S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur :  Meiki Kanako
Scénariste : Meiki Kanako
Éditeur : Ototo Manga
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 25 mai 2020
Prix : 7,99€
Statut de la série : Terminée en 3 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

La jour de la chorale est enfin arrivé au temple de Gardelan. Il y a beaucoup d’agitation et les réjouissances vont commencer. Mais Puryo quitte le temple et elle part sur les traces de la 14e grande prêtresse. Elle emmène avec elle Enakin et Cocchi. Agasa va prendre la place de Puryo en tant que grande prêtresse, mais ce statut est plus exigeant qu’il n’y parait.

Notre critique

Puryo décide d’abandonner le temple juste avant le jour de la chorale. Avec l’arrivée des spectateurs et des croyants, le temple et ses alentours sont en pleines agitations. Dans ce chaos, Agasa va prendre la place de Puryo et devenir grande prêtresse. Mais cette tâche est trop lourde pour ses frêles épaules et tout ne se passe pas prévu. De son côté, emmenant avec elle Enakin et Cocchi, Puryo suit les traces de la 14e grande prêtresse. Elle veut retrouver le journal manquant de cette dernière. Enfin, Puryo va avoir des réponses à ses questions et connaître la raison de la disparition de la 14e grande prêtresse.

Dans ce tome, on navigue entre moments présents et souvenirs. Les souvenirs sont ceux de la 14e grande prêtresse, disparue de façon abrupte. En parallèle, on suit Agasa dans le rôle de grande prêtresse. On découvre aussi que le temple de Gardelan peut être considéré comme maléfique et que des monstres y tuent des êtres humains. A moins qu’une cohabitation pacifique puisse être mise en place. Ce à quoi veut arriver Puryo, à son retour au temple.

Ce troisième et dernier tome tombe un peu court. Plusieurs thèmes n’ont plus été abordés et certaines questions restent sans réponse. Cette série avaient de bonnes idées, et cette fin précipitée nous laisse sur notre faim. L’auteur s’en excuse dans une postface dessinée avec les héros de cette série. En attendant, les dernières pages nous relatent en vitesse plus qu’accélérée l’avenir du temple, d’Agasa et de la rédaction de la doctrine du temple.

Le dessin de la jaquette, comme les deux tomes précédents, est assez simpliste et il cache habilement l’univers glauque dans lequel évoluent Puryo, Agasa et leurs amis. Sombre et peu lumineux, le dessin, fait de coups de crayon, rend pourtant bien les émotions sur les visages des personnages. Ceux-ci portent sur leur face leur caractère : laid si le coeur est mauvais et plus beau, si la personne a un bon fond. Une histoire bonus nous est offert à la fin du tome, où on découvre d’étranges mais délicieux champignons…

Notre critique du tome 3 de Un Monde Transformé

En résumé, un troisième tome décevant, car la fin en a été bâclée. Bien sûr, on découvre les secrets de 14e grande prêtresse, mais on sent trop la précipitation du mangaka, qui a voulu mettre un maximum dans ce dernier tome. A réservé à ceux qui veulent vraiment en connaître la fin.

Scénario80%
Dessin90%
Édition90%
Originalité80%
Mise en scène70%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • L'univers sombre et glauque
  • Des personnages complexes
On a moins aimé
  • La fin est bâclée et toute en précipitation
80%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.