S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessin: Higuchi Akihiko
Scenario: Taniguchi Gôro
Editeur: Doki Doki
Collection: Seinen
Genre: Suspens, Science Fiction
Public: + 12 ans
Contenu: 216 pages
Sortie: le 11 septembre 2019
Prix: 7,50 euros
Statut: Série terminée en 6 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

Après son combat contre Kanan, Iori tente de se remettre et de faire le point sur les derniers événements. C’est alors qu’une nouvelle bouleverse Iori et ses proches. En effet, les deux clans qui se disputaient le contrôle de la planète viennent de s’unir pour former une nouvelle organisation: l’Alliance du progrès. Faï, Ruri et Amadeus vont devoir faire un choix.

Notre critique

Le volume commence par le retour de Iori et une série de catastrophes de Faï. Si ces incidents sont présentés de manière burlesque, ils sont surtout le reflet de l’état d’esprit du personnage qui tente par tous les moyens de se rendre utilise sans arriver au moindre résultat. En plein doutes, Faï est abordée par un groupe de personnages, le quintette, qui lui proposent de rejoindre l’Alliance du progrès. Elle est tellement confuse et peu sûre d’elle à ce moment de l’histoire qu’elle est incapable de prendre une décision seule et s’en remet à Iori.

Ce tome est marqué par l’apparition d’une série de nouveaux personnages. Outre le quintette, qui portent tous des noms en rapport avec la musique, un personnage au nom imprononçable de Semwl fait également son apparition. Leur point commun est qu’ils savent tous communiquer et manipuler l’Atrail. Si le lecteur apprend vite qui sont les membres du quintette, le personnage de Semwl reste énigmatique. On ne sait pas d’où il vient ni qui il est vraiment. La seule chose que l’on sait de lui, c’est le but de ses actions, que le lecteur apprend en fin de volume et qui amorce les derniers chapitres de l’histoire. La présence du quintette n’est là que pour trouver de nouveaux adversaires à Iori. L’on peut cependant s’interroger sur leur soudaine apparition à ce stade de l’histoire. Est-ce pour créer un retournement de situation ou le scénariste n’avait plus d’idées pour la suite de son scénario?

L’autre personnage mis en avant dans ce tome est Amadeus Anzorg. Un long flash-back lui est consacré, permettant d’en savoir plus sur lui. Si le flash-back en lui-même est intéressant, son emplacement dans le récit est déroutant. En effet, il aurait été à sa place plus tôt dans l’histoire. De nouveau, cela donne l’impression que le scénariste tente de meubler son histoire, en manque d’idées de rebondissements. De plus, la décision qu’il prend vis à vis de l’Alliance du Progrès est surprenante. Son volte-face et sa trahison envers Ruri est étonnante et constitue la seule vraie surprise scénaristique de cette partie de l’histoire.

Heureusement, les faiblesses scénaristiques sont balancées par le dynamisme du récit et la succession des actions. Les seuls moments d’humour sont au début du volume. Le récit gagne en noirceur, surtout avec la mort de Ruri, trahi et tué par Amadeus. Il ne reste que deux volumes pour finir l’histoire et, à moins d’un rebondissement, les choses sont en train de se mettre en place de manière relativement prévisible.

Malgré un scénario un peu faible, le manga est agréable à lire et reste distrayant.

Notre critique du Tome 4 de Atrail
Deux camps se font face, Iori et l'Alliance du progrès. Que va-t-il arriver à la Terre?
Scénario70%
Dessin85%
Edition80%
Originalité75%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée70%
On a aimé
  • Le dynamisme des actions.
On a moins aimé
  • Le scénario trop convenu.
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.