S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Naomichi Io
Scénariste : Wataru Watari
Éditeur : Ototo
Collection : Shonen
Genre : Gag manga
Public : Tout public
Contenu : 186 pages
Sortie : 30 mai 2019
Prix : 6,99 €
Statut de la série au Japon : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Le Club des Volontaires fait face à une nouvelle requête de Zaimokuza qui a été provoqué en duel par un camarade de jeu en ligne. Ils découvrent que ce dernier n’est autre qu’un élève de seconde, membre du club des gamers du lycée ! C’est ainsi que les deux clubs vont devoir s’affronter au jeu de cartes du Président… Comment Hachiman va-t-il réussir à s’en sortir avec Zaimokuza comme co-équipier ?!« 

Notre critique

On avait quitté notre hétéroclite petit groupe en pleine crise supposée et voilà que le très à propos Zaimokuza survient déminer la situation ! On n’en attend pas moins d’un personnage secondaire aussi gaffeur…mais attachant.

Ainsi donc, alors que Yuigahama et Yukinoshita étaient sur le point de s’expliquer franchement quant à leur relation respective avec Hachiman, la tension retombe plus vite qu’elle ne s’est installée car Zaimokuza exoge l’aide du seul club qui ne se moque pas (trop) de lui et de ses ambitions. Car c’est justement la cause de la querelle qui l’amène auprès des Volontaires : à force de vouloir convaincre son entourage du bien fondé de son rêve d’écrivain, il s’est buté à une personne refusant catégoriquement toute perspective de réussite. Il n’en fallait pas moins pour que cet esprit entêté s’emporte et provoque le rabat-joie en duel. Mais pour espérer gagner et surtout restaurer son honneur, le maladroit a besoin d’aide… Ne pouvant refuser son aide, le Club des Volontaires accepte de l’accompagner à son rendez-vous au clud des gamers pour son duel. Dans le feu de la conversation, emmenée par le même vivace et expansif Zaimokuza, Hachiman et Yukinoshita laissent échapper qu’il n’y a, entre eux, aucune idée, même minuscule, romance. Yuigahama en est à la fois étonnée et surprise. Comprenant qu’elle a encore toutes ses chances, le sourire lui revient.

Le chapitre suivant nous invite donc dans un duel par équipes entre les deux clubs. L’étonnement est plus flagrant pour nos héros que pour le lecteur de voir surgir pour adversaires des jumeaux plus jeunes. De même leur désillusion précoce face à l’avenir ne sort pas de l’ordinaire et une fois encore c’est au tour d’Hachiman, heureusement puisqu’il est le personnage principal de ce manga, de proposer une tournure décalée à cette rencontre qui vire au jeu de cartes. A la vue des deux filles du groupe adverse, les deux gamers déclarent que chaque partie perdue aura pour gage un vêtement à ôter, sorte de strip-poker revisité. Mais ils ne sont pas au bout de leur déconvenue : Hachiman est à ce point asocial que l’idée de voir les filles se déshabiller ne l’émoustille pas… La stratégie de zizanie au sein du groupe des Volontaires ne marchera donc pas… Mais les jumeaux mauvais perdants ont d’autres tours dans leur sac à malices… Les parties s’enchaînent et pour cette fois, Hachiman doit se débrouiller seul entre ses jeunes adversaires, son mauvais jeu et les maladresses de Zaimokuza ! Il finira certes en caleçon mais offrira une bonne leçon de vie à chacun, redonnant du cœur à l’ouvrage à son coéquipier et un rappel des plaisirs simples de la vie que sont l’ambition pure et l’amour du jeu quel qu’il soit aux deux cadets gamers. La journée se termine sur la fête d’anniversaire initialement prévue pour Yuigahama et une franche et belle explication entre elle et Hachiman. Leur relation repart sur une nouvelle base et la jeune fille est officiellement membre du Club des Volontaires.

La tranquillité est de courte durée puisque le club de Judo s’adresse à son tour aux Volontaires : ils ont besoin de recruter de nouveaux membres car un ancien de leur club ne cesse de venir assister aux entraînements et de terroriser tout le monde, faisant fuir les membres actuels et menaçant le club d’être privé de compétitions. Yukinoshita envisage la méthode dure : organiser un tournoi amical qui intéresserait un maximum de monde. Les spectateurs seraient ensuite susceptibles de vouloir intégrer le club de Judo ! Hachiman met Zaimozuka à contribution et Hayato est de la partie grâce à Yuigahama, de quoi rameuter ses fans. Le but est de montrer que les actuels membres du club de Judo sont des durs qui se donnent à leur discipline, de quoi décourager ou raisonner le tyran qui s’entête à terrifier son ancien petit monde… Un contre temps pousse Yukinoshita à participer et si sa brillante intervention soulève l’admiration du public, c’est Hachiman qui parvient à retourner la situation, ou plutôt l’état d’esprit du tyran sur les tatamis !

Entre deux missions, les liens qui se tissent doucement entre nos deux personnages asociaux par excellence et ceux qu’ils aident se resserrent. Leurs personnalités si atypiques pour leur jeune âge attirent plus qu’elles ne repoussent les gens en fin de compte : ce qui importe reste leur capacité à percer à jour la psychologie de chacun pour leur venir en aide.

L’originalité du propos de ce manga se confirme de tome en tome, refuse les codes établis sur shonen pour mettre en valeur un aspect plus profond de la société contemporaine nippone sans jamais sombrer dans le drame, insistant sur une narration qui ne prend pas au sérieux mais décortique les travers du quotidien avec humour et honnêteté.

La mise en scène se joue beaucoup plus des codes graphiques du genre que la narration : on reconnaît sans peine la présentation des attaques surprises aux noms improbables si propres aux mangas d’action qui sont ici glissées de manière à suggérer les astuces ou faux-semblants destinés à déstabiliser le mental adverse. L’impact comique est très réussi, emporté par les éclats de Zaimozuka, les réactions inattendues de Hachiman ou Yukinoshita. Le chara-design reste banal mais le contre-emploi des personnages n’en est que plus aisé et impactant au cours de la lecture.

My Teen Romantic Comedy as Wrong as I Expected évite les pièges du genre trop codé et impose sa rafraichissante différence, une fois encore, on en savoure les rebondissements et l’atypique de ses héros.

Notre critique du tome 4 de My Teen Romantic Comedy is Wrong as I Expected
Alors que le malaise s'est installé entre les filles, Hachiman voit surgir Zaimozuka qui s'est encore mis dans une drôle de situation!
Scénario85%
Dessin80%
Edition95%
Originalité90%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé :
  • Ton décalé toujours au rendez-vous
  • Personnages qui évoluent
  • Propos satyrique social en filigrane
On a moins aimé :
  • On attendait des révélations sur Yukinoshita mais il faudra patienter
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.