S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Cocho
Scénariste : Fugetsu Makoto
Éditeur : Pika Edition
Collection : Shonen
Genre : Fantasy, Aventure
Public : + de 10 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 8 mai 2019
Prix : 7,20€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Le groupe formé par nos héros, accompagné par la jeune Io, a retrouvé le duc de Valtz. Celui-ci a complètement perdu la raison et ne désire qu’une chose : la vengeance! Io, avec sa magie et ses sentiments, tentera de le faire sortir de cet état second qu’il ne contrôle pas. Mais le Duc Zakaveut Lyria pour s’en servir comme source d’énergie pour Colossus.

Notre critique

Nous retrouvons notre groupe de héros face à face avec le Duc Zaka. Ce dernier semble avoir perdu tout contrôle de lui-même, il désire venger ses ancêtres et pour ce faire, il est prêt à tout : enlever Lyria et même se battre contre Io, sa jeune apprentie. Lorsqu’enfin celui-ci recouvre la raison, le Chevalier Noir, accompagné de deux acolytes, apparait… et repart… Io décide d’accompagner le groupe de Gran et ensembles, ils se rendent sur l’Archipel d’Auguste et ses célèbres mers, qui est en guerre contre l’Empire d’Erste. Là, Rackam tombe sur une vieille connaissance, Eugen, un navigateur devenu mercenaire. Malgré la guerre, nos héros décident de profiter des magnifiques mers de l’Archipel d’Auguste.

Dans ce quatrième tome, qui avance aussi vite que les précédents dans sa narration, on découvre un nouveau personnage : Eugen. Navigateur et mercenaire, ce dernier a aidé en son temps Rackam à retaper son magnifique vaisseau. Dans l’Archipel d’Auguste vit un Léviathan, un être originel. Grace à ses pouvoirs, la mer a guéri la fille d’Eugen et ce dernier veut rétablir la paix, afin de la remercier. Siero apparait aussi sur cet île et propose à nos héros de profiter du paysage et d’investir dans des tenues plus adaptées (il n’y a pas de petits profits chez ce commerçant !). Ce qui permet à Cocho de mettre en avant les formes féminines de nos jeunes héroïnes et également, celles des deux jeunes filles : Zeta et Beatrix.

Le rythme du scénario est maintenu, avec ce tome 4 plein de punch. Beaucoup de choses se passent, quelques infos nous sont données, et l’histoire avance à grands pas. La qualité des dessins est toujours aussi régulière, pareil pour les traits des personnages, qui sont toujours aussi agréables au regard. Seul bémol : il y a moins de décors extérieurs, de grands dessins nous montrant les lieux que parcourent le groupe de Gran. Les scènes de combats sont assez intenses, mais rapides, on ne s’attarde pas trop là-dessus. La jaquette de ce tome reste dans la logique des précédentes : un fond blanc et bleu, avec Eugen, habillé dans des tons de bruns. Par contre, ce tome ne contient pas de croquis préparatoires.

Notre critique du tome 4 de Granblue Fantasy

En bref, une série qui poursuit son chemin, avec un scénario dynamique et un trait de crayon régulier, de tome en tome. Un shonen qui reste égal à lui-même, classique mais agréable à lire.

Scénario85%
Dessin90%
Edition90%
Originalité85%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • La dynamique du scénario
On a moins aimé
  • Le peu de charisme de Gran et Lyria
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.