S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Akira Ishida/Chara-design : Konoe Ototsugu
Scénariste : Yuichiro Higashide/Type-Moon
Editeur : Ototo
Collection : Seinen
Genre : Fantastique, baston, humour, suspense
Public : Tout public
Contenu : 160 pages
Sortie : 21 juin 2019
Prix : 6,99 €
Statut de la série au Japon : En cours de publication, adaptée en anime, original en LN

Acheter Site officiel

Résumé

Malgré leur fervente opposition, les deux factions en lice pour la conquête du Saint Graal ont bien remarqué combien les agissements de l’Assassin des Noirs portaient préjudice à leur cause. Ainsi, tandis que Kairi Shishigô et le Saber Rouge enquêtent à Sighisoara, lieu de disparition des mages envoyés par l’Association, Fiore Yggdmillennia décide de traquer cet assassin avec son Servant, Archer. Leurs chemins vont inévitablement se croiser…

Notre critique

La guerre continue à préparer le terrain mais les choses se précisent en fin de tome : le grand affrontement approche à grands pas (enfin on l’espère) !

C’est avec plaisir sur l’on retrouve le rebelle de ce titre, le nécromancien Kairi Shishigô et son Servant, tout aussi rebelle que lui. Sur la piste de mages disparus, ils remontent jusqu’au mystérieux Assassin des Noirs, un Servant qui n’a, apparemment, pas été lié à un membre des Yggdmillennia. Esprit non héroïque car il s’agit du meurtrier en série Jack l’Eventreur, on se demande encore quel sera son rôle et ce n’est pas ce tome 5 qui nous le révèlera… Il semble n’être présent que pour mieux mettre face à face Kairi/Saber avec Fiore/Archer. Mage contre mage et Servant contre Servant, ça fait des étincelles dans tous les coins de la petite ville non loin des terres ancestrales des Yggdmillennia.

Rendant coups pour coups, chacun des guerriers est prêt à éliminer l’adversaire et la belle Fiore démontre combien son handicap n’est en aucun cas un obstacle pour elle. A tel point qu’elle est furieuse de voir son frère surgir pour la protéger. Le duel se termine aussi brutalement qu’il a commencé mais ce n’est que partie remise. Pendant ce temps, Jack l’Eventreur s’est échappé et l’on en revient à la case départ…

Seules avancées dans le scénario, le père Shirô Kotomine, entre quelques images évoquant son sombre passé, dévoile son vrai visage. Il est parvenu à mystifier les mages de l’Association ayant invoqué les différents Servants de la faction des Rouges. Il leur a pris leurs sorts de commandement et se retrouve à présent seul détenteur de toute autorité sur cinq des sept Servants Rouges. Kairi fait cavalier seul avec Saber, se doutant de quelque fourberie, et Berserker est prisonnier des Noirs.

Shirô déclenche alors les hostilités à grande échelle et décide d’attaquer en force le fief des Yggdmillennia… Non loin de là, Ruler qui a retrouvé le jeune Homoncule ayant échappé à son sort et à la mort par le sacrifice du Saber des Noirs, ressent la tension combattante et se prépare à tenir son rôle au mépris de tous les dangers.

En dehors de bonnes scènes d’action, ce tome 5 ne fait pas beaucoup avancer le récit. Certes, on lit avec plaisir les échanges de coups, de sorts etc. mais on se lasse vite de cette profusion de personnages tous aussi charismatiques les uns que les autres qui, pourtant, s’enlisent dans les lenteurs narratives.
Quel sera le rôle de l’homoncule ? Que vont faire Kairi Shishigô et le Saber Rouge ? Quel est le but du maître de l’Assassin des Noirs ? Etc.

Heureusement, les quelques bribes de comédie relèvent le ton général qui friserait l’ennui s’il n’y avait pas de si fortes personnalités en jeu dans cette guerre qui va enfin commencer. Le suspense cède le pas à l’agacement de ne pas voir dans quelle direction se dirige l’histoire.
Bonus pour les curieux qui apprécient, comme votre serviteur, les détails historiques de ces esprits héroïques invoqués, les ajouts éditoriaux rappelant ou faisant découvrir leur légende sont de bonne qualité tant documentaire que textuelle.

Le trait demeure sans faille, conforme aux codes seinen comme à ceux de la saga. Le découpage sert l’action au mieux de ce que déploie le scénario. La mise en scène tente péniblement de ménager un suspense malmené, ce qui relève de l’exploit.

Avec ce tome 5 de Fate/Apocrypha, l’impression grandissante de tourner en rond se confirme. Tant de personnages, un parti-pris qui se voulait original de tout ce qui avait été fait dans la saga, tout ceci semble oublié, perdu, noyé. Peut-être que les débuts francs de cette guerre entamés dans les dernières pages sauveront la suite ?

Notre critique du tome 5 de Fate/Apocrypha
Les deux factions sont à la recherche de l'Assassin des Noirs, esprit non héroïque de Jack l'Eventreur qui semble vouloir faire du tort à tous les mages...
Scénario65%
Dessin85%
Edition95%
Originalité65%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée65%
On a aimé :
  • Baston et humour juste ce qu'il faut
  • Retrouver le duo Kairi/Saber Rouge
  • Dessin qui relève le niveau de ce tome
On a moins aimé :
  • Narration qui s'enlise
  • Tous bons éléments trop peu exploités
70%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.