S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Nagamu Nanaji
Scénariste : Nagamu Nanaji
Éditeur : Kana
Collection : Shojo
Genre : Tranche de vie
Public : + 12 ans
Contenu : 176 pages
Sortie : 23 novembre 2018
Prix : 6,85€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Alors que Koiko prend son courage à deux mains pour demander à Tsurugi de sortir avec elle, celui-ci se méprend totalement sur le sens de ses mots. Déçue de sa réaction, la jeune fille ne laisse pas tomber pour autant. Sa relation avec Tsurugi l’a transformée petit à petit et elle est bien décidée à lui faire passer le message. Malheureusement, le voyage scolaire leur laisse très peu d’occasions d’être seuls. Koiko sera-t-elle enfin prête à assumer ses sentiments et à affronter le regard des autres ? »

Notre critique

Tandis que les derniers tomes de Banale à tout prix commençaient à tourner un peu en rond, l’histoire se reprend enfin un peu en main dans ce cinquième volume avec l’avancée scénaristique que l’on attendait tant ! En voyant la distance se creuser entre Tsurugi et elle durant leur voyage scolaire, notre héroïne, Koiko, se décide finalement à laisser un peu de côté son obsession pour la normalité afin de se rapprocher de l’élu de son cœur. Et après quelques quiproquos et péripéties, Koiko et Tsurugi vont enfin pouvoir commencer officiellement leur vie de couple…

Ce développement se sera fait beaucoup attendre, mais la mise en scène de la déclaration de Koiko aura finalement valu le coup de patienter. On a ainsi droit à des scènes très touchantes, toujours dans ce cadre du voyage scolaire débuté dans le volume précédent, et c’est avec beaucoup d’émotion et des sentiments purs et innocents que va progresser leur relation. C’est également un beau progrès pour Koiko, cette jeune fille assez bornée qui s’imposait elle-même des barrières en amour, puisque ses sentiments pour Tsurugi vont enfin la pousser à se remettre un peu en question sur son idéal de banalité.

Après quelques passages plutôt émouvants, on découvre également les débuts de la vie de couple de Koiko et Tsurugi. Bien sûr, ils sont encore très jeunes et inexpérimentés en amour, et leur histoire ne sera pas encore totalement rose. Koiko va ainsi se mettre très vite la pression face à la popularité de Tsurugi et les réactions de certaines filles de leur école, et elle va tenter de changer afin de s’élever au même niveau que son petit-ami. La voir retomber dans cette mentalité est un peu dommage, mais excusable ; elle n’est après tout encore qu’une jeune fille en pleine adolescence, et tout son univers est limité aux relations sociales avec ses camarades de classe.

Tsurugi, quant à lui, ne sait pas comment réagir face aux sautes d’humeur de Koiko, ni comment l’aider à gérer ses tourments et ses inquiétudes. Lui aussi est encore un enfant qui a encore énormément de choses à apprendre et à découvrir sur l’amour et sur les filles. Tous deux vont heureusement être épaulés par leurs amis et camarades de classe, et leur amour inconditionnel l’un pour l’autre va les aider à surmonter les difficultés de ce début de relation.

Côté ambiance, on a toujours droit à beaucoup de tendresse et de douceur innocente, avec quelques touches d’humour bienvenues. Les arrière-plans fleuris ou scintillants sont comme d’habitude très nombreux, et ils renforcent ce sentiment de légèreté de premier amour entre adolescents. À défaut d’être banale, l’histoire de Koiko et Tsurugi est décidément très mignonne.

Notre critique du tome 5 de Banale à tout prix

Ce tome 5 de Banale à tout prix repique un peu notre intérêt en proposant enfin un développement dans la relation entre Koiko et Tsurugi, qui commençait à stagner. La série quitte finalement le stade de l’amour non avoué pour passer le cap de la vie de couple qui débute, mais avec toujours autant de légèreté et une ambiance mignonne à croquer.

Scénario75%
Dessin90%
Edition90%
Originalité65%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée55%
On a aimé
  • Enfin des progrès dans leur relation
  • Koiko qui s'affirme un peu
  • Des scènes mignonnes et touchantes
On a moins aimé
  • Koiko reste quand même assez bornée !
75%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.