S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Hiroki Endô
Scénariste : Hiroki Endô
Éditeur : Casterman
Collection : Seinen
Genre : Aventure, Chimie, Vampire
Public : + 14 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 21 août 2019
Prix : 8,45€
Statut de la série : Terminée en 6 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

Après avoir vu Mayrin et Loan mourir par des balles en argent, Miika s’éveille totalement à son pouvoir. Folle de rage, elle tue le sniper qui a fait les deux victimes avant de rejoindre Alan, en mauvaise posture face à Mikhail Radu, son cousin. Après un combat acharné, Alan, avec l’aide de Miika, arrive à mettre Mikhail hors d’état de nuire. Un hélicoptère du GDF arrive alors pour les ramener au bercail mais il se fait subitement attaquer par Otto Swarovski que Suzerain avait envoyé en renfort. Ce dernier maitrise l’uranium et menace Alan et Miika avec une explosion nucléaire. Les deux vampires mettront plusieurs décennies à se régénérer mais ils pourront tout de même renaitre, cependant ce n’est pas le cas de Miika à qui cela coutera la vie. Alan l’enveloppe alors dans un cocon protecteur sans grand espoir que cela fonctionne. Il pense également à la possibilité de transformer Miika en vampire pour qu’elle survive, elle aussi, à l’explosion. Cependant, impossible de demander son avis à Miika, qui est inconsciente, et la transformation risquerait de lui faire perdre sa maîtrise de l’argent. Alan est au pied du mur et n’a que peu de temps pour prendre la bonne décision. Par chance, ses équipiers du GDF, sortis de la carcasse de l’hélicoptère, viennent à son secours et détruisent la bombe d’Otto sans créer de victimes. Leur but principal, sauver et protéger Miika à n’importe quel prix.

Notre critique

Ça y est Miika peut enfin utiliser son pouvoir à sa guise dans ce 3ème tome de Soft Metal Vampire. Cependant, elle y est arrivée un peu trop facilement. Alors que peu de temps auparavant elle ne savait même pas qu’elle possédait un quelconque pouvoir, elle arrive très voire trop rapidement à maîtriser son don sans problème. Sans oublier qu’elle vient de plonger dans un monde complètement fantastique avec des créatures qu’elle ne pensait jusque-là qu’imaginaires. Mais Miika semble parfaitement s’accommoder de cette révélation qu’elle a très vite accepté. Aucune panique, aucune question sur ce monde paranormal. Miika adhère très facilement à cette nouvelle réalité ce qui est un peu dommage. Même après ses retrouvailles avec son père, elle lui fait la morale pour lui avoir menti mais elle ne lui pose aucune question sur ce qui est en train de se passer. De ce fait, nous ne savons pas encore grand-chose sur le but de Suzerain ou du GDF et pourquoi Miika est si importante pour les deux camps, même si l’un veut la protéger alors que l’autre souhaite sa mort.

De nouveaux personnages entrent en scène dans ce 3ème tome avec l’arrivée des membres du GDF dans le feu de l’action. Parmi eux, Carmilla, une des fondatrices du GDF qui est également le plus vieux vampire de l’équipe. Grâce à elle, nous en découvrons un peu plus sur la création de l’organisation ainsi que sur Suzerain. Mais nous n’effleurons que les contours du passé et le but ultime des deux organisations reste très vague.

Les scènes plus sérieuses, où on s’attend à en découvrir plus sur les personnages et leur but, sont très souvent tournées en dérision. Difficile de prendre le récit au sérieux avec les incursions mal placées et parfois perverses d’Alan que l’on trouve rapidement agaçant. Le récit tire en longueur sans donner de ligne de conduite avec des interventions saugrenues de certains personnages et on perd facilement de l’intérêt pour l’histoire.

Les dessins sont toujours aussi bien travaillés et il n’y a rien à redire. Les scènes de combats sont intenses avec des lignes de vitesse qui viennent agrémenter les arrière-plans. Tous les personnages sont très détaillés si ce n’est, de nouveau, le faciès similaire à tous les héros.

Notre critique du tome 3 de Soft Metal Vampire

En conclusion, le récit n'avance pas beaucoup et il y a encore de nombreuses inconnues dans ce 3ème tome de Soft Metal Vampire. Les dessins sont très beaux mais le manque d'informations et les scènes sérieuses tournées en dérision nous font perdre de l'intérêt pour le scénario.

Scénario60%
Dessin80%
Édition85%
Originalité70%
Mise en scène60%
Intérêt sur la durée50%
On a aimé
  • Dessin
On a moins aimé
  • Scènes sérieuses tournées en dérision
  • Acceptation trop rapide de Miika du monde surnaturel
68%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.