S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Hugin Mayama
Scénariste : Satoshi Oshio
Éditeur : Ototo
Collection : Seinen
Genre : Baston, Fantastique, Humour
Public : Averti
Contenu : 192 pages
Sortie : 8 décembre 2017
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Ainz Ooal Gown dit Momonga s’apprête à porter le coup final à son combat presque fratricide avec l’un de ses fidèles serviteurs, la puissante Shalltear. Elle compte sur l’épuisement calculé de Momonga qui, de par sa nature de mage mort-vivant ne peut renouveler ses PM à volonté. Elle cherche donc à le fatiguer pour qu’il soit ensuite à sa merci. Pour ce faire, elle use de tous ses pouvoirs et même de son arme ultime, le dédoublement d’elle-même. Sûre de sa victoire, Shalltear a invoqué une seconde guerrière de niveau 100 et ensemble, elles comptent bien obtenir la victoire. Mais C’est négliger sa méconnaissance des talents du grand Ainz Ooal Gown ! »

Notre critique

La première partie de ce tome 5 met un terme mouvementé au duel Momonga-Shalltear. Ce fut musclé et riche en sorts et rebondissements de toutes parts mais l’heure du grand final a sonné et il est grandiose. Momonga y fait la démonstration de tout son talent tactique, lui qui, au contraire de son adversaire, connaît l’étendue des pouvoirs qui lui font face, a su économiser une botte secrète qui lui sert au dernier moment, alors que Shalltear se réjouit à l’avance d’une victoire assurée. Mais son orgueil lui revient violemment en pleine face lorsque le coup fatal la frappe.

Tuer Shalltear était le seul moyen pour la libérer de l’emprise du contrôle mental qui l’avait transformée en ennemie. Heureusement pour les fans, Momonga est un as de la magie des morts-vivants et un joueur qui connaît les règles de création de ses alliés, il redonne donc vie à u ne Shalltear qui n’a aucun souvenir de ce qui lui est arrivé. Mais une chose est sûre : il existe au moins un ennemi dangereux dans ce nouvel univers pour le Grand Tombeau de Nazarick ! Ni une ni deux, Momonga entreprend donc de prendre toutes les mesures pour renforcer son royaume donjon. Les espions de Nazarick ont rapporté nombre d’informations et toutes font état de nombreuses cités affilées à de grands royaumes qui pourraient tous abriter de puissants guerriers. Il semblerait que Nazarick soit entouré d’ennemis potentiellement dangereux. Le renforcement du Donjon commence alors par une conquête visant le peuple des hommes-lézards.

Tandis que le serviteur de Nazarick, Cocytus, s’approche de ce peuple qu’il entend s’allier soit par discours soit par violence, le guerrier homme-lézard Zaryusu Shasha entre en scène. Il est courageux et aime son clan. Il réagit donc mal à la menace lancée par Nazarick qui leur donne 8 jours pour accepter leur sort. Mais il y a déjà eu une terrible guerre entre les clans des hommes-lézards, comment pourraient-ils aujourd’hui s’allier pour échapper à un ennemi commun ? Loin de se résigner, Zaryusu décide de tenter une alliance mais sa quête sera rude.

Une autre aventure débute pour Momonga pour qui l’exemple de ce qui est arrivé à Shalltear a prouvé que la puissance de Nazarick n’est pas omnipotente. D’autres magies existent dans ce monde encore mal connu et il faut qu’il en préserve son royaume. Mais sa tactique et surtout celle portée par ses serviteurs peut enclins à la diplomatie paiera t-elle ?

Comme chaque fois, le graphisme met en valeur tous les aspects du récit, depuis l’action du combat féroce opposant deux alliés jusqu’à la mise en place stratégique de conquêtes. On passe ainsi de scènes très rythmées à une présentation bien séquencée des différents aspects que pourrait recouvrer le danger pour notre héros et son Donjon. La présentation des hommes-lézards surprend mais déploie une belle variété d’êtres que l’on distingue aisément end épit des caractéristiques physiques identiques. Enfin, l’apparition de Cocytus jette un froid prometteur pour la suite ! Il y a peut de décors mais ils suffisent à donner l’atmosphère de chaque environnement et à situer les personnages dans leur espace de vie.

A présent que la menace intérieure est passée, le maître de Nazarick entreprend d’aller au-devant de ses ennemis avec une agressivité reconnaissable !

Trailer

Notre critique du tome 5 de Overlord

Pour Shalltear, l’heure du châtiment a sonné mais Ainz Ooal Gown pourra t-il ignorer qu’elle a été manipulée ?

Scénario94%
Dessin93%
Edition97%
Originalité96%
Mise en scène93%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé :
  • Mélange action / avancées narratives
  • Nouveaux personnages bien construits
  • Suspense en début et fin de tome
On a moins aimé :
  • Néant
95%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.