S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Naoki Koshimizu / Chara-design : Shimeji
Scénariste : Reki Kawahara
Editeur : Ototo
Collection : seinen
Genre : Fantastique, baston, drame
Public : Public averti
Contenu : 192 pages
Sortie : 30 mai 2019
Prix : 6,99 €
Statut de la série au Japon : En cours de publication, original en LN

Acheter Site officiel

Résumé

« Minoru a décidé de rejoindre une organisation dédiée à éradiquer les Ruby Eyes contre la promesse que tout souvenir de lui sera effacé de l’esprit de quiconque l’aura jamais croisé lorsque la menace aura totalement disparu. C’est à ce moment qu’Igniter, un Ruby que Yumiko a déjà combattu, refait surface. La section spéciale part à sa poursuite…mais c’est surtout à la vengeance que pense Yumiko. Minoru pourra-t-il l’aider ? »

Notre critique

Tome de présentation de nouveaux personnages, ce volume 3 réserve peu de place à l’action sans pourtant oublier une petite dose bien pesée de suspense.

Aux côtés de Minoru, on découvre donc l’étrange QG de la section spéciale, qui, sous couvert d’un immeuble d’appartements, présente une longue enfilade de pièces vastes et très vides. C’est là que la surprenante Riri « Prof » Isa ou Speculator travaille. Dans le corps d’une enfant de primaire, la fillette abrite désormais un pouvoir de déduction paranormal hors norme qui lui permet de tenir le rôle de support technique, intellectuel et tactique de la section.

A travers elle, Reki Kawahara développe de façon simple mais complète son univers. Le lecteur appréhende plus aisément ce qui se résume, comme dans tout bon manga d’action/aventure, en une lutte entre deux factions, les bons (Jet Eyes) et les mauvais (Ruby Eyes). Il se plait aussi à mieux définir son héros avec des accents d’exception du lot grâce à son étrange barrière. Les explications sont un peu scientifico-techniques et alourdissent légèrement le propos tout en le nourrissant.

Chaque personnage mis en place dans les tomes précédents se trouve ainsi mieux défini, ainsi que son rôle dans cette étrange guerre. La réapparition d’un Ruby détesté par Yumiko sonne le rappel mais l’action peine à se frayer un chemin car son élan est brisé par un crochet dans le quotidien scolaire de Minoru. Face aux conséquences d’effacement de mémoire chez sa camarade Tomomi, le jeune homme s’interroge sur son choix personnel.

Lorsque la menace revient, il est rapidement embarqué par Yumiko en tant que coéquipier à la poursuite du Ruby désigné comme Igniter. Leur premier pas dans cette traque manque de se terminer en drame pour Minoru qui ne doit son salut qu’à la rapide et précise réactivité de Yumiko. Pourtant, il en retire une information cruciale : guidé par son instinct de Jet Eye, il a trouvé Igniter dans une foule d’automobilistes alors même qu’aucun de ses camarades ne connaissait son visage, pas même Yumiko. Grâce à cela, Minoru est en mesure de leur donner les moyens de l’identifier.

Avant le prochain assaut, il comprend les motivations de Yumiko qui a un compte personnel à régler avec Igniter et envisage sa relation avec elle sous un nouveau jour : ils sont d’exacts opposés car s’il veut supprimer tout souvenir de lui pour éviter de souffrir et de faire souffrir, Yumiko s’accroche à ses souvenirs avec douleur pour garder l’envie d’agir. Un certain Olivier, lui aussi détenteur de pouvoir, est présenté à Minoru. Faussement flegmatique, le jeune homme s’emporte rapidement en apprenant l’échec de l’assaut précédent contre Igniter. Pour lui, Minoru manque de motivation et cela risque d’entraîner la mort d’innocents.

Entre la froide détermination d’Olivier, la rancœur tenace masquant la grande sensibilité de Yumiko, la candeur enfantine mais géniale de Riri et la dévotion à la cause de DD, Minoru s’ouvre peu à peu aux autres dans ce monde secret des Jet Eyes. Quelles en seront les répercussions sur son propre ressenti, lui qui veut à tout prix vivre isolé des autres ?

Si l’action est reléguée au troisième plan, on apprend pas mal de choses sur l’univers du récit dans ce tome 3 et on s’attache un peu plus à ses personnages.

La trame graphique illustre bien l’ensemble narratif. Le tout est fluide malgré la densité textuelle, la mise en cases s’attarde sur les points forts tout en soulignant l’importance des liens qui se tissent entre les personnages, élément important du récit au vu du caractère de son héros. Les arrières plans sont succincts même si cela n’impacte pas négativement le plaisir de lecture mais pourrait donner un vrai plus à l’ambiance générale avec quelques efforts.

Moins dense que les deux premiers, ce tome 3 de The Isolator installe des nouveaux personnages, un cadre et un rythme classiques mais plaisants, annonciateurs d’une histoire mouvementée.

Notre critique du tome 3 de The Isolator
Minoru rencontre les autres Jet Eyes et apprend toute la particularité de son pouvoir... Arme bien utile pour sa prochaine périlleuse mission!
Scénario80%
Dessin85%
Edition90%
Originalité70%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée75%
On a aimé :
  • Evolution des relations entre protagonistes
  • Définition plus poussée de l'univers de la série
  • Adéquation scénario/dessin
On a moins aimé :
  • Deux clans en guerre... Adieu originalité
  • Discours très technique pour peu d'action
75%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.