S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Taskohna / Chara-design : Type-Moon
Scénariste : Type-Moon
Editeur : Ototo
Collection : Seinen
Genre : Fantasy, fantastique, baston
Public : Public averti
Contenu : 162 pages
Sortie : 30 août 2019
Prix : 7,99 €
Statut de la série au Japon : En cours de publication, adaptée en animé

Acheter  »]Site officiel

Résumé

« Shirô, inquiet de laisser Sakura avec son frère Shinji, l’accueille chez lui. La même nuit, il découvre les traces de Caster et part à sa rencontre dans le temple de Ryûdô, Saber à ses côtés… »

Notre critique

Avec ce tome 5 de Fate/Stay Night Heaven’s Feel, on poursuit l’aventure sur une lancée déroutante. Entre calme avant tempête et combat super court, le suspense n’est pas où on l’attend.

Comme prévu d’après les dernières pages du tome 4, Shirô commence à se faire une idée plus nette des rapports tumultueux de Sakura et Shinji. A présent que ce dernier s’est révélé être un mage impliqué dans la nouvelle guerre sainte, Shirô entrevoit combien le caractère de Shinji peut devenir dangereux pour la jeune fille.

Il l’invite donc à rester chez lui quelques jours. Bien que Sakura accepte facilement, encouragée par ses sentiments pour le garçon mais aussi par la présence de Saber et de Taiga, les choses ne vont pas aller de soi. Certes, on apprend que Shirô connaît et côtoie Sakura depuis un peu plus d’un an mais les émois de l’adolescence s’emmêlent. Sakura est devenue une vraie jeune femme physiquement et son tempérament maladroit attendri un Shirô pourtant décidé à la considérer comme une sœur. Son souhait le plus cher reste de la tenir éloignée le plus possible de la guerre sainte. .

Quelques incidents riches en émotions émoustillent la première soirée et début de nuit d’une Sakura peu loquace et d’un Shirô perturbé par la confusion des sentiments. Bien que cet état d’esprit soit une porte ouverte pour la fin de ce tome 5, les évènements se bousculent. Rapidement, la nuit tombée offre à Shirô et Saber un nouvel ennemi à combattre.

Caster est repérée par notre duo à proximité du temple de Ryûdo. En effet, le Servant y a retrouvé son maître mage, Sôichirô. Infecté par des insectes démoniaques, Sôichirô n’est plus en mesure de contrôler quoi que ce soit. Il massacre tout et tout le monde sur son passage, attiré par une présence étrange vers le cœur thaumaturgique du temple. Caster tente de le sauver mais sa tentative tourne au désastre. Là-dessus, Saber et Shirô lui font face et le combat s’engage.

L’affrontement ne dure que peu de pages tant la différence puissance entre les deux Servants, dont l’un a perdu le soutien de son maître, est grande. Saber tient cependant compte des ressentis de Shirô. Il n’a aucune expérience de mage ou de combattant mais ses sens aiguisés pressentent un danger plus grand que Caster elle-même.

A l’issue du duel, Saber et Shirô laissent derrière eux les dramatiques restes qui peuplent désormais le temple. Le mystère du pressentiment de Shirô n’est pas résolu. Pire, il semble s’être attaché à ses pas. Une fois couché, il sombre dans un rêve d’une rare réalité. Il y voit une Tohsaka très différente, aux dents de vampires et aux intentions lascives, qui s’offre à lui avec un appétit sexuel digne des meilleurs fantasmes !

Mais ce rêve aussi naturel qu’il puisse être pour un adolescent tourne au cauchemar, l’un de ceux qui paraissent si réels qu’ils semblent absorber toute raison…

La baston n’est pas forcément à l’honneur mais la tournure des évènements intrigue. Les fausses pistes se multiplient autour de Shirô et Saber, comme s’il leur était impossible de faire un jour le lien entre les étranges faits qui malmènent la ville et un Servant précis. De même, Shirô comme Sakura gardent leur secret respectif bien caché, certains qu’il leur faut protéger l’autre de la vérité. La confusion s’installe inévitablement dans les esprits des protagonistes mais aussi dans le récit.

Il est intéressant et accrocheur de lire une narration à plusieurs axes mais on perd un peu le fil. Le suspense ne s’en encombre heureusement pas, au contraire. La chute sera sévère et délectable à suivre !

Côté dessin, la régularité qualitative est au rendez-vous. Alternant scènes intimistes et sombres avant le choc des Servants, il permet de suivre le récit plus aisément. L’aspect glauque du rêve final de Shirô est bien dépeint. Très seinen, il annonce une plongée dans une autre dimension de l’histoire. Le passage dédié au combat reste conforme à ce que l’on en attend, bien séquencé, rapide et précis, de quoi suivre chaque coup et savourer la force de Saber !

Ce tome 5 de Fate/Stay Night Heaven’s Feel entretient le suspense et les doutes quant aux diverses ramifications narratives. Attention toutefois à ne pas perdre le lecteur en cours de route…

Notre critique du tome 5 de Fate/Stay Night Heaven’s Feel
Sakura accepte de passer quelques jours chez Shirô. Le jeune homme espère la protéger mais déjà un nouvel ennemi apparaît au fameux temple dont parlait Tohsaka...
Scénario80%
Dessin90%
Edition90%
Originalité85%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé :
  • Personnages attachants et complexes
  • Suspense efficace
  • Ambiance très seinen... glauque et mystérieuse
On a moins aimé :
  • La confusion guette parfois le lecteur
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.