S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Fairy Girls, Manga, Critique Manga, Boku, Hiro Mashima,

Dessinateur : Boku
Scénariste : Hiro Mashima
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shonen
Genre : Enquête, Entraide, Amitié
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 29 novembre 2017
Prix : 6,95 €
Statut de la série : Terminée en 4 tomes

Acheter Site officiel

Résumé
Les aventures des filles continuent avec l’arrivée de Reby qui vient rejoindre notre groupe pour venir en aide à Silda, une journaliste. Cette dernière a découvert un complot mené par DS Company, afin d’avoir la main mise sur tout le marché du commence, et malheureusement pour Silda, les dirigeants de la compagnie ont eu vent de son enquête et ils vont tenter de faire taire la journaliste ainsi que ses informateurs. Ce sera ensuite au tour de Wendy de venir en aide au jeune Régis pour tester un rendez-vous en amoureux. Les filles de Fairy Tail donneront alors tout ce qu’elles ont pour faire découvrir à Wendy les joies d’un rendez-vous galant, en y apportant chacune leur petite touche personnelle. S’ensuivra une course contre la montre pour sauver le nouveau centre commercial de Crocus qui accueil les chanteuses Rain et Pudding. De nouvelles aventures haletantes attendent notre équipe que tout le monde commence à appeler les « Fairy Girls ».
Notre critique
Ce quatrième tome de Fairy Girls marque la fin des aventures de nos quatre amies de Fairy Tail. Reby rejoint notre équipe de choc dans ce dernier tome pour conclure en beauté leurs péripéties.
Le récit continue dans l’optique de la mise en avant des personnages féminins. Nous avons, d’une part, la jeune journaliste Silda qui lutte pour protéger ses informateurs et plus particulièrement Céline qui nous est présentée comme espionne chez DS Company. De plus, Shizuna, une combattante à la solde de ces malfrats, est envoyée contre nos amies de Fairy Tail. D’autre part, nous pouvons suivre notre quatuor qui vient en aide aux chanteuses Pudding et Rain. Le thème principal de l’histoire est dès lors extrêmement bien respecté et mis en avant avec toutes ces héroïnes mais également grâce à la préparation du rendez-vous en amoureux du jeune Régis pour séduire l’élue de son cœur, qui permettra d’explorer le désir et les attentes des femmes.
Le chapitre avec le jeune Régis nous permet également d’en apprendre davantage sur les filles de Fairy Tail et surtout sur leur caractère, en découvrant à tour de rôle, leur rendez-vous galant idéal ou encore leur manière de séduire un garçon, ce qui apporte beaucoup d’humour au récit.
Un point commun avec le premier tome fait son apparition dans ce dernier volume: le complot contre le roi. On peut alors penser qu’un lien va se faire entre tous les tomes, donnant ainsi une continuité au récit, mais il n’en est rien. Toutes les aventures de nos Fairy Girls sont bien indépendantes les unes des autres et ne forment pas une histoire homogène. Petit point positif, les dernières pages du volume nous donne des explications sur ce qu’il est advenu des divers malfrats rencontrés dans les quatre tomes, ne laissant pas, dès lors, le lecteur sur sa faim.
Comme dans les volumes précédents, les arrière-plans sont tous soignés et travaillés. L’accent est mis sur les fonds des scènes de combats avec des lignes de vitesse et d’action nous permettant de vivre pleinement les attaques.
Petit point négatif, qui reste tout de même un fil conducteur de la série, le fan-service. Ce dernier est une nouvelle fois omniprésent mais l’auteur nous offre une variante pour ce tome qui se centre, ici, sur le postérieur des filles. En effet, que ce soit lors de séances photo, lors d’essayages de tenues pour un concert ou encore pour un massage aux sources thermales, le cadrage met en avant le fessier de nos héroïnes et compagnie.
En résumé, ce dernier tome de Fairy Girls reste fidèle aux précédents tomes. Le dernier chapitre met en avant le but de la réalisation de ce hors-série de Fairy Tail, qui est l’amitié et le lien entre les filles de la guilde la plus forte de Fiore. C’est comme si l’auteur lui-même nous expliquait la raison de cette histoire en nous montrant les liens affectifs forts qui se sont créés entre ces mages et nous nous sentons alors proches de ces filles, pas comme les autres, que leur guilde a réuni.
Notre critique du tome 4 de Fairy Girls
Scénario70%
Dessin82%
Édition81%
Originalité71%
Mise en Scène86%
Intérêt sur la durée70%
On a aimé
  • Personnages féminins mis à l'honneur
  • Personnages attachants
  • Arrière-plans bien travaillés
On a moins aimé
  • Ensemble d'aventures individuelles les unes par rapport aux autres
  • Fan-service +++
77%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.