S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Fujita
Scénariste : Fujita
Éditeur : Kana
Collection : Big Kana
Genre : Comédie, Romance
Public : + 14 ans
Contenu : 128 pages
Sortie : 1 février 2019
Prix : 7,45€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Lors d’une sortie dans un café, nos quatre collègues de travail discutent de leurs premiers amours. Bien sûr, pour ces quatre otakus invétérés, il s’agit plutôt de leur « premier amour en 2D » et ils citent leurs personnages fictifs préférés ! Il faut dire que le début de relation de Narumi et Hirotaka se fait encore bien timide pour ces deux amis d’enfance qui peinent à sortir du cadre de simples amis. De leur côté, Koyanagi et Kabakura racontent comment ils se sont rencontrés…

Notre critique

Le quatrième tome de Otaku Otaku met cette fois Koyanagi et Kabakura à l’honneur, et ce n’est certainement pas pour nous déplaire ! Dans ce tome, on découvre notamment leur rencontre et comment ils en sont venus à sortir ensemble. Une belle romance lycéenne qui se glisse à merveille entre les pages pleines d’humour et les petits bonus habituels de ce titre mêlant comédie, références otaku et romance légère !

C’est toujours un véritable plaisir de se replonger dans le quotidien de Narumi, Hirotaka et leurs amis et collègues otakus, et ce nouveau tome ne fait pas exception. De nouvelles petites histoires aussi drôles qu’originales nous attendent dans ce volume, avec toujours une bonne dose de références mangas, jeux vidéo, BL, cosplay… Bref, de quoi régaler les fans de culture otaku tout en nous proposant cette fois une part de romance un peu plus grande que d’habitude.

Cette fois, c’est le passé de Koyanagi et Kabakura et leur rencontre au lycée qui constitue la trame principale du tome. La scène nous est proposée une fois de plus entrecoupée par des retours au présent ou des pages « bonus » dans lesquelles on en découvre un peu plus sur les goûts et les particularités de nos héros. Et pour ne pas changer les bonnes habitudes, on aura encore droit à une scène en mode « chibi » sur les aventures des protagonistes dans leur MMO préféré.

Le début de la relation de Koyanagi et Kabakura restait jusqu’à présent un mystère ; on savait seulement qu’ils étaient tous deux dans des clubs de sport au lycée. Avec ce tome, on pourra donc enfin connaître toute l’histoire, mais également ce qui a poussé Koyanagi à s’intéresser au monde des mangas et du cosplay ! Leur histoire se révèlera à la hauteur des attentes que l’on pouvait en avoir, avec une mise en scène remarquable qui nous captive du début à la fin.

C’est un aspect nouveau de leur personnalité que l’on découvre ici, notamment dans leur implication dans leur club de volley et dans ce sport. Plus qu’une anecdote pleine d’humour, c’est une histoire digne d’un shôjo manga qui nous attend ici ; une touche de romance qui est évidemment la bienvenue, surtout pour ceux qui espéraient plus de scènes sur ce couple drôle et attachant.

Les autres protagonistes de l’histoire ont également droit à quelques petites scènes, notamment la jeune Kô qui a raté sa chance de révéler à Naoya qu’elle est une fille et ne sait pas comment glisser ça dans la conversation désormais.

En bref, un volume toujours aussi bon, qui maintient un équilibre parfait entre humour et romance, avec une qualité dans le dessin et la mise en page qui ne faiblit pas. Chaque nouveau tome nous fait passer un excellent moment et les personnages ont tous leur particularité et leurs petites manies, ce qui fait que vous vous retrouverez forcément dans l’un ou l’autre de ces protagonistes attachants au possible.

Notre critique du tome 4 de Otaku Otaku

Un tome toujours aussi excellent pour une série que l’on espère voir continuer encore longtemps !

Scénario85%
Dessin90%
Edition95%
Originalité90%
Mise en scène100%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé
  • Découvrir le passé de Kabakura et Koyanagi
  • Dessin et mise en scène impeccables
  • Toujours aussi drôle, léger et original
On a moins aimé
  • Néant
95%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.