S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Takashi Iwasaki
Scénariste : Takashi Iwasaki
Éditeur : Ototo
Collection : Shonen
Genre : Fantastique
Public : Tout public
Contenu : 160 pages
Sortie : 19 octobre 2018
Prix : 6,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« A présent que Treize a été forcé d’abandonner ses projets par Zero et sa force magique, il reste un obstacle de taille : sceller la magie pour stopper les sorcières incontrôlables qui souhaitent asservir les humains. Malheureusement, elles sont déjà en marche, une véritable petite armée, qui file droit sur Albus et son maigre groupe de fidèles. Albus est en danger et seuls Zero, le Mercenaire et Treize peuvent encore la sauver… »

Notre critique

Clôturant l’adaptation manga du premier volume de la version originale en Light Novel, ce nouveau tome est plutôt riche en révélations et termine avec logique un scénario qui partait un peu dans tous les sens sous les arguments brouillons de Treize.

A présent que le trio est décidé à agir de concert, c’est Albus qu’il faut sauver des sorcières vagabondes qui entendent asservir tous ceux qui se révèleront plus faibles qu’elles. L’accent est mis à la fois sur le rôle crucial que va devoir jouer ce trio mais aussi sur la nécessité de faire front avec Albus afin de sceller la magie libérée par les projets fous de Treize et qui se retournent contre les humains.

Le premier chapitre est donc une opération de sauvetage musclée assortie de quelques explications venant de Treize face à la descendante de Saurenna la Grande, sorcière surdouée qui, comme on l’apprend, s’est finalement sacrifiée pour tenter de stopper ses semblables rendues avides de pouvoir. Les griefs des uns et des autres rendent leur association difficile mais comme toujours dans le monde merveilleux du manga, chacun trouve des arguments pour se faire pardonner ou du moins rendre ses explications acceptables aux yeux de ses nouveaux compagnons de lutte.

Mais il ne suffit pas que les magiciens du groupe soient d’accord, encore faut-il trouver un moyen sûr et définitif de sceller la magie de sorte que plus aucune sorcière vagabonde ne soit en mesure de l’utiliser. Et la question de l’ingrédient indispensable tant redouté par le Mercenaire refait surface : sa tête ! Avec un humour grinçant, on assiste à un débat sur la valeur de sa tête et la possibilité avancée par Zero d’utiliser autre chose. Pour autant le consentement du Mercenaire reste indispensable et plus encore il doit abandonner son sort aux mains de Zero, lui faire une confiance aveugle. Alors qu’il a fui sa compagnie par peur de sa nature de sorcière, pourra t-il lui vouer une confiance absolue ? Un zest de suspense s’installe entre les cases pour retomber aussitôt. Tout est bien qui finit bien même si le lecteur ressentira une certaine frustration de rester prisonnier du point de vue du Mercenaire, ce qui balaie toute possibilité de vivre en temps réel la mise en œuvre du scellé et ses répercussions. C’est une jolie fin qui clôt une première partie de la série, annonçant que Zero est momentanément incapable de rendre forme humaine au Mercenaire, que la magie demeure une menace hors des frontières de Venius et que Zero et le Mercenaire repartent sur les chemins pour de nouvelles aventures !

Comme dans les tomes précédents, l’essentiel du charme graphique repose du le chara-design et l’expressionnisme des personnages. Quelques scènes de bagarre apportent une petite dose d’action mais c’est surtout à travers les protagonistes que tout se joue. La mise en scène est néanmoins assez dynamique compte tenu du fait qu’il se passe finalement peu de choses mais le manque d’encrage, le vide des cases derrières les visages abîment un esthétisme qui pourrait être bien mieux mis en valeur.

Notre critique du tome 5 de Grimoire of Zero

Vaincre Treize n'a pas suffit : il faut sceller la magie pour stopper les sorcières vagabondes mais Albus manque à l'appel...

Scénario84%
Dessin80%
Edition97%
Originalité95%
Mise en scène94%
Intérêt sur la durée86%
On a aimé :
  • Equilibre action, révélations, humour
  • Personnages sympathiques
  • Fin logique et complète
On a moins aimé :
  • Manque d'arrières plans
  • Ensemble graphique trop lisse
89%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.