S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Oh! Great
Scénariste : NisiOisin/Nishio Ishin
Chara-designer: VOFAN
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shonen
Genre : Aventures, Fantastique
Public : + 14 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 4 mars 2020
Prix : 7,20€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Le combat s’intensifie entre Koyomi et Suruga. Le jeune homme, même si il ne peut pas mourir, se fait déchiqueter en petit bout par la jeune fille possédée. Mais refuser de se battre contre elle, ce n’est pas la protéger et Koyomi comprend qu’il se voile la face par rapport à son propre pouvoir. Il libère alors toute la puissance vampirique qu’il a en lui pour toucher le cœur de Suruga. Mais au milieu du combat, Hitagi fait son apparition. L’affrontement se complique pour Suruga car dès qu’elle veut porter un coup à Koyomi, Hitagi s’interpose. Ne voulant pas blesser celle qu’elle aime, Suruga doit se faire violence pour retenir ses coups. Hitagi sera finalement celle qui pourra mettre des bâtons dans les roues de Rainy Devil puisque, quoi qu’il fasse faire à Suruga, il ne pourra exaucer son vœux. Ayant repris la pleine possession de son corps, Suruga se rapproche de Koyomi, se collant parfois un peu trop à lui, mettant le lycéen mal à l’aise et surtout faisant ressortir chez lui des idées lubriques. Ils partent tous les deux dans la montagne afin d’accomplir une mission pour Meme Oshino. Ce trajet leur permet de discuter de l’amour que Suruga porte désormais à Koyomi. Ou bien serait-ce une nouvelle manigance de la lycéenne ou l’éloigner de Hitagi? Leur échange est soudainement interrompu par l’apparition d’une jeune fille devant eux, qui s’enfuie aussitôt qu’elle les voit. Ce n’est qu’une fois arrivé au sanctuaire que Koyomi se rappelle de cette jeune fille qui était une amie d’une de ses petites sœurs: Nadeko Sengoku. Mais que faisait-elle seule dans la montagne?

Notre avis

Les tomes se suivent et se ressemblent et ce 6ème volume de Bakemonogatari ne fait pas exception. Après avoir été aidée par Koyomi à reprendre le dessus sur sa malédiction avec l’aide de Hitagi, Suruga rentre dans l’équipe des « surnaturels » pour aider le lycéen à accomplir des tâches pour Oshino. On a l’impression d’avoir une deuxième Hitagi en voyant Suruga car tout comme son amie, une fois libérée de sa malédiction, la personnalité de Suruga change du tout au tout face à Koyomi. A son tour, elle souhaite se rapprocher du lycéen et elle lui fait des avances pas du tout dissimulées. Il est tout de même étonnant de voir que le jeune homme, qui était solitaire jusque là, se retrouve entouré des célébrités de l’école et toutes des jolies filles. Il attirait déjà tous les regards quand Suruga le détestait alors qu’est-ce que ça va être quand les élèves verront leur héroïne collée à Koyomi.

Quel est vraiment le but de Suruga? Est-elle tombée réellement sous le charme de Koyomi ou joue t’elle un rôle afin de le faire se séparer de Hitagi. Le lycéen ne semble pas tenir plus que ça à sa copine mais il reste avec elle tout simplement parce qu’il en a peur. L’attitude de Suruga est très équivoque et on ne sait pas vraiment quoi en penser. En tout cas, elle tente de réveiller le côté lubrique de Koyomi en se frottant à lui et en lui faisant des propositions plus qu’équivoque.

Cela apportera beaucoup d’humour au récit. C’est le pauvre Koyomi qui en pâti mais il nous offre grâce à cela des expressions plus drôles les unes que les autres. Sans oublier la mèche au-dessus de sa tête qui se tend dès qu’il est surpris ou émoustillé.

Comme toujours, un nouveau personnage fait son apparition en fin de tome. Ici ce sera Nadeko Sengoku une amie des petites sœurs de Koyomi. Encore une fille qui est sans nulle doute possédée ou maudite et que Koyomi va devoir aider. Rien de nouveaux sous le soleil donc. A voir dans le prochain tome.

Ce 6ème volume possède également une couverture réversible aux couleurs magnifiques. Les dessins de Oh!Great sont toujours aussi beaux, avec des scènes de combats à couper le souffle. L’une de ces scènes nous dévoilera les pouvoirs de vampire de Koyomi, nous le présentant sûr de lui, entouré de chauve-souris et tout ce qu’on peut dire c’est: woaw il a la classe. Ça change du benêt qu’on a l’habitude de voir et c’est plutôt cool.

Les arrière-plans et les personnages sont toujours aussi bien détaillés. Les visages sont très expressifs permettant de ressentir l’ambiance du moment. Pour les scènes de combats: explosions, lignes de vitesse, onomatopées, … tout est au rendez-vous pour nous offrir un très beau spectacle.

Notre critique du tome 6 de Bakemonogatari

En conclusion, toujours de splendides dessins dans ce 6ème tome de Bakemonogatari. Dommage que le scénario ne suive pas.

Scénario50%
Dessin100%
Édition90%
Originalité60%
Mise en scène70%
Intérêt sur la durée50%
On a aimé
  • Dessin +++
On a moins aimé
  • Scénario en boucle
  • Pas de suspens ni d'intrigue
  • On sait à quoi s'attendre dans le tome
70%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.