S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Mao Nanami
Scénariste : Mao Nanami
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shojo
Genre : Romance
Public : + 12 ans
Contenu : 176 pages
Sortie : 6 février 2019
Prix : 6,95€
Statut de la série : Terminée en 12 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

Iroha ayant découvert que Takanashi est à l’origine de la rumeur d’enlèvement d’enfant sur Tsutsui, le lycéen sait qu’il n’a plus aucune chance de se déclarer. Sa petite sœur, qui était soit disant la « victime », lui demande aussi de s’excuser, comprenant que Tsutsui est le grand-frère d’un de ses camarades de classe. Takanashi refuse catégoriquement de s’excuser, protestant que Tsutsui n’a qu’à se défendre. Les brimades s’intensifient et Takanashi commence à avoir des regrets, surtout que Tsutsui n’hésite pas à lui venir en aide quand les camarades de Takanashi s’en prennent à lui, seulement parce qu’il a parlé au « pervers ». Takanashi va commencer à fréquenter un peu Tsutsui sans vraiment s’en rendre compte et même si l’otaku se fiche de ce qu’on pense de lui au lycée, il tient tout de même à ce que Takanashi dise la vérité à sa famille qui ne le croyait pas non plus. L’été est là et un petit festival a lieu dans le quartier d’Iroha. Tsutsui pense alors que ce sera l’occasion de la voir en yukata mais il appréhende un peu ce bain de foule. Finalement la lycéenne fera passer un bon moment à son amoureux mais ce dernier a toujours des doutes sur ses capacités à être un petit copain. La 1ère dispute éclate dans le couple et le lycéen asocial ne sait pas comment réagir. Tsutsui va alors rencontrer une élève de son lycée, Ayado, qui est sa copie conforme en version féminine. Elle aussi est une otaku et une asociale mais elle pense dans un premier temps que Tsutsui n’est pas comme elle et doit être un social puisqu’il a une petite amie. Le mal entendu dissipé, Ayado et Tsutsui discutent régulièrement car ils se comprennent très bien l’un l’autre. Tout cela sous le regard désapprobateur d’Iroha dont Tsutsui ne comprend pas son attitude de rejet. Veut-elle le quitter à cause de son manque de communication? Le lycéen ne sait vraiment pas quoi faire et son rapprochement avec Ayado ne va pas arranger les choses.

Notre critique

Les sentiments de Tsutsui et Iroha se développent un peu plus dans ce 3ème tome de Real Girl. Et quand il y a de l’amour, il y a aussi des obstacles. Takanashi a mis la pagaille dans la vie de Tsutsui et à cause de cela il met Iroha à l’écart. Cependant la lycéenne est vraiment très amoureuse et elle se met en colère contre Tsutsui qui la rejette inconsciemment à cause de son incompréhension des relations sociales. L’otaku ne comprend pas dès lors sa réaction car il n’est pas facile pour un asocial d’interpréter les sentiments, encore moins ceux d’une jeune fille. On peut également concevoir la colère d’Iroha qui se sent rejetée à la moindre contrariété. Nos héros ne sont pas les plus communicatifs et bien qu’elle soit une « sociale », Iroha n’est pas très expressive sur ses sentiments et ses ressentis, ce qui n’aide pas l’otaku et qui complique encore plus une situation. Les deux lycéens sont très touchants dans la découverte de l’autre à travers ce 1er amour.

L’arrivée d’un nouveau personnage, Ayado, ne va d’ailleurs pas aider le jeune couple. En effet, la lycéenne est le sosie au féminin de Tsutsui et pour cela, ils se comprennent et se rapprochent. Cette proximité va semer le doute dans le couple et la jalousie va s’installer. Après Takanashi, c’est au tour d’Ayado de nous présenter un nouveau petit triangle amoureux, mais contrairement à Tsutsui qui est plutôt du genre à abandonner tout de suite, Iroha n’aime pas ce rapprochement, d’autant plus que le lycéen ne se rend compte de rien. On a envie d’encourager Iroha et de secouer Tsutsui pour le faire réagir et comprendre son attitude. Contrairement à Takanashi, Ayado n’est pas présentée comme amoureuse de Tsutsui. La jeune fille est juste heureuse de parler avec quelqu’un qui la comprend et même si il le fait sans s’en rendre compte, Tsutsui est très attentionné à son égard car il sait ce qu’elle vit. Tant d’attentions risquent de faire chavirer le cœur de la lycéenne et de compliquer encore plus les relations de Tsutsui et Iroha. A voir dans les prochains tomes.

La sociabilité et les interactions sociales dans le milieu scolaire sont encore plus mises en avant dans ce tome. Tsutsui est toujours victime des brimades de ses camarades suite à la rumeur d’enlèvement que Takanashi avait lancé sur lui. La non réaction de Tsutsui exaspère Takanashi qui sans s’en rendre compte se rapprochera de l’otaku. Nous pourrons ainsi voir la fragilité des relations sociales et de la popularité des lycéens puisque ce rapprochement fera passer, en une seconde, Takanashi de l’oppresseur à l’oppressé. En effet, quand il se moque de Tsutsui avec ses amis, ces derniers l’acceptent parmi eux, mais quand Takanashi est surpris en train de parler avec Tsutsui, ces mêmes amis se retournent contre lui et le lycéen devient la cible de leurs brimades. L’auteur nous montre ainsi la fragilité de la pseudo amitié de ces lycéens qui est plus un rapprochement social qu’une véritable amitié. Quand Tsutsui vient en aide à son oppresseur, la réaction de Takanashi est très touchante car on comprend directement qu’il se remet en question face à tant de gentillesse. Il est certain que dans la vie réelle, les choses ne sont jamais aussi simples mais cela donne un peu d’espoir dans l’univers cruel que peut être le lycée.

Une petite histoire bonus, en fin de tome, explique également cette amitié sociale. Nous pouvons y voir la rencontre entre Tsutsui et Itô et la relation que ce dernier avait avec ses camarades de classe lorsqu’il est entré au lycée. Nous y découvrirons également le début de l’amitié sincère entre les deux lycéens qui sont aujourd’hui inséparables.

Les dessins de ce 3ème tome sont toujours aussi bien travaillés avec des personnages très détaillés aux grands yeux très expressifs qui expriment à merveille les sentiments des héros. La ressemblance entre Tsutsui et Ayado est également physique, ce qui met le lecteur directement en situation. On a vraiment l’impression de voir la version féminine du lycéen.

Une soirée d’été au festival ou encore un jour de congé, nous montrera nos héros dans des vêtements, autre que leur uniforme. Ces vêtements, comme des yukatas, son très beaux et variés.

Les arrière-plans sont pour la plupart épurés, un grand classique du shojo manga. De nombreux fonds sont cependant utilisés comme des nuages, des étoiles ou encore des bulles, exprimant parfaitement l’ambiance d’une scène.

Notre critique du tome 3 de Real Girl

En conclusion, ce 3ème tome de Real Girl est toujours un plaisir à lire. Le temps passe rapidement et même si on n'en parle plus, le décompte des 6 mois se rapproche de plus en plus. Cependant, comme nos héros, nous n'avons pas envie que leurs aventures s'arrêtent, attendant avec impatience la sortie du prochain tome.

Scénario80%
Dessin80%
Édition85%
Originalité80%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • Amour ++
  • Découverte des relations amoureuses et de leurs obstacles
  • Dessin ++
On a moins aimé
  • Néant
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.