S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Daichi Matsuse
Scénariste : Tappei Nagatsuki
Éditeur : Ototo
Collection : Shonen
Genre : Fantastique
Public : Tout public
Site officiel : 176 pages
Sortie : 16 mars 2018
Prix : 6,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Désireux de sauver les enfants du village, Subaru s’aventure dans la forêt, aidé de Rem. Mais alors qu’ils découvrent les enfants évanouis, l’un d’entre eux manque à l’appel. Il n’en faut pas plus pour que Subaru décide de laisser Rem s’occuper des rescapés pendant qu’il cherche la fillette manquante, prenant ainsi le risque de se retrouver seul face à la sorcière et à ses monstres démoniaques… L’issue presque fatale va réveiller l’Ogre qui sommeille en Rem et briser peu à peu la jeune fille… »

Notre critique

Le dénouement arrive enfin avec le 4e tome du second Arc de Re:Zero. Cette semaine au manoir fut aussi intense et longue pour le lecteur que pour son héros. Après un florilège d’émotions contradictoires, de fausses pistes explorées avec pour seule solution la mort réversible chaque fois précédée d’une grande souffrance et de peur, de la perte d’amitié et même d’amis qui se voient prendre sa place comme victime de la sorcière, Subaru en a bien bavé et nous aussi. Mais la récompense est là et si sa conclusion finale manque un peu de panache, on en savoure chaque page. Les missions suicides se succèdent pour Subaru. D’abord aidé de Rem qui, au passage, révèle sa nature d’ogre incontrôlable, notre héros profite à peine d’un moment de soin après avoir, pour une fois, frôlé une énième mort en protégeant l’enfant et Rem des monstres de la sorcière. Aussitôt éveillé, le voilà qui bondit pour filer de nouveau dans la forêt toujours aux mains de l’ennemie mais désormais habitée par une Rem qui veut racheter ses faiblesses et les blessures qu’elle lui a involontairement causées. La bagarre reprend de plus belle, animé par un flash-back qui apprend au lecteur quel est le passé des jumelles et leur origine d’ogresses. Il faudra néanmoins toute l’habileté de Subaru pour vaincre la sorcière, non sans qu’il soit de nouveau aidé par un troisième larron en la personne du comte Roswaal lui-même.

Si le suspense allié aux scènes de courses-poursuites dans les bois et de baston avec les terribles molosses de la sorcière est très bon, on est un peu déçu par l’apparence première puis réelle de cette ennemie qui a causé tant de terreur et de souffrance. En effet, depuis la première mort violente de Subaru dans ce second arc, on pensait, comme lui, à un être qui aurait des traits véritablement monstrueux…pour découvrir une sorcière masquée sous l’apparence d’une petite fille qui se métamorphose en… un molosse plus massif que les autres. Certes, sa taille en fait un adversaire de choix pour Subaru mais ce côté un rien simpliste laisse un arrière-goût de déjà-vu. Il en est de même pour ce qui est du coup final porté par un comte Roswaal qui semble tant maîtriser la magie qu’un simple sort suffit à terrasser la créature, certes déjà amochée par les efforts de Subaru mais on regrette que cela se termine si simplement. Heureusement, le rythme soutenu et l’imbrication des tourments qui habitent les jumelles depuis l’enfance, ainsi qu’on l’apprend à travers le maigre flash-back, offre une dynamique de choix à la narration. Entre rebondissements, révélations du passé, affirmation du lien qui unit les jumelles, entêtement de Subaru à faire le bien pour ses amies et quelques notes d’humour bien dispensées, ce tome est une réussite. Comme Subaru, le lecteur comprend mieux Ram et Rem dont le potentiel sympathie gagne encore du terrain.

Niveau graphisme, l’impression globale est similaire avec un sans faute dans le rythme et la mise en scène très fluide qui sert merveilleusement le récit. Pour ce qui est du chara-design, le zest de fan-service passe bien ainsi que l’apparence générale des molosses qui sont suffisamment bien mis en mouvement pour susciter l’angoisse. Il y a, comme depuis le premier volume, assez d’éléments en arrière-plan pour identifier chaque lieu et apporter une atmosphère tantôt angoissante tantôt sécurisante aux différentes étapes de l’histoire.

Notre critique du tome 4 de Re:Zero - Re:Life in a Different World from Zero - Arc 2 : Une Semaine au Manoir

Décidé à affronter la sorcière une bonne fois pour toutes, Subaru va à sa rencontre mais cette fois-ci, Rem sera à ses côtés…

Scénario95%
Dessin95%
Edition96%
Originalité94%
Mise en scène95%
Intérêt sur la durée96%
On a aimé :
  • Dénouement bien traité
  • Passé des jumelles Ram-Rem révélé
  • Développement général du récit
On a moins aimé :
  • La grande méchante sorcière pourrait être plus… terrifiante
95%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.