En cela, elle représente donc une menace en quelque sorte plus horrible encore que les dragons violents rencontrés dans les premiers tomes, car les humains, rassemblés en ville, ne se rendent même pas compte qu’ils sont comme pris au centre d’une toile d’araignée invisible.

C’est donc un adversaire effroyable, et c’est donc assez surprenant de voir que Ragna et Crimson cherchent à l’affronter dès ce troisième volume. Soit Altémacia sera un adversaire trop puissant pour eux et ils devront retourner s’entraîner pour l’affronter à nouveau par la suite, soit ils parviendront à en venir à bout mais dans ce cas cela signifie que d’autres ennemis encore plus redoutables les attendront après cela…

Une chose est sûre, c’est que cette ambiance tantôt très sombre et morbide, tantôt légère et comique – comme c’est le cas en fin de ce volume avec quelques pages nous dévoilant ce qu’il advient de Léo pendant ce temps – réussit jusqu’à présent à nous satisfaire et à donner envie d’en lire davantage. La personnalité de Ragna est toujours aussi intéressante, en partie parce qu’elle est en contraste total avec celle de Crimson, et on se demande encore jusqu’où leur quête va les mener.

Notre critique du tome 3 de Ragna Crimson

De nouveaux personnages viennent se mêler à l’histoire tandis que nos héros font face à un adversaire aux pouvoirs temporels redoutables. Un tome fort en action et en événements, toujours aussi bon.

Scénario90%
Dessin80%
Edition95%
Originalité80%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • Nouveaux personnages très sympa
  • Encore des combats spectaculaires
  • L'histoire progresse rapidement
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.